Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGridlink › Longhena

Gridlink › Longhena

cd | 14 titres

  • 1 Constant Autumn
  • 2 The Last Raven
  • 3 Thirst Watcher
  • 4 Stay Without Me
  • 5 Taibas
  • 6 Retract Perdition
  • 7 The Dodonpachi
  • 8 Black Prairie
  • 9 Island Sun
  • 10 Chalk Maple
  • 11 Wartime Exception Law 205
  • 12 Ketsui
  • 13 Longhena
  • 14 Look to Windward

line up

Bryan Fajardo (drums), Jon Chang (vocals), Matsubara (guitar), Ted Patterson (bass)

Musiciens additionnels : Joey Molinaro (violon), Pavlovich (voix)

chronique

Styles
metal extrême
grindcore
Styles personnels
ninja manic-grindcore

Vous lâchez 100 yens de plus. Vous en êtes à 800, et vous continuez d'exploser. Vous n'en pouvez plus. Vos yeux vous brûlent. Comme écorché vif. Vous n'arrivez même plus à pleurer. Vos doigts sont tétanisés, par les crampes, ou la peur. L'odeur de cigarette qui trône ici vous donne la migraine. Le bruit qui règne est à se rendre sourd – et on s'étonne après des concerts de Merzbow. Tout autour de vous ça gueule, plus le bruit des machines. « Baka ! », « Taskete ! », « Sugoi ! », « Perufekuto ! ». Vos voisins se mettent la race à Super Street Fighter 2X, à Tekken 5, à Guilty Gear XX, et vous vous êtes encore sur votre jeu qui a dix ans. Les gens vous regardent comme si vous étiez un étranger – ce que vous êtes, d'ailleurs. Alors vous continuez d'insérer des coin, et vous êtes toujours bloqué au premier niveau. Le boss est impardonnable. Mur de boulette rose, laser half-screen, patterns psychotiques. Vous songez à laisser tomber. Vos voisins ricanent, entre deux dragons. Et puis un gars vous tape sur l'épaule. Vous l'avez déjà vu auparavant. Moitié asiat', moitié ricain. Étranger, mais pas tout à fait. Vos voisins ne savent pas quoi en penser. Le gars balance son coin et se met en P2. Il torche le patron sans même utiliser un crédit, et avec tout les bonus. Vous n'en croyez pas vos yeux. Ce gars... mais oui. Ce gars c'est Jon Chang, le gazier de Discordance Axis ! J'ai toujours kiffé ce type, l'une des plus grands voix du grindcore. Au début il vous dépanne de quelques yens, et puis il termine en solo, ruiné mais avec toutes ses vies. Il repart comme il est venu, avec son zoom, façon cowboy. Ce que vous ignoriez, à ce moment là, c'est que cet enculé avait tout enregistré de la session, et qu'il allait faire un disque avec ça. Un disque de grindcore. Le dernier, soit-disant. Avec ses potes de Burnt by the Sun, Mortalized et Phobia / Noisear / Kill the Client. Toujours plus vite, toujours plus hystérique, toujours plus geek. Thèmes de jeu 16 bits, manic grindcore, RPG ultra gore, ritournelles épiques, Chrono Trigger et F-Zero, Ketsui et Progear, Secret of Mana et TMHT IV, Dodonpachi et Karnov, tout ça à la moulinette Discordance Axis. Bryan Fajardo est une véritable machine, une mitraillette, qui n'a rien à envier à la sèche brutalité du regretté David Witte (qui va bien, hein, mais qui ne jouera a priori plus jamais...). L'album a la durée d'un bon shooter, une tension qui ne tombe jamais, des riffs épiques comme une série B cyberpunk des années 90. Du pixel art ultra brutal, du geek authentique à s'arracher les lunettes – merde y'a même des versions karaoke pour ceux qui ont acheté la vraie version ! Certainement le meilleur truc qui soit arrivé au grindcore depuis 10 ans. Note généreuse de circonstance.

note       Publiée le jeudi 10 avril 2014

partagez 'Longhena' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Longhena"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Longhena".

ajoutez une note sur : "Longhena"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Longhena".

ajoutez un commentaire sur : "Longhena"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Longhena".

DesignToKill › jeudi 7 septembre 2017 - 12:33  message privé !

Ok, en fait ces enfoirés continuent de plus belle ! C'est de plus en plus bon, et long(hena) ! C'est sans doute le batteur qui parle, mais la batterie est "limite" (je chipote à mort hein, je previens) trop propre à mon gout

Note donnée au disque :       
dimegoat › lundi 28 novembre 2016 - 11:59  message privé !

Ce groupe est vraiment dingue sans être indigeste. Je suis un peu les nouvelles de Matsubara sur Facebook et je suis content de voir qu'il compose à nouveau, toujours dans la même folie guitaristique.

Note donnée au disque :       
yog sothoth › vendredi 18 septembre 2015 - 23:29  message privé !
avatar

un peu pour le coté rapide et saccadé des 2 cotés, mais les "mélodies" n'ont rien à voir.

Hallu › vendredi 18 septembre 2015 - 15:06  message privé !

Personne ne pense à Melechesh en écoutant ça ? Le duo gratte/batterie est quand même très très similaire.

Ntnmrn › dimanche 22 mars 2015 - 12:39  message privé !
avatar

C'est très pleurnichant mais ça envoie la purée. Emo-grindcore ?

Note donnée au disque :