Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBehind The Scenes › Fragment

Behind The Scenes › Fragment

cd • 10 titres

  • 1Flowers
  • 2My star
  • 3Razor fields
  • 4Dreams
  • 5Day like today
  • 6Nearer
  • 7Close to you
  • 8Fate
  • 9Hate the day
  • 10Conquest/Visions

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Michael Roeder (chant), Fred Büntig (basse)

remarques

Réédité en 2008 sous forme de double cd avec un cd de remixes

chronique

Ce ne sont pas toujours les groupes les plus connus qui savent composer les tubes les plus racoleurs, certaines formations d'envergure moindre ont elles-aussi un vrai talent de péripatéticienne pour faire jouir le client. Il est probable qu'en se formant Behind The Scenes se doutaient bien qu'ils ne feraient pas une carrière mondiale en enchaînant les tournées sur vingt ans; j'ai pourtant été déçu, à titre quasiment personnel, du manque de reconnaissance de ces Allemands ou du moins de ce premier enregistrement (les mecs en ayant aligné trois quand même) qui avaient pourtant tout pour séduire. Nous sommes en 1998, la vague électronique sombre initiée par Das Ich, Eternal Afflict, s'essouffle pour céder le pas à des formations se réclamant du même bushido mais version édulcorée, idem pour les combo gothic rock purs tels que Love like Blood ou Secret Discovery qui se mettent à faire risette aux riffs metal. Behind The Scenes se positionne entre les deux, à l'instar des Scandinaves de Malaise, en combinant un usage intelligent de l'électronique avec des guitares clairement gothic rock, malgré quelques hoquets plus appuyés ('My star'). Le chanteur évite les vocaux d'outre-tombe, développant un timbre plus nasillard mais séduisant quoiqu'il en soit. Le reste, c'est des tubes à la chaîne, du consommable sans sucre ajouté auquel on peut goûter année après année sans se fatiguer et sans avoir mal au ventre. Jamais pigé pourquoi nous n'étions que deux djs en Suisse à passer 'Fate', le morceau parfait pour les soirées avec son beat roulant pas trop rapide, son refrain épique, ses lignes de synthé et sa basse de ciment...La mélancolie de Clan of Xymox en plus appuyé...J'aime aussi 'Dreams', bien rhytmé, un poil moins sombre mais toujours empli d'une forme de tristesse diluée. On citeras aussi 'My star' à la mélodie putassière, un 'Day like today' plus lent dont la mélodie va vous coller à l'esprit comme un chewing-gum cervical ou 'Razor Fields' plus orienté gothic rock dans ses structures. Je n'ai pas dit que nous tenions là les génies méconnus, la sensation avortée, mais pour moi, cet album contient tellement de bonnes choses qu'il aurait mérité de se balancer un peu plus dans la lumière des spots. Après tout, c'est agréable, ces disques toujours à portée de main pour se filer la patate sans trop réfléchir...4,5/6

note       Publiée le vendredi 11 avril 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Fragment".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fragment".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fragment".