Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCatastrophe Ballet › Transition

Catastrophe Ballet › Transition

cd | 10 titres

  • 1 The garden of decay
  • 2 Wake up screaming
  • 3 Call of the dawn (fragile scream)
  • 4 The last day on earth
  • 5 21st century boy
  • 6 Fragement
  • 7 The truth ?
  • 8 Model Utopia
  • 9 Somnambulist (version III)
  • 10 21st century boy (buggy boy edit)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Wooden House Studio, Hambourg, Allemagne, août/septembre 1993

line up

Eric Burton (chant), Troy (guitare, basse, synté), Lizz (claviers)

Musiciens additionnels : Oswald Henke (voix), Rodney Orpheus (voix), Random Mind Machine (batterie, programmation)

chronique

'Transition' a pour qualité d'inclure ce qui constitue la pièce maîtresse de ce groupe au final assez moyen, le superbe 'Model Utopia' avec Oswald Henke en invité pour une partie récitation: coups sourds de grosse caisse, violon mélancolique, piano inquiétant, un Eric Burton au mieux de sa forme, bref tout l'aspect atmosphérique souvent tenté par le combo installé comme une vraie pièce de théâtre avant un crescendo où une batterie lente prend le relai pour mener la marche funèbre, sans cesse secondée par la tristesse du violon, le chanteur de Goethes Erben énonçant ses principes sur son ton froid de savant fou et un final où son collègue se laisse partir derrière son micro comme jamais. Globalement, de manière générale, ce second opus sonne de manière plus dynamique en matière de production. Paradoxalement alors que le batteur a majoritairement été remplacé par une boîte, les parties percussives claquent nettement mieux; le ton général paraît moins figé permettant aux musiciens de mieux réussir les passages les plus calmes qu'il semble affectionner ('Call of the dawn', 'Fragment'). Le clavier se révèle une pièce maîtresse avec des sons soigneusement sélectionnés et efficaces. Il est plaisant de se plonger aussi dans des chansons plus franches du collier où les guitares tirent bien leur épingle du jeu grâce à la production plus énergique mentionnée précédemment. Là où Catastrophe Ballet se plante en beauté, c'est avec sa reprise du '21st century boy' de Sigue Sigue Sputnik qu'il a le mauvais goût de nous fourguer en deux versions, la seconde aux orchestrations vaguement néoclassiques se révélant tout de même plus personnelle et efficace. Malgré les qualités de ce cd, les Allemands échouent encore une fois à nous toucher pleinement, les ingrédients de base sont là, on sent un effort mais le soufflé ne monte pas complètement. En dehors de 'Model Utopia', on attend la mélodie tueuses, l'élément unique, spécial, qui fera battre le coeur un poil plus vite et rien ne vient. C'est dommage, 'Somnambulist' y parvient presque mais pas assez nettement pour propulser le combo hors de la catégorie des seconds couteaux de laquelle je ne parviens pas à les extraire...3,5/6

note       Publiée le dimanche 5 janvier 2014

partagez 'Transition' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Transition"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Transition".

ajoutez une note sur : "Transition"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Transition".

ajoutez un commentaire sur : "Transition"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Transition".

novy_9 › dimanche 5 janvier 2014 - 22:41  message privé !

Comme toi je n'arrive pas à les sortir de la catégorie des seconds couteaux, mais j'avoue que j'aime bien les écouter de temps à autre, donc j'y trouve mon plaisir. La scène allemande darkwave est à mon avis remplie de second couteaux ... mais Catastrophe Ballet j'aime sans adorer.