Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFPrince Far I › Message From The King

Prince Far I › Message From The King

cd • 10 titres • 34:36 min

  • 1Message From The King3:32
  • 2The Dream3:15
  • 3Commandment Of Drugs4:11
  • 4Moses, Moses3:34
  • 5Blackman Land3:29
  • 6Concrete Column3:01
  • 7Dry Bone3:02
  • 8Foggy Road4:15
  • 9Wisdom3:00
  • 10Armageddon3:47

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Prince Far I.

line up

Bingy Bunny (guitare rythmique), Carlton "santa" Davis (batterie), Sly Dunbar (batterie), Erroll "flabba" Holt (guitare rythmique, basse, voix), Errol « Tarzan » Nelson (orgue), Earl "chinna" Smith (guitare lead), Uziah "sticky" Thompson (percussion), Leroy "horsemouth" Wallace (Leroy Wallace) (batterie), Eric « Fish » Clarke (batterie, voix, percussion), Theophilus Beckford (piano), Dennis Brown (piano), Royal Soul (guitare lead), Culture (voix)

remarques

chronique

Celui là s’immerge encore plus loin. Dans la profondeur d’un son dub brutal, reliefs violemment surlignés, creusés, montées en pointes. Dans les arcanes rasta – symbolique, panthéons. La voix – les voix, quand le Prince s’allie au timbre filé haut d’un certain Culture – plus fermement et calmement campée, abattue sur qui entre à l’enceinte. L’homme ne parle pas à demi mot. Tient son débit, projette ses graves éraillés, investit l’espace, réverbéré court et métallique. Balance de l’explicite, au point d’édicter carrément son "Commandement de la Drogue". Pas la poudreuse, évidemment. La fleur de communion en ses vertes grâces et ses vertus pollens. Prince Far I vit dans le Verbe – la Vibration, pour quoi toute Écriture ne saurait être que guide, lancée à empoigner. Ce qui frappe, chez lui, ce qui fait la différence avec ses pairs toasteurs, tchatcheurs d’alors – ceux là qu’en Jamaïque on appelait Dee Jays, Disc Jockeys – c’est que justement, lui ne chevauche pas le Rythme ; eux, sans doute, s’y tiennent en équilibre – risqué, parfois miraculeux, c’est là toute la beauté ; mais lui fait corps. Avec l’élan, avec le son. Mille chapitres, mille débits, mille articulations. Cent riddims, cent façons de se fondre à leurs cent substances, de s’en faire cent courants. L’unité, ici, c’est cette voix, ce timbre énorme, matériel, sous-bassement qui tremble ; cet organe qui ébranle, secoue, sort de toute torpeur ; qui à la fois apaise toute crainte des catastrophes qu’il conte ; impérieux mais chaud, proche, phrasé posé dans l’édiction même des maux et des malédictions, les prédictions de Jugement Dernier. Un album de Prince Far I file toujours comme une urgence. Traverse l’espace et le sonne comme le coup de cloche ou l’éboulis. Le temps de sa coulée, tient au dehors les courses vaines et frénétiques. Litanies en patois, prières et allégeances à ce Roi dont pourtant on n'a cure – quelque chose nous échappe, la matière est obscure. Impénétrable. Mais le débit limpide. C’est une question de mouvements, au fond, qu’il imprime. On n'y capte pas tout – et on acquiesce ou pas – mais c’est prenant, toujours, ces inquiétudes et cette paix qui d’un souffle s’embrassent et fusent et fixent en plein tumulte.

note       Publiée le jeudi 30 janvier 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Message From The King".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Message From The King".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Message From The King".