Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Very Special People

Compilations - Divers › Very Special People

cd | 15 titres | 68:11 min

  • 1 Existereo - Electric Skychurch
  • 2 Acid Reign & Olmeca - Some Say
  • 3 Abstract Rude - Human Nature
  • 4 2Mex & Neila - Who Do You Believe In?
  • 5 Lexicon - Call It A Movement / No Artist - Chewbacca Beatbox
  • 6 Awol One - Drivin' All Night
  • 7 The Grouch - The Governator
  • 8 Busdriver - Painfully Famous
  • 9 Gershwin BLX & Tony EQ & Konfident - What Did You Do Today?
  • 10 Styles Of Beyond & Skoolz - The Real
  • 11 Awol One - The Fly With A Buzz / No Artist - Ice Cream
  • 12 Phoenix Orion - The Resurrection
  • 13 Konfident & Danica Rozel - I Did It
  • 14 Michael Nhat - It Wouldn't Be Me
  • 15 The Moasaik - Special People / Peanut Butter & Honey Sandwiches - Monkeys Throwing Shit

line up

Awol One & Daddy Kev, James Morris (basse, guitare, voix), Scott Abels (batterie, orgue), Tony E.Q. (production, voix), Dr.C, DJ koder, DJ Josiah, Sir JoJo (scratches), Samantha Cramer (voix), The Flavor Crystals, Too Many Shrooms, Too Tall Jahmal, Travis T (productions)

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
alternatif > underground

Les années 2000 furent un réel creux pour le hip-hop. Du moins le hip-hop exposé. Parce qu'en sous-couche, dans l'underground, ça y allait, question confection de colliers. Et pas que du côté Anticon-Mush-Def jux. Busdriver, voilà à peu près le seul blase que je connaissais quand j'ai découvert Very Special People... un MC aux albums biscornus-inachevés mais souvent profondément tordus, qui m'a quasi systématiquement intrigué... et cette compilation est sûrement la meilleure pioche que j'aie faite par son truchement - même si ironiquement, il faut avouer que c'est lui qui fait le morceau le plus cool et décontracté du mic sur ce disque : un bon gros rap rock californien sur kicks de batterie. Cette compile totalement confidentielle (et visiblement oubliée par les rares qui l'avaient achetée), malgré son manque de budget évident, contenait de quoi coller une bonne branlée à Blackalicious ou aux Roots : tout ça sent le bon produit rapistique alternatif de la côte ouest, réellement savoureux et tout en nuances superbes. Le hip-hop porté par l'attitude cool propre aux sources du genre, mais avec un ADN métissé et torturé. Very Special People contient une dose massive de bon gros boom bap dans le plus pur esprit KRS-One, gonflé à bloc par un son funky-rock bien chaud et rond : un guitariste et un bassiste omniprésent, ça vous donne direct du volume et ça rend l'ensemble aussi sympathique et digeste qu'un paquet de biscuits genre petit brun trempés dans le bon kawa de l'après-midi. Groove dodu et addictif permanent. Totalement alternatif dans l'esprit ouais, mais avec un feeling volontiers radio-friendly (certaines pistes seraient passées nickel en '94, mais dans les années 2000 ce genre de son était retombé dans l'underground, la surface bouffant du synthétique à s'en faire gerber). Un petit titre à la wanna-be-Wu par-ci, un morceau de hip-hop blues-cold wave par-là ("Drivin' All Night" - sublime !), un autre qui sent le Morphine, trois minutes de trip-hop enfumé de beuh, et ce qui reste peut-être un des tous meilleurs morceaux sur lesquels aient rappé Styles Of Beyond : "The Real", avec un feeling funky-boom bap lardé de synthés g-funk et poussé au niveau d'écrémage suprême ! Une ambiance globale très "positive", créatrice, criblée de pistes réellement flippées/druggy (dans le genre tordu, le seul titre avec présence féminine "Who Do You Believe In?" et son instru 'muzak-house de seconde main + ligne de basse post-punk' bien cheap et crade se pose là, et le Michael Nhat est pas loin derrière). Californien, donc. Petit bonus anecdotique pour les curieux : la ghost track double saveur gutsienne en fin de skeud (juste après le rap hypnoticofuturiste de Mosaik) : un bon morceau de noise rock bien lo-fi et craspec, suivi d'un collage ambient-expé de vieux discours politiques parasité de larsens... Californien je vous dis ! A l'image de l'esprit décontracté régnant sur cette compilation, dans laquelle chaque digger pourra aller trouver une passerelle en griffonant le blase qui l'intriguera le plus sur un coin de serviette. Very special people, indeed.

note       Publiée le vendredi 28 mars 2014

partagez 'Very Special People' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Very Special People"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Very Special People".

ajoutez une note sur : "Very Special People"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Very Special People".

ajoutez un commentaire sur : "Very Special People"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Very Special People".

zappymax › vendredi 30 juin 2017 - 20:39  message privé !

Aaaah, voilà une chronique qui m'a donné envie dès sa parution et donc, c'est ce mois-ci que j'ai acquis "l'objet". Entre le premier morceau et la "ghost track", qui sont deux des temps forts du disque, il y a ... des réussites vraiment réussies, des assemblages épicés, des propositions parfois déroutantes mais jamais fades. Dans l'ensemble : quel caractère ! Wow ! ... On parle bien ici de joaillerie, pas du tout de bijoux fantaisie. Merci Raven, pour la découverte !