Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSigur Ros › Kveikur

Sigur Ros › Kveikur

cd | 9 titres

  • 1 Brennisteinn
  • 2 Hrafntinna
  • 3 Isjaki
  • 4 Yfirborð
  • 5 Stormur
  • 6 Kveikur
  • 7 Rafstraumur
  • 8 Bláþráður
  • 9 Var

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Jón Þór Birgisson (chant, guitare), Georg Hólm (basse), Orri Páll Dýrason (batterie)

Musiciens additionnels : Bergrún Snæbjörnsdóttir, Eiríkur Orri Ólafsson, Sigrun Jónsdóttir (cuivres), Margrét Árnadóttir, Pálína Árnadóttir, Una Sveinbjarnardóttir, Þórunn Ósk Marinósdóttir Borgar Magnason (cordes)

chronique

N'ayant jamais fait secret de ma fascination quasi addictive pour l'Islande, on m'a à maintes reprises questionné quant à mon avis sur Sigur Rós, groupe pour lequel j'ai la plus profonde admiration mais dont je n'ai jamais réussi à m'enfiler le moindre album et c'est pas faute d'avoir essayé vu que je me les suis tous farcis et plusieurs fois. Trop ennuyeux à mon goût malgré une ou deux belles pièces qui prennent surtout leur sens face à certains paysages de l'Île mais le perdent une fois les vacances terminées. C'est dire si j'ai dédaigneusement négligé leur nouvel album 'Kveikur' (terme désignant une mèche de bougie) dont la pochette trônait fièrement chez les disquaires de Reykjavik. C'est de retour en Suisse, chez un disquaire, lorsqu'un pote moins con le demande en écoute que le choc s'est produit...Kwa ! ? ! Qu'est ce que cette introduction glauque et grinçante évoquant davantage une version industrielle de Massive Attack ? Pas à s'y tromper sur la voix, ce chant masculin doux et planant qui paraît flotter à travers ciel, c'est bien de Sigur Rós dont il s'agit. Mais cette angoisse tendue que ne dissipent pas quelques nappes planantes...Nous sommes loin de leur style habituel, de ces plans au ralenti, de ces structures aussi infinies que le ciel sous lequel elles ont été imaginées...Certes, on en reconnait bien, certains de ces passages si gonflés d'espace que l'on croit un instant s'évaporer vers les cieux mais au niveau des sonorités, il y a assurément quelque chose de plus dur et puissant. Auraient-ils été influencés par leurs collègues féroiens d'Orka ? Doit-on y comprendre une réaction au départ du clavier Kjartan Sveinnson, un des fondateurs du projet ? Ou aux diverses afflictions ayant secoué l'Islande ces dernières années (de la crise au volcan) comme le laisseraient supposer les dessins peu joyeux de l'artwork ? Toujours est-il que 'Sveikur' sans trahir la ligne de conduite du groupe la réinvente, en ose le côté obscur et livre un disque superbe où l'admiration extatique n'est plus de rigueur et pourtant possible. Le pouls de 'Kveikur' est humain, plus question de s'étirer vers l'horizon, les compositions sont plus courtes, plus rythmées, plus intenses, ne s'évaporent jamais complètement. Le chant angélique typique rassurera les fans de longue date mais pour le reste, l'émotion est plus directe, plus dure et plus belle avec des réussites telles que 'Brennisteinn', 'Stormur' ou 'Kveikur'. Les grincements, les nappes obscurs se conjuguent merveilleusement aux lignes éthérées, l'inquiétude n'empêche jamais les nuages de se lever mais il faut toujours s'attendre à quelques rythmes limite tribaux pour questionner la douceur ('Kveikur'). Le combo a visiblement trouvé dans les ténèbres la réponse à ses crises internes et s'est réinventé sans se renier, livrant un septième disque excitant, plein d'allant, parfumé aux cendres et à la mousse. Mon premier Sigúr Ros, je n'en reviens pas, acheté en version cd et vinyle du coup...

note       Publiée le jeudi 30 janvier 2014

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Kveikur' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Kveikur"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Kveikur".

ajoutez une note sur : "Kveikur"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kveikur".

ajoutez un commentaire sur : "Kveikur"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kveikur".

H2O › mardi 25 mars 2014 - 14:12  message privé !

Première écoute, pas si aussi sombre que ça ou qu'avant (excepté la pochette). Mais c'est de qualité, et très accessible.

Seijitsu › jeudi 30 janvier 2014 - 13:54  message privé !

Ce que j'avais écouté de cet album avait l'air plus sombre et plus palpitant que ( ) (pas dur en même temps). Mais je n'ai jamais supporté cette voix très niaise, donc je n'ai pas eu le courage de m'enfiler ce disque en entier.

Aladdin_Sane › jeudi 30 janvier 2014 - 11:53  message privé !

Leur meilleur album avec "()" (dans un genre différent).

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › jeudi 30 janvier 2014 - 11:37  message privé !

En effet beaucoup moins ectoplasmique (surtout par rapport au précédent). Très sympa mais je n'ai pas encore eu le déclic.

Note donnée au disque :       
saïmone › jeudi 30 janvier 2014 - 09:44  message privé !
avatar

Je suis jamais allé plus loin que (), mais tu me donnes sacrément envie là