Vous êtes ici › Les groupes / artistesRThe Roots › Organix

The Roots › Organix

cd • 17 titres • 62:31 min

  • 1The Roots Is Comin'
  • 2Pass The Popcorn
  • 3The Anti-Circle
  • 4Writers Block
  • 5Good Music (Preclude)
  • 6Good Music
  • 7Grits
  • 8Leonard I-V
  • 9I'm Out Deah
  • 10Essawhamah? (Live At Soulshack)
  • 11There's A Riot Going On
  • 12Popcorn Revisited
  • 13Peace
  • 14Common Dust
  • 15The Session (The Longest Posse Cut In History)
  • 16Syreeta's Having My Baby
  • 17Carryin' On

enregistrement

(autoproduit).

line up

Ahmir '?uestlove' Thompson (MC, claviers), Black Thought (MC, production), Leonard Hubbard (basse), Joshua Abrams (basse), Scott Storch (claviers)

Musiciens additionnels : The Foreign Objects (MC's)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
jazz
Styles personnels
alternatif

The Roots, ça s'infuse. Intellectuellement, si pas spirituellement. Je ne suis qu'un simple amateur un peu distant de ces artisans - m'affublant de lunettes et m'accompagnant de thé vert pour vous en parler - et non de ceux qui les placent systématiquement au panthéon du panthéon. Mais faire les choses convenablement ne devons-nous pas, pour ces rappeurs convenables et respectables sous toutes leurs coutures ? Commençons donc par le premier album, naturellement. Deux raisons à cela : un, les Roots ont décidé dès leurs débuts de suivre rigoureusement leurs numérotations de tracklists de skeud en skeud, afin de faire de leur discographie un seul album à considérer dans son entier. Respectons ces rappeurs convenables et leur convenable sens du détail. Deux (et plus important que ce détail technique un peu maniaque) : ce que Les Racines savent faire est déjà là sous sa forme brute, boisée et groovy, sans nul traitement artificiel derrière. The Roots : rap 100% biologique, éco-responsable même. L'artisanat rapistique, le truc qui me donne envie d'attaquer en mode Jean-Pierre Coffe du hip-hop, tenant ce Organix comme une belle tomate fraîchement cueillie du potager, et de vous éreinter à coups de "Docteur Dre ? mais c'est d'la mèèèèèèrde !". Oui, The Roots sont la définition de ce que devrait être le rap non-logiciel, et le fait qu'on les ait affublés de l'étiquette "jazz rap" a fait un peu oublier qu'ils font surtout du pur hip-hop tel qu'il aurait dû se créer après les Last Poets si la technologie n'avait existé. "Mais, voyons Ravoots, que sont les Roots ?" Un groupe de rap qui revendique par son nom (Racines), son titre ("organique", comme leur son) et sa pochette sobrissime (autant que le livret : pas de blabla ou de photo, même si le contenu est ultra-blablateux), cet esprit "pur groove", pas très loin de la native tongue, et directement à la suite du Jazzmatazz de Guru, mes p'tits cookies ! Un esprit en marge totale du gangsta rap qu'ils considèrent probablement avec autant de respect que le commun des jazzmen ne considéraient le funk en son temps. The Roots dès Organix sont donc une sorte de bourgeoisie hip-hop, mais surtout spirituelle, car n'oublions pas qu'ils ont commencé à la rue : Organix a été servi par des Roots encore squatteurs, portés par une foi réelle et viscérale en la capacité des instruments de bois et de métal à pouvoir se substituer aux banques de samples. Roots font donc dès le départ un rap 100% instrumental avec 0% de samples, sans être du rap-rock comme chez les enragés contre la machine pour autant : batterie pour les beats, basse pour l'épaisseur ("Popcorn Revisited" notamment), beatbox à portée de mic évidemment, drips de cuivres et de cordes qui font office de subsitut de sampler... "Organix", donc : un premier album modestement conçu par ?uestlove et ses potes, ex-étudiants philadelphiens tous frais sortis du crate-digging et nostalgiques de l'âme afro, de l'essence du hip-hop qu'ils considèrent -justement- comme une musique aussi noble que le jazz ou la soul. Une musique positive et une source de création pacifiste (j'en chialerais si j'étais pas si encyclopédique, tiens). Organix est donc le skeud qui pose les bases du tronc de la souche de l'entreprise : un album franchement sympathique et pas désagréable à s'enfiler, même si rien de réellement saisissant ne vient zébrer ce cool boisé et catchy, à part peut-être les douze minutes de rap sur "The Session", qui passent magiquement comme si elles étaient six, et ce "Leonard I-V" étrange et embué, avec sa réverb psychédélique, comme si du rap avait été enregistré circa '68. Organix est finalement plus une matière qu'une ambiance. Un grain. Même s'ils étofferont par la suite ce qui reste ici un genre de standard sans rien qui dépasse à part l'afro hippie de ?uestlove, tout est déjà tranquillement mis en place, malgré des flows encore un peu malhabiles et verbeux en roue libre, déjà axés sur le emceeing en freestyle ("Writer's Block", esprit free jazz au mic). Aussi mémorable qu'un Spike Lee moyen, mais classe, même dans cette économie saltimbanque de moyens, Organix c'est le plus roots des Roots. Un album spontané - dieu que cet adjectif est laid, et pourtant c'est cela. Un album "juste O.K." dans leur disco : instinctif, frais, agréable, profondément sincère et gentil ("Good Music") et aussi accessoire pour ceux qui ont déjà les suivants surtout à partir de Illadelphia Halflife, qui sont tous des albums nettement plus guindés-carrés que ce Organix, même Do You Want More?!!!??! qui en est la version lustrée. Mais c'est la base. Organix lui, passe telle la grive fugace dans la clairière au petit printemps... Mais c'est leur base. On ne s'y attache jamais viscéralement, même après des dizaines d'écoutes, titillé mais jamais fasciné. Un skeud naturellement cool, sans soulever autre réaction que "cool". Un peu comme un cookie. Comme l'aurait dit une certaine Nancy Sinatrap, peste de fille à papa mais subtile femme d'esprit, si elle avait existé : "these Roots are made for rapping... and that's just what they'll do".

note       Publiée le mercredi 16 avril 2014

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

  • Mission › One
    Mission - One
    ...un des rares groupes à avoir suivi les préceptes rootsiens...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Organix".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Organix".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Organix".

edenbeast › samedi 19 avril 2014 - 16:10 Envoyez un message privé àedenbeast

Oui mais le meilleur est à venir, c'est le plus important !