Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCBilly Cobham › Shabazz

Billy Cobham › Shabazz

4 titres - 39:52 min

  • 1/ Shabazz (13:49)
  • 2/ Taurian Matador (5:27)
  • 3/ Red Baron (6:38)
  • 4/ Tenth Pinn (13:58)

enregistrement

Montreux, Suisse et Londres, Angleterre, juillet 1974

line up

John Abercrombie (guitare), Alex Blake (basse), Michael Brecker (saxophone), Randy Brecker (trompette), Billy Cobham (percussions, batterie), Glenn Ferris (trombone), Milcho Leviev (claviers)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
jazz rock

L'ancien champion international de Tennis, Jimmy Connors, disait : "quand je frappe la balle, je m'imagine en train d'assassiner mon adversaire". Ce discours explicite peut s'appliquer sans problème à Billy Cobham qui martirise sa batterie comme s'il voulait lui faire les peaux. Peu de batteurs - et encore moins dans le milieu jazz - peuvent rivaliser avec une telle brutalité, mariée à un sens indéfectible du groove, et seul quelqu'un comme le français Christian Vander (batteur et mentor du groupe Magma) peut prétendre s'élever au même rang. Pour cette première publication en concert, quatre titres seulement ont été nécessaires pour mettre à genoux l'auditeur. Parmi ceux-ci, deux titres du répertoire de "Spectrum" : "Red Baron" et "Taurian Matador" qui subissent un traitement accéléré au point d'en devenir méconnaissables. Déjà énergiques à la base, ses morceaux en deviennent ici carrément extatiques. Pourtant, oui, j'ai bien sélectionné 33 tours sur ma platine et non, je n'ai pas touché au modulateur de vitesse. Billy Cobham et sa bande carburent à l'EPO. Les deux autres titres sont des inédits, longs de plus de treize minutes, et représentent à eux seuls les deux tiers de l'album. Les cuivres rutilantes claquent et résonnent avec une puissance fantastique pour contrer l'artillerie lourde lancée par un Billy Cobham à la forme athlétique écoeurante. Écoutez ses exercices de style en intro de la plage titre ou de "Tenth Pinn" et vous comprendrez. Enfin, il vous faudra pour ça beaucoup de chance puisqu'à ma connaissance, la timide réédition cd et presque confidentielle qui a vu le jour reste difficile à se procurer.

note       Publiée le samedi 15 juin 2002

partagez 'Shabazz' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Shabazz"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Shabazz".

ajoutez une note sur : "Shabazz"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shabazz".

ajoutez un commentaire sur : "Shabazz"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shabazz".

mangetout › vendredi 31 août 2012 - 22:42  message privé !

Pour contredire Proggy (mais on peut l'exonérer, la chronique dépassant ses 10 ans bien tassés) je l'ai trouvé très facilement ce disque à l'énergie dévastatrice si on peut dire, tant ce genre de vocable semble répétitif chez Billy Cobham, du moins pour ses premiers albums (après "Magic" ça commence à plonger du nez sévèrement). Un excellent live ! Par contre dans le genre introuvable je galère personnellement à trouver un autre de ses albums à des prix corrects, le "Life & Times" et ce que j'ai pu en entendre m'a l'air du tout bon !