Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › One Night in Africa

Tangerine Dream › One Night in Africa

  • 2013 - Eastgate, Eastgate 062 CD (1 cd)

cd | 9 titres | 73:09 min

  • 1 Bells of Accra [ 14:29]
  • 2 Madagascar [ 6:29]
  • 3 Serpent Magique [ 9:23]
  • 4 Sahara Storm [ 5:15]
  • 5 Kilimandscharo [ 9:42]
  • 6 Rain Prayer [ 7:19]
  • 7 Sadness of Echnaton Losing the World Child [ 6:25]
  • 8 Twilight in Abidjan [ 4:54]
  • 9 Mombasa (Tuareg Remix) [ 9:43]

enregistrement

Composé entre 2007 et 2012

line up

Edgar Froese (claviers, synthés et guitares), Thorsten Quaeschning (Claviers, synths, piano et séquenceurs) Linda Spa (Sax, flute et claviers) Iris Camaa (Batterie, percussions et voix sur Tenderness) Bernhard Beibl (Guitares) Hoshiko Yamane (Violon électrique et acoustique)

chronique

Styles
musique électronique
Styles personnels
new berlin school et e-rock mélodique

C'est avec le succulent "Bells of Accra" que s'ouvre cette nième compilation du Rêve Mandarin, sa 3ième en 2013 si on inclut le faux album en concert Cruise to Destiny. La particularité de “One Night in Africa” est qu'elle est dédiée au peuple Africain. À ses guerres et à son incroyable force de survivre à tous ses conflits qui en ont retardé son éclosion. Et à ses leaders tant politiques que spirituels. Sauf que la musique n'a rien en commun, ou si peu, avec les fragrances tribales africaines. Le communiqué d'Eastgate à ce sujet est clair; les membres de Tangerine Dream préfèrent laisser le côté ethnique de la musique à d'autres artistes engagés qui le font très bien. Non. L'idée est plutôt de rendre hommage avec une musique qui reflète la passion du peuple Africain. J'achète puisque cette compilation respire d'une étonnante passion. L'autre particularité de “One Night in Africa” est qu'elle présente 4 nouveaux titres dans une mare de titres, "Bells of Accra", "Kilimandscharo", "Sadness of Echnaton Losing the World Child" et "Mombasa (Tuareg Remix)" perdus dans des compilations et/ou épuisés sous formes de Cup-Disc. Les nouveauté? Bah…rien pour écrire à maman! "Madagascar" suit assez bien l'esprit de "Bells of Accra" avec un rythme statique où la mélodie est soufflée dans des tubes en verre. L'enveloppe harmonique de TD est assez similaire à ce que la gang à Edgar offre depuis des lunes avec des claviers sobres et harmonieux, des chœurs discrets mais dont les froides élégies ne m'agacent pas trop. La magie de Noël? Toujours est-il que ça coule plutôt bien dans cette compilation. Le rythme est construit sur ces mêmes patterns de séquences et percussions qui unissent leurs frappes dans un maillage rythmique très serré et un peu houleux. Bref, aucune surprise. Du bon TD des années Sonic Poem Series. Et c'est correct comme ça. Plus nerveux et plus grouillant d'impatience, "Sahara Storm" respecte l'esprit de son titre sur une structure évolutive avec de bons solos de guitare très saisissants qui endorment son étrange approche tribale. "Rain Prayer" est la plus fascinante des nouveautés. Un titre lourd avec des ambiances qui séparent deux univers du Dream sur une structure qui fourmille constamment de percussions et de séquences houleuses. Bien sûr, il y a toujours ces voix de fantômes improbables qui flottent sur des harmonies plutôt sages, mais la puissance du rythme statique et de ses percussions avec des frappes tissées très serrées en font un titre bouillant qui remplit bien un casque d'écoute. Très bon. "Twilight in Abidjan" est un titre plus léger. Un titre plus près de la mélodie avec une approche harmonique qui divise ses airs entre une guitare acoustique et de sobres claviers, étendant ainsi un sombre voile de mélancolie sur un beau lit de séquences et de percussions aux frappes tantôt résonantes. C'est beau, c'est sobre. C'est toujours du bon Tangerine Dream mélodieux qui reste dans sa zone de confort. Le prétexte est aussi bon que la compilation. Avec se 4 nouveautés bien insérés dans de bons titres qui se rapprochent des rythmes d'un genre Touareg, “One Night in Africa” s'écoute d'une autre oreille. On dirait une nouvelle œuvre tant tout s'enchaine pour offrir une nouvelle façon d'entendre des titres qui autrefois paraissaient banals. Mais ne partez pas en peur! Mis à part "Rain Prayer", les autres nouveautés sur “One Night in Africa” sont juste des extensions d'une musique que se ressemble parfois trop souvent. Mais comme je dis; l'un à la suite de l'autre, chaque titre offre son cachet ethnique qui est plus relevé dans cette compilation. Moi j'ai bien aimé.

note       Publiée le mercredi 8 janvier 2014

partagez 'One Night in Africa' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "One Night in Africa"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "One Night in Africa".

ajoutez une note sur : "One Night in Africa"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "One Night in Africa".

ajoutez un commentaire sur : "One Night in Africa"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "One Night in Africa".