Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLustmord › Purifying Fire

Lustmord › Purifying Fire

cd • 6 titres

  • 1Strange Attractor 13:53
  • 2Deep Calls To Deep 15:38
  • 3Deep Calls To Dub 11:10
  • 4Black Star 15:00
  • 5Permafrost 6:28
  • 6Of Fire & Of Ice 11:42

line up

Brian Williams

remarques

Compilation regroupant le vinyle 'Strange Attractor/Black Star' (Plug Research, 1996), ainsi que les titres issus des compilations DeepNet (Side Effects, 1996), Seedmouth (Cold Spring, 1996), Vhutemas Archetypi (Side Effects, 1985). 'Of Fire & Of Ice' est inédit.

chronique

Purifying Fire est une compilation regroupant divers titres de compilations, un vinyle et un inédit. C'est aussi mon premier Lustmord, donc je lui trouve nécessairement quelque chose d'attachant ; il est amusant de s'initier à un artiste avec les œuvres recyclant déjà du matériel plus ancien. Alors avec ce groupe, une compilation est vite torchée : cinq ou six titres et voilà l'heure allègrement dépassée. Ici l'accent est mis sur les années 90 - la période Side-Effects où beaucoup de musiciens vont farfouiller dans les expérimentations électroacoustiques pour y produire un son mutagène et approfondi, tels Adi Newton (T.A.G.C., Psychophysicist), Robert Rich ou Steve Law (Mutagenic Mind). C'est particulièrement le cas ici sur 'Deep Calls To Deep/Dub' et 'Of Fire & Of Ice' qui dépeignent des paysages exoplanétaires organiques de grande qualité. On a envie de ressortir la compilation en question, Deepnet, pour se rappeler pourquoi elle est une des pierres angulaires de la dark ambient avec Ambient IV: Isolationism sorti auparavant chez Virgin. On y trouve aussi le vinyle 'Strange Attractor / Black Star' déjà chroniqué dans ces pages, le second titre mélangeant un peu au petit bonheur la chance les sons de Heresy avec ceux de The Place Where the Black Stars Hang. Belle surprise aussi que ce 'Permafrost' de 1985 ayant bénéficié d'un dépoussiérage bienvenu, planant au dessus du reste dans une stase ma foi assez prenante. Pour ceux qui n'ont pas accès aux sources originales, le disque reste parfaitement écoutable d'une traite. On s'amusera simplement de la réédition de Purifying Fire en 2013, ce qui en fait la réédition d'une compilation de recyclages. La musique électronique et le développement durable, même combat...

note       Publiée le mercredi 19 février 2014

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Purifying Fire" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Purifying Fire".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Purifying Fire".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Purifying Fire".

novy_9 Envoyez un message privé ànovy_9

ok! on fait cela alors ! attention à Zero kama :)

Dane Envoyez un message privé àDane

Bon ben j'vais écouter Zero Kama et tu fais pareil avec "Paradise Disowned" ;-)

novy_9 Envoyez un message privé ànovy_9

le summum c'est ZERO KAMA :) pas plus rituel ou necro que lui !

taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

D'accord avec Dane, 'Paradise Disowned' reste le summum du necro-ritual-ambient, et ce des décennies après !

Note donnée au disque :       
Dane Envoyez un message privé àDane

Je sais pas si tu as écouté "Paradise Disowned" mais pour moi c'est le meilleur. Mets-toi bien dedans, ça fait plus d'effet qu'un Raison D'Etre.