Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSolefald › The linear scaffold

Solefald › The linear scaffold

8 titres - 39:21 min

  • 1/ Jernlov
  • 2/ Philosophical Revolt
  • 3/ Red View
  • 4/ Floating Magenta
  • 5/ The Macho Vehicle
  • 6/ Countryside Bohemians
  • 7/ Tequila Sunrise
  • 8/ When the Moon is on the Wave

enregistrement

Février 1997, Novège.

line up

Cornelius (Vocals, Guitar & Bass), Lazare (Vocals, Synthesizers & Drums)

chronique

Styles
metal extrême
gothique
Styles personnels
gothic/black metal

«The linear scaffold» est un album absolument unique, superbe, atroce et doux. En 1997 le duo Norvégien lançait ce premier et ébouriffant recueil de black/gothique sophistiqué aux textes agaçants et à la musique d’une beauté souvent hors du commun. Alternant et mêlant la furie et la vitesse la plus extrême à la finesse sonore et mélodique la plus délicate, les guitares les plus saturées et les cris les plus déchirés aux cordes les plus fines et aux chœurs les plus souples, les blasts beats les plus speed aux mandolines et aux basses les plus riches, «The linear scaffold» transporte dans un univers onirique et mystique extraordinaire de richesse et de recoins ; une puissance évocatrice fabuleuse et une inventivité fascinante, des entrées cauchemardesques, des mélodies merveilleuses, des sonorités extraordinaires alliées à des guitares aiguisées comme des rasoirs et qui agressent l’oreille… un hurleur écorché à la gorge en lambeaux et des chœurs de motets, bienvenu dans la complexe et gigantesque église de l’Ordre de Solefald. Les moines s’y prennent un peu la tête et en sortent des textes plus qu’approximatifs, mais c’est là un des plus envoûtants et singuliers endroits qu’on trouve en terres nordiques. Les entrelacs de guitares claires et de piano sur fond de riffs hurlants aux colonnes harmoniques de velours recouverts, «Red view » et ses thèmes d’anthologie, claviers grandioses, guitares occultes, hurlements dans la nuit et mélodies de flûtes… depuis l’église obscure aux multiples tableaux et aux dorures anciennes on voit par les vitraux des ruisseaux sous la lune et des ombres en forêts. Chaque descente harmonique oeuvre dans le grandiose ou le mélancolique, le travail à la fois très extrême et très fin des guitares suffirait à offrir des perles de metal sombre et mélodique, les innombrables niveaux d’arrangements, de la texture harmonique à l’enluminure mélodique d’un piano ou d’une harpe, sculptés dans des structures intelligentes et audacieuses édifie une impensable et gigantesque cathédrale… là où l’orgue résonne succédant au hautbois pour élever sous les voûtes l’immense et merveilleuse vision d’apocalypse, ouvragée pour nous plaire par l’ordre de Solefald. Un album qui n’est sans doute pas exempt de défauts mais que sa classe balayent ; gothique, chaotique, décadent et ouvragé au cœur comme une montre bijou, «The linnear scaffold» est un temple somptueux à l’ombre complexe duquel bon nombre de délires virtuoso-blackistes à tendance symphophiles disparaissent comme poussières.

note       Publiée le mardi 28 octobre 2003

partagez 'The linear scaffold' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The linear scaffold"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The linear scaffold".

ajoutez une note sur : "The linear scaffold"

Note moyenne :        19 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The linear scaffold".

ajoutez un commentaire sur : "The linear scaffold"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The linear scaffold".

Arno › vendredi 1 janvier 2016 - 02:40  message privé !

J'ai entendu la chanson "BeuBeuBuBUBU" whatever sur le dernier, bam, direct commandé...

Note donnée au disque :       
DesignToKill › lundi 24 février 2014 - 18:10  message privé !

Un pote m'a conseillé Norrøn Livskunst, donc maintenant j'ai peur de tester les autres... Dois-je?

saïmone › lundi 24 février 2014 - 17:35  message privé !
avatar

Ah tu m'as donné envie de le ressortir (celui là, pas le nouveau)

DesignToKill › lundi 24 février 2014 - 16:57  message privé !

--> Noohmsul

Moi je lui reproche une voix vocoder dégeulasse, mais ce n'est que mon avis :3

Noohmsul › vendredi 7 octobre 2011 - 08:47  message privé !

Non non, je parlais du dernier, Norrøn Livskunst (sorti il y a un an je crois), qui est génial. Sérieusement je le trouve fantastique, que lui reproches tu?

Note donnée au disque :