Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJThe Jayhawks › Hollywood Town Hall

The Jayhawks › Hollywood Town Hall

cd | 11 titres | 42:36 min

  • 1 Waiting for the Sun [4:19]
  • 2 Crowded in the Wings [4:55]
  • 3 Clouds [4:51]
  • 4 Two Angels [4:04]
  • 5 Take Me with You (When You Go) [4:50]
  • 6 Sister Cry [4:08]
  • 7 Settled Down Like Rain [3:00]
  • 8 Wichita [5:26]
  • 9 Nevada, California [4:05]
  • 10 Martin's Song [2:58]
  • 11 Leave No Gold [Bonus track] [5:46]

enregistrement

Hollywood Sound et Pachyderm Studio

line up

Gary Louris (guitare électrique, guitare fuzz, guitare, chant), Mark Olson (guitare acoustique, guitare électrique, harmonica, chant), Marc Perlman (basse), Ken Callahan (batterie)

Musiciens additionnels : Charley Drayton (batterie), Nicky Hopkins (piano), Benmont Tench (piano, orgue)

chronique

Là où les Jayhawks sont d'abord champions, c'est pour vous tromper sur la marchandise. Sorti sur le label de Rick Rubin - tout juste émancipé de Def Jam et à la recherche de sons un peu plus corrosifs, paumé au milieu d'une toute fraîche collection de groupes autrement plus subversifs (Danzig, Slayer, et autres Ghetto Boys), sorti début 1990s avec une pochette et un look qui renvoie pourtant directement aux 1970s, l'illusion est poussée jusqu'à la prod, délicieusement vintage malgré son inattaquable léchage. Quant au contenu, sans aller jusqu'à prétendre qu'ils devaient avoir une vingtaine d'années de retard, on peut tout de même s'interroger sur ce qui a fait le succès - commerciel et d'estime - de ce disque des Jayhawks, excessivement ringardos pour son époque, surtout quand on avait en face Uncle Tupelo, en alt-country autrement plus qualifié pour se tailler une place au milieu de la déferlante grunge. Mais sinon ce Hollywood Town Hall, faut l'avouer, est plutôt classy. Bourré d'harmonies vocales délicieusement faisandées, emporté par Louris et sa bonne voix de guichetier de carrousel, arrangé faramineusement, et tambouillé par un songwriting de haut vol. C'est qui est génial, c'est qu'avec son bagage chargé de Byrds remis au goût du jour, Hollywood Town Hall refoule juste assez de cette petite saveur country rock contemporaine pour prétendre satisfaire les quelques ethnomusicologues handicapés incapables de trouver plus d'une dizaine de disques à sauver dans le rock à papa 1960/70s dont je fais partie. Il contient des tubes plus que marquants, notamment en début d'album (Waiting for the Sun a fini pas trop loin du haut des charts à sa sortie en single), il a ce petit grain de reviens-y qui séduit le gourmand, il a cette longueur en bouche de Screaming Trees qui fait qu'on en reste les papilles éblouies, et il a tout un tas d'autres arguments qui, sans abonder dans le sens de l'impact qu'on eut les Jayhawks sur l'alt-country contemporaine, le rendent plus que recommandable.

note       Publiée le mardi 27 mai 2014

partagez 'Hollywood Town Hall' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hollywood Town Hall"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hollywood Town Hall".

ajoutez une note sur : "Hollywood Town Hall"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hollywood Town Hall".

ajoutez un commentaire sur : "Hollywood Town Hall"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hollywood Town Hall".

merci pour le fusil... › dimanche 18 mars 2018 - 11:43  message privé !

Easy listening de qualité.

Note donnée au disque :