Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYOtomo Yoshihide › Music(s)

Otomo Yoshihide › Music(s)

dvd | 2 titres | 120:00 min

  • DVD1
  • 1 music(s)
  • DVD2
  • 2 BONU(S)

enregistrement

Enregistré à Tokyo et lors du festival "Banlieues Bleues", Paris

line up

Tsugami Kenta (saxophone), Otomo Yoshihide (guitare), Yasuhiro Yoshigaki (batterie), Alfred Harth (saxophone), Kumiko Takara (vibraphone), Hiroaki Mizutani (basse)

remarques

Fait partie de la collection "Freedom NOW", dont chaque dvd est enregistré durant le festival Banlieues Bleues

chronique

Styles
jazz
avant garde
noise
ovni inclassable
Styles personnels
experimental god

"Docteur Van Louderharsh, j’ai fait un terrible cauchemar, il faut absolument que je l’extériorise sinon je vais mourir de terreur, vous comprenez ? Docteur, j’ai vu l’homme le plus cruel, le plus brutal, le plus sadique et le plus inhumain que la terre ait jamais porté ! Un japonais avec une tronche bizarre, toute tordue, qui torturait d’innocentes platines Technics avec des ustensiles de bourreau atroces ! C’était insoutenable, docteur, cette vivisection de matériel audiophile, ces larsens de douleur déchirants, et la détermination froide et impassible de cet homme, que dis-je, de cet Attila ! Je me revois encore retenant mon souffle, et manquant d’avaler ma langue, au moment où je le vis lever cette cymbale au-dessus de cette pauvre victime innocente… Je ne voulais pas croire à l’abominable, docteur, mais je l’ai VU, je l’ai VU !! C’est pas tout d’entendre, mais il faut voir comment il fait ça. Docteur, aidez-moi à oublier cette barbarie sans nom…" Jean-Luc, vendeur en Hi-Fi. …………… (nddarievstands : ah au fait, ce dvd est à voir, ne serait-ce que pour des versions live de standards de Charlie Haden et Mingus (issues du très expressif Tails Out) du New Jazz Ensemble, mais surtout pour le set guitare solo acoustique d’Otomo, qui contient – outre des reprises magnifiques de Hat & Beard et Lonely Woman - une de ses compos, Gomen, d’une beauté zen et triste à tomber. Vous écoutez ça la gorge serrée, puis relisez son essai ‘Leaving the Jazz Café’ au sujet de la scène des bars free jazz de sa ville natale, puis vous réalisez que c’est Fukushima, que vous aviez retenu l’histoire d’Otomo mais pas le nom de la ville, et qu’entre-temps Fukushima est devenu un no man’s land. Vraiment, ce que fait Yoshihide à ses platines et à vos oreilles n’est rien par rapport à ce que les hommes s’infligent à eux-mêmes et à leur terre. C’est de la poésie à côté, et d’ailleurs Yoshihide est un poète.)

note       Publiée le dimanche 8 décembre 2013

partagez 'Music(s)' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Music(s)"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Music(s)".

ajoutez une note sur : "Music(s)"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Music(s)".

ajoutez un commentaire sur : "Music(s)"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Music(s)".

saïmone › dimanche 8 décembre 2013 - 01:07  message privé !
avatar

Et oui. Aujourd'hui Otomo bosse sur des orchestres composés de personnes mentalement handicapés et/ou autistes. Plus qu'un poète ! (et oui, super videos !)