Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPoésie Noire › Existential despair, metaphysical distress, ontological ungludation and cosmic meltdown

Poésie Noire › Existential despair, metaphysical distress, ontological ungludation and cosmic meltdown

cd • 20 titres

  • 1The gioconda smile
  • 2The song of innocence
  • 3Starvation of a mind
  • 4Weltschmerz
  • 5Mirror man
  • 6Tristes tropiques
  • 7Homecoming
  • 8Beat about the bush
  • 9Hiroshima
  • 10Mohenjodharo
  • 11Weltschmerz
  • 12Starvation of a mind (Tsjernobil version)
  • 13Gioconda smile (Chinamix)
  • 14Moral majority
  • 15Crisis of our age
  • 16Untergang des Abendlandes
  • 17The vocal fight
  • 18Gioconda smile (Radioremixversion)
  • 19The raising up
  • 20Dark honeymoon

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Jo Casters (chant, piano, trompette), Marianne Valvekens (chant, claviers, violon), Herman Gillis (guitares, basse, programmation, électronique)

Musiciens additionnels : Sam Shepard (batterie)

remarques

chronique

Si cela vous intéresse, cette compilation va vous permettre de vous familiariser avec les débuts de Poésie Noire. Elle propose en effet des chansons extraits des premiers albums et maxis du groupe, généralement non réédités sur support cd, à savoir le maxi 'The Noble art', les Lps 'Gioconda smile' et 'Hum and haw'. Souvenons-nous que tout est vite allé pour ce projet démarrés sous forme de duo. Jo Casters d'abord focalisé sur l'écriture rêve de lire ses propres poèmes (un recueil baptisé 'Poésie Noire' qui restera comme nom pour le combo) sur fond musical. Très vite pourtant, avec l'aide de sa complice Marianne Valvekens, il va étoffer l'idée pour lui dessiner les contours d'un véritable groupe. Quelques mois plus tard, prélude d'une belle carrière, le premier maxi est produit. Le son d'alors est moins sombre, plus new wave, avec des percussions moins lourdes que par la suite, des éclats de trompette pas toujours bienvenus (encore que ce cuivre blafard sur 'Tristes tropiques' soit du plus bel effet) mais on sent déjà non seulement un goût pour les textes soignés et une volonté de créer des atmosphères froides. En témoigne la version originale de 'Gioconda smile' aux échos de Anne Clark (en plus rythmé) qui éclipse toutes les tentatives de remixes postérieures. Les deux Flamands font preuve déjà d'une bonne maîtrise de la composition qui sait marier mélodies, noirceur et une petite dose d'expérimentation. Rapidement, une évolution darkwave se pressent, il suffit d'écouter 'The song of innocence', 'Crisis of our age' ou 'Hiroshima' (Jo travaille son timbre dans une direction plus inquiétante), laquelle trouvera son aboutissement à la sortie du glauque 'Tales of doom'. Les connaisseurs savent que plusieurs versions alternatives de plusieurs chansons se trouveront sur divers maxis ou compilations mais très peu à mon avis égalent la fraîcheur et l'efficacité de ces premiers jets (la musique elle-même pourrait laisser croire qu'elle a vieilli mais elle est vite équilibrée par les voix), exception faite de 'Starvation of a mind' et 'Beat about the bush' qui gagneront en obscurité et en intensité grâce à leur relooking. Les fans de Anne Clark devraient trouver leur compte, de même que les aficionados de dark wave qui se délecteront des prémices de l'âge d'or de Poésie Noire, soit les albums 'Tales of doom' et 'Tetra'.

note       Publiée le samedi 22 mars 2014

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Existential despair, metaphysical distress, ontological ungludation and cosmic meltdown".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Existential despair, metaphysical distress, ontological ungludation and cosmic meltdown".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Existential despair, metaphysical distress, ontological ungludation and cosmic meltdown".

Hazincourt › mercredi 1 février 2017 - 10:09  message privé !

Jamais l'EBM n'aura été aussi Gothique qu'avec Poésie Noire.

Note donnée au disque :       
allobroge › lundi 24 mars 2014 - 23:16  message privé !

Cette compil des premiers maxis de Poésie noire est un pur délice et c'est ce qu'ils ont fait de mieux de très loin. Et le petit coté Anne Clark de la chanteuse miam!

Dane › dimanche 23 mars 2014 - 11:33  message privé !

Wé c'est bien celle là, je pensais qu'elle avait un titre particulier, je cherchais les remix et donc je ne trouvais pas.

novy_9 › dimanche 23 mars 2014 - 11:19  message privé !

je pense que c'est celle de "Pity For The Self" :)

Note donnée au disque :       
Dane › dimanche 23 mars 2014 - 10:43  message privé !

Sur la compilation "New Wave Belgian Class X", il y a une version instrumentale de "Gioconda Smile" mais il n'est pas précisé de quel remix il s'agit (peut-être dans le livret mais je n'ai pas l'original). Est-ce que vous pouvez m'éclairer?