Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSainte Colombe (XVIIème Siècle) › Concerts à deux violes égales vol. I

Sainte Colombe (XVIIème Siècle) › Concerts à deux violes égales vol. I

5 titres - 53:15 min

  • 1/ Concert XXVII : Bourrasque 8.28
  • 2/ Concert XLVIII : Le raporté 11.02
  • 3/ Concert XLI : Le retour 8.28
  • 4/ Concert XLVI : Tombeau les regrets
  • 5/ Concert LIV : (La) Dubois 18.00

enregistrement

Enregistrement réalisé en l’église romane de Saint Lambert des Bois, Yvelines, en janvier 1976, par les soins du Dr Thomas Gallia, Milan.

line up

Jordi Savall (Basse de viole à sept cordes, facteur anonyme français, fin XVIIème) ; Wieland Kuijken (Basse de viole à sept cordes, facteur anonyme, début XVIIIème)

remarques

Il n'est pas nécessaire, lorsqu'il existe déjà une version d'une oeuvre avec Jordi Savall, d'en chercher une autre. Comme chef et violiste il est indicutablement le plus grand défenseur de la musique ancienne et renaissance, et sa délicatesse d'interprète n'a d'égale que son respect et sa maîtrise de l'authenticité. Le volume II de ces concerts du sieur de Sainte colombe est tout aussi indispensable.

chronique

Styles
musique classique
Styles personnels
musique concertante-renaissance

Austères, graves, mais aussi virtuoses et virvoltantes, ces pièces pour duo de violes sont la grammaire de l’instrument, composée par le mystérieux sieur de Sainte Colombe, dont on ne sût longtemps quasiment rien, si ce n’était qu’il fût l’inventeur de la fameuse septième corde, et professeur vénéré du célèbre Marin Marais (1656-1728). L’instrument y est à la fois profondément respecté et sublimé, mais aussi poussé dans ses derniers retranchements expressifs. Les notes sont graves, les harmonies sombres, osées, tirées et lentes, abyssales, mais on assiste aussi à des duels mélodiques à l’énergie stupéfiante et à l’agressivité certaine. Les innombrables variations de la partition, qui passe de l’ombre à la lumière et du sommeil à la danse font de chacun de ces concerts un objet plutôt complexe et dont l’écoute s’avère parfois exigeante. Dissonances, arythmies, distendent régulièrement les douceurs et profondeurs harmoniques dispensées par le sombre maître. Ecoute exigeante, mais qui nous révèle toute la richesse et l’expressivité d’un instrument à la sonorité totalement extraordinaire, complexe, plurielle, capable de toutes les nuances, au registre grave obscur et inquiétant, et aux lumineux voiles aigus. Ces concerts sont autant de rêveries solitaires sur les berges d’un étang, de brumes qui voilent le ciel dans le petit matin, de soleil sur les arbres, et de soirs aux bougies. On en admire les détails, les courbes et les façons, les élégances, comme on reste en arrêt sur une toile de Vermeer. Les couleurs sont sérieuses, habiles et sévères, mais pourtant si chargées de sentiments intimes qu’elles en deviennent parfois presque dérangeantes… et que dire du célèbre et bouleversant «Tombeau les regrets», à la beauté crépusculaire et recueillie. Jordi Savall et Wieland Kuijken, rien d’autre que les deux plus grands instrumentistes du genre, sont immenses. On ne manque aucun détail, aucune inflexion, aucun écho précieux de cette musique de l’ombre et du silence. Un disque qui respire l’amour du beau son… et une musique profonde, d’une grave intensité. Une beauté pleine et brute.

note       Publiée le dimanche 16 juin 2002

partagez 'Concerts à deux violes égales vol. I' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Concerts à deux violes égales vol. I"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Concerts à deux violes égales vol. I".

ajoutez une note sur : "Concerts à deux violes égales vol. I"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Concerts à deux violes égales vol. I".

ajoutez un commentaire sur : "Concerts à deux violes égales vol. I"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Concerts à deux violes égales vol. I".

Zincarla › samedi 15 octobre 2005 - 00:05  message privé !
Chef d'oeuvre atemporel !! Interprété par les mains d'un maître de musique ! A ecouter aussi : les suites pour basse de viole seule de Mr de sainte colombe le fils !
Note donnée au disque :       
Slugbait › samedi 11 juin 2005 - 15:56  message privé !
Un disque superbe, une merveille de la viole de gambe. quel bohneur de pouvoir entendre les compositions du maitre, sainte colombe!
Sheer-khan › lundi 17 juin 2002 - 19:20  message privé !
avatar
B.O. réalisée d'ailleurs par Jordi Savall... et donc excellente, c'est vrai.
Note donnée au disque :       
Vincent › lundi 17 juin 2002 - 12:20  message privé !
j'ai découvert cet univers grace au film (et à sa BO) "Tous les matins du monde". C'est simple, cette musique est superbe !
Note donnée au disque :