Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBauhaus › Archive

Bauhaus › Archive

dvd | 10 titres | 40:00 min

  • 1 Lagartija Nick
  • 2 The Passion of Lovers
  • 3 Kick in The Eye
  • 4 A God in an Alcove
  • 5 Dancing
  • 6 Hair of The Dog
  • 7 Stigmata Martyr
  • 8 Dark Entries
  • 9 We Love Our Audience
  • 10 Sanity Assassin

enregistrement

Filmé au Old Vic Theatre, Londres, le 24 Fevrier 1982 par Standard Pictures

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
live

Attention, coup de maître ! Archive est un incontestable triomphe de Bauhaus sur le champ visuel comme musical, la consécration qu’un groupe qui, derrière ses atours décidément bien trompeurs de monstre sacré du rock gothique (plus cultes et intouchables que Sisters of Mercy et Fields of Nephilim, et pour cause : il n’en ont pas le côté poseur), n’a en rien cédé au raz-de-marée qui absorbait alors tout le début des années 80 : celui des synthétiseurs. Bauhaus, à des lieues des mous à mèches new wave qui prétendent les imiter depuis 30 ans, sont des rockeurs venimeux à la Birthday Party, tenant plus du mouvement dit ‘Genialle Dilletanten’ (en gros du Stooges arrosé de Kurt Weill et de Jack Daniels) que de la préciosité qui prévaut un peu à mon goût dans pas mal du mouvement gothique. Peter Murphy, loin d’être ridicule avec son timbre échevelé et grave incarne l’un des chaînons les plus dandy de cette noble lignée de performers dangereux qui va d’Iggy Pop à Lux Interior en passant par Nick Cave et Blixa Bargeld, contemporains de Bauhaus, à l’influence tout aussi énorme et tutélaire sur le gothique au sens large… Quant à Daniel Ash, le guitariste, c’est un véritable démon dont la guitare ronge, pique, transpire, suppure, assène. Le génie du groupe éclate littéralement sur ce live bouillonnant de l’énergie débridée de l’après-punk… Bauhaus réussit l’alliance d’une classe ténébreuse et hors du temps, très Scott Walkerienne finalement avec une sauvagerie domptée, cirque monochrome et minimal dans lequel le fauve Murphy se débat en vain contre ses chimères (les stroboscopes). Les exemples ne manquent pas : A God In an Alcove, Passion of Lovers, le violent Hair of The Dog... Allez, un des 10 meilleurs concerts filmés de rock ? Il faut dire que le décor (pourtant fait de 3 bout de ficelles) et le jeu d’ombre suffit à installer une ambiance ultime.

note       Publiée le dimanche 8 décembre 2013

partagez 'Archive' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Archive"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Archive".

ajoutez une note sur : "Archive"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Archive".

ajoutez un commentaire sur : "Archive"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Archive".

novy_9 › dimanche 8 décembre 2013 - 10:29  message privé !

Qu'est ce que t'as contre "les mous à mèches new wave" ils sont sympas eux aussi !! :) Question jeux de scène rien à dire sur Bauhaus ils sont au top !

Note donnée au disque :