Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Booster VI

Tangerine Dream › Booster VI

cd | 29 titres | 144:43 min

  • 1 CD I [ 69:20]
  • 2 Convention of the 24 [ 9:26]
  • 3 Asheville Sunrise [ 8:35]
  • 4 Ancient Powerplant [ 4:28]
  • 5 Season of the Birds [ 5:29]
  • 6 Finnegans Excessive Wake [ 8:14]
  • 7 Sahara Storm [ 5:15]
  • 8 The Velvet Meridian [ 6:11]
  • 9 Sphinx Red Lightning [ 4:57]
  • 10 Dream Catcher [ 7:02]
  • 11 Twilight in Abidjan [ 4:53]
  • 12 Agony of Suspense [ 6:03]
  • 13 Sibirian Lights [ 4:02]
  • 14 CD II [ 75:23]
  • 15 Betrayal 2013 (Sorcerer Theme) [ 6:32]
  • 16 Weird Village [ 3:25]
  • 17 The Warring Forces of the Twins [ 4:33]
  • 18 The Crystal Ship [ 5:30]
  • 19 Rain Forest [ 2:28]
  • 20 The Dangerous Mile [ 5:44]
  • 21 Mothers of Rain [ 5:16]
  • 22 Pier 54 2013 [ 5:41]
  • 23 Madagascar [ 6:31]
  • 24 Voices from a Common Land [ 4:09]
  • 25 Marrakesh 2013 [ 8:15]
  • 26 The Silver Seal [ 3:10]
  • 27 Ghazal [ 5:10]
  • 28 Tutankhama [ 5 :30]
  • 29 Puer Natus Est Nobis [ 3:17]

enregistrement

Composé et enregistré entre 1977 et 2013

line up

Peter Baumann (claviers, synthés et séquenceurs), Christopher Franke (claiers, synthés et séquenceurs), Edgar Froese (claviers, synthés, guitares et FX), Johannes Schmoelling (Claviers et synthés) Jerome Froese (Claviers, synthés et percussions électroniques) Peter Haslinger (Claviers, synthés et séquenceurs) Linda Spa (Synthé et saxophones) Thorsten Quaeschning (Claviers, synths, piano et séquenceurs) Iris Camaa (Batterie, percussions et voix sur Tenderness) Bernhard Beibl (Guitares) Hoshiko Yamane (Violon électrique et acoustique)

chronique

Styles
musique électronique
Styles personnels
berlin school, e-rock, new berlin school

Ah le très bel univers bourré de controverses d'Edgar Froese. Moi j'aime bien la série des Booster. Je pense sincèrement que ce sont de bonnes compilations qui jettent un coup d'œil très empereur sur les différentes phases de l'imposante carrière de Tangerine Dream. À preuve? Ce “Booster VI” étend ses charmes soniques depuis Sorcerer jusqu'à One Night in Africa, en passant par The Keep et Optical Race tout en sortant une surprise de Ça Va - Ça Marche - Ça Ira Encore ainsi que de Transsiberia. Eh oui… il y a 10 nouveaux titres! Dix nouveaux? Ah première controverse… En fait, il y a seulement 6 nouveaux titres, dont 4 solides nouveautés. Parmi les 10 nouveautés qui sont identifiés par le label Eastgate, 2 sont des versions Froesentisées, une intéressante version orchestrale de Sorcerer Theme (Betrayal 2013) et une version Quaeschningisée de Puer Natus Est Nobis qui a soulevé l'ire de certains fans dans les réseaux sociaux. Autre controverse? Un remix très paresseux du bouillant Tutankhama qui démontre le même problème dans le mixage que celui apparaissant sur Ça Va - Ça Marche - Ça Ira Encore et Transsiberia. Ça ne fait pas vraiment sérieux! Mais bon, il reste encore une bonne vingtaine de titres, dont de très belles surprises, des trucs qui fait bon réentendre et d'autres qui auraient dû rester dans l'anonymat. Mais en bout de ligne, ce “Booster VI” une très agréable compilation. Au niveau des trucs qui font du bien de réentendre citons "Convention of the 24", de l'album Plays Tangerine Dream, "Ancient Powerplant", "Weird Village", "Voices from a Common Land" et "The Silver Seal" de l'album The Keep. Ont-ils été remodelés? Retouchés? C'est tellement pas évident. Il me semble que ça sonne légèrement différent. J'entends des nappes ici et là, où il me semble qu'il y en avait pas. Mais c'est peut-être juste la force du son qui a été amplifiée. Bof…L'important c’est que c’est toujours agréable à entendre. "Asheville Sunrise" est ma première belle surprise. Tiré du live Knights Of Asheville, l'ambiance y est mystérieuse avec des chœurs chtoniens, des couches et des larmes de synthé ainsi que des lamentations de guitare qui flottent comme des spectres métalliques sur un motif rythmique noué avec des séquences dont les battements et débits irréguliers accordent leurs danses arythmiques dans les résonnances de pulsations et percussions lourdes. Un beau titre sombre et mystérieux. Il y a aussi "Finnegans Excessive Wake" et "The Warring Forces of the Twins". Mais en s'en ennui pas vraiment puisque Finnegans Wake a été sorti en 2011. J'aime aussi réentendre cette partie modifiée de Sphinx Lightning en "Sphinx Red Lightning". Un petit transfuge de Transsiberia? Pourquoi pas avec la tendre ballade qu'est "Sibirian Lights"? "Mothers of Rain"? Comment ne pas s'en souvenir et ne pas aimer? Et le trop méconnu "Rain Forest" de Sorcerer? Très bon et surtout très approprié de le redécouvrir quelques 35 ans plus loin. Par contre j'aurais bien passé par-dessus "Ghazal", d'Optical Race ainsi que "Sahara Storm", "Twilight in Abidjan" et "Madagascar"; trois titres de One Night in Africa qui est trop récent. À moins que l'on cherche à mousser ses ventes, mais ce n'est pas avec ces titres là que ça va aider. Rain Prayer aurait mieux passé. Au niveau des nouveautés? Ah…Il y a du beau bonbon. J'aime bien "Season of the Birds". Le rythme et les ambiances sombres, et quel beau jeu des séquences, n'ont rien à envier aux grands titres de TD. On enlève ces chœurs anémiques et on plonge dans les années Flashpoint, tout comme "Dream Catcher" et ses séquences nerveuses qui sautillent ardemment dans les bruines flûtées d’un synthé qui regorge aussi de ces agaçants chœurs mièvres. J'aime bien aussi le rythme lent et les ambiances ensorcelantes de "The Velvet Meridian". Très bon! On dirait un mélange des ambiances mélancoliques d'Atomic Seasons et des ambiances surnaturelles de Sonic Poem Series. J'écoute et je suis toujours envouté. Sérieux, c'est un très grand titre de TD. Plus noir, plus intense avec un motif sonique très genre film de peur et avec un tempo plus lent mais plus punché, "Agony of Suspense" est aussi une très agréable surprise qui est coulée dans le même moule. "The Dangerous Mile" veut bien suivre cette tangente, mais il manque de souffle et de couleurs. La dernière nouveauté est "The Crystal Ship". C'est une nouveauté pour TD mais pas pour le monde du rock car c'est une version d'un titre des Doors que Thorsten a chanté lors de la tournée Nord Américaine de 2012. Ça sent un autre Under Cover. Maintenant il y a les fausses nouveautés. Des remixes de "Betrayal 2013 (Sorcerer Theme)", "Pier 54" et "Marrakesh". Rien pour écrire à sa mère, surtout que je n'aimais ni "Pier 54" et que "Marrakesh" me passait de travers entre les oreilles. Sauf que "Betrayal 2013 (Sorcerer Theme)" prend une tournure très orchestrale. Pas vilain, j'aime bien et ça donne une autre dimension assez intéressante, surtout avec les séquences qui sont ici nettement plus endiablées. Est-ce que Papi Froese nous réserverait une fumante surprise avec de la musique de TD avec un orchestre symphonique? Ou avec des arrangements symphoniques? Je vous ai parlé plus haut de "Tutankhama". Je n'ai rien d’autres à ajouter. Maintenant "Puer Natus Est Nobis"! Cette nouvelle version de Gloria (The Keep) a fait énormément jaser dans les cercles de Tangerine Dream. Certains y voient une sorte de sacrilège. De profanation. Moi? Je trouve que l'idée de remplacer les chœurs par de vraies voix est assez intéressante. En fait, le produit final sonne très bien. Même plus touchant. Sauf qu'il n'y a pas de début. Pas d’intro! Thorsten Quaeschning prend une portion de Gloria, soit le milieu, et en fait juste un titre plus ambiant et plus éthéré. C'est pas mauvais. Paraitrait-il qu'il y a une erreur de mixage. Mes oreilles ne l'ont pas détecté! “Booster VI” est une honnête compilation qui a les défauts de ses qualités. En voyageant de façon si aléatoire à travers ses âges, Tangerine Dream donnent à ses nouveaux adeptes ce que les vieux, dont moi, apprécient le moins. Et le contraire s'applique. Je suis très curieux suite aux remixes de "Sorcerer Theme" et "Puer Natus Est Nobis". Et avec Thorsten Quaeschning, je me dis que l'avenir de Tangerine Dream est entre bonnes mains.

note       Publiée le dimanche 16 mars 2014

partagez 'Booster VI' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Booster VI"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Booster VI".

ajoutez une note sur : "Booster VI"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Booster VI".

ajoutez un commentaire sur : "Booster VI"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Booster VI".