Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGallows › Grey Britain

Gallows › Grey Britain

cd | 13 titres

  • 1 The riverbank
  • 2 London is the reason
  • 3 Leeches
  • 4 Black eyes
  • 5 I dread the night
  • 6 Death voices
  • 7 The vulture (act I & II)
  • 8 The riverbed
  • 9 The great forgiven
  • 10 Graves
  • 11 Queensherry rules
  • 12 Misery
  • 13 Crucifucks

dvd | 5 titres

  • 1 The riverbank
  • 2 London is the reason
  • 3 I dread the night
  • 4 The vultures (acts I & II)
  • 5 Misery

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Frank Carter (chant), Stephen Carter (guitare, chant), Laurent Barnard (guitare, clavier), Stuart Gili-Ross (basse), Lee Baratt (batterie)

Musiciens additionnels : Dave Daniels, Frank Schaefer, Jonathan Williams, Martin Loveday, Paul Kegg, Anthony Lewis (violoncelle), Matt Robertson (piano, celesta), Mary Carewe (vocaux soprano), Boguslaw Kostecki, Chris Tombling, Dave Woodcock, Liz Edwards, Emlyn Singleton, Jim McCleod, Jonathan Rees, Julian Leaper, Maciej Rakowski, Mark Berrow, Patrick Kiernan, Paul Willey, Perry Montague-Mason, Peter Hanson, Rita Manning, Roger Garland, Tom Piggott-Smith, Warren Zielinski (violon), Andy Parker, Bruce White, Kate Musker, Katie Wilkinson, Peter Lale, Rachel Bolt (viola), Cancer Bats, Rolo Tomassi, Richard Carter (choeurs)

chronique

Un album punk peut-il être ambitieux ? On pourrait croire l'inverse depuis la disparition de CRASS, Flux of Pink Indians et les esthètes de l'anarcho-punk mais il y a toujours l'exception qui confirme la règle. 'Grey Britain a des choses importantes à dire mais vu son manque de direction ou de mission, il s'autorise à se laisser bouffer par la colère qui l'alimente', affirme le New Musical Express qui fait toujours la pluie et le beau temps mieux que tout le monde...Justement, la mission est là, révéler la rage, cette rage qui avait valu à Londres les émeutes de Brixton, les révoltes de mineurs et plus récemment les accrochages de Tottenham (deux ans après la sortie du disque), ces sursauts destructeurs dont ont régulièrement besoin les plus démunis du système britannique pour secouer le joug qui les oppresse et prendre un bon bol d'air avant de plier l'échine jusqu'à une prochaine fois. Car la couronne a les reins solides. La rue aussi. 'Grey Britain' n'a rien de l'audace ni de l'expérimentation des 'Fucking pricks treat us like cunts' ou 'Yes sir, I will', il n'est rien de plus au final qu'un album de punk rock hardcore mais qui cherche à y mettre les formes artistiques. Il y a tout d'abord cette pochette que l'on peut déplier comme poster (les autorités politiques, religieuses, judiciaires représentées sous forme de porcs lubriques et sanguinaires), un DVD, des clips ambitieux et soignés, le groupe y a mis le paquet. Vient la musique elle-même, cette introduction de bruits d'eau accompagnés de cordes, de cris...'Grey Britain is burning down, we'll be buried alive before we drown, The queen is dead, so is this ground', le ton est donné...Amertume, colère, rien de bien original, ni dans les revendications ni dans les formes musicales, la musique de Gallows s'oriente vers un bon mélange de hardcore et de punk rock moderne mais drôlement bien ficelé, intense, tranchant, méchant, avec un je ne sais quoi de toxique, comme le smog près de la Tamise. Et il y a aussi ce morceau magnifique, 'The Vulture' dont la première partie est jouée en acoustique, chantée magnifiquement, avant que Frank Carter ne reprenne le relai sur la seconde moitié avec son timbre râpeux de cockney. Le combo s'est donné les moyens en ajoutant des passages pour piano, violons et violoncelles, histoire de renforcer la profondeur de la démarche sans mettre d'eau dans son vin quant à la colère exprimée. Quelle influence sur la politique britannique ? Nulle probablement (surtout produite pour Warner, traîtrise !), voilà des lustres que le punk ne fait plus peur, ni aucune autre musique d'ailleurs mais qu'importe, quand la révolte gronde et sait y mettre les formes, c'est l'art et la créativité qui en sortent gagnants pour un résultat que l'on souhaite durable. Le 'The Wall' du punk rock ?

note       Publiée le mercredi 19 mars 2014

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Grey Britain' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Grey Britain"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Grey Britain".

ajoutez une note sur : "Grey Britain"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Grey Britain".

ajoutez un commentaire sur : "Grey Britain"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Grey Britain".