Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesÆvangelist › Omen Ex Simulacra

Ævangelist › Omen Ex Simulacra

cd • 8 titres

  • 1Veils
  • 2Mirror of eden
  • 3Hell-synthesis
  • 4The devoured aeons of stygian eternity
  • 5Prayer for ascetic misery
  • 6Relinquished destiny
  • 7eclusion
  • 8Abysscape

line up

Ascaris (discours, sax, voix), Matron Thorn (musique, bruits)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
death metal
Styles personnels
pas commode

Ça fait bien longtemps que j'ai arrêté d'essayer de comprendre mes goûts. Aevangelist a tout pour me plaire, et aussi tout pour me déplaire. Ce qui est un véritable symptôme. « Omen ex simulacra » est étouffant, j'aime ça. Mais il l'est trop, ce qui me déplaît. Alors que pourtant j'aime l'excès. Vous voyez le topo ? Aevangelist pèche par trop de volonté. À trop donner dans l'obscur psychédélico-lovecraftien suffocant et ésotérique, ça passe du trip total au truc simplement intéressant. C'est là à mon sens que réside la véritable réussite du dernier Portal : à quoi bon continuer de donner dans l’asphyxie quand on a déjà livré du « Outre » ? Portal avait alors décidé de faire du retors, du tordu, du contingent, avec une franche réussite : ce qu'il perdait en folie était gagné en sérieux. Les joies du combat amateur sauvage versus l'impressionnante technicité des combats professionnels. La fougue du jeune écrivain fantastique trop ambitieux versus l'auteur confirmé qui arrête de courir sans s'épuiser. Aevangelist a beaucoup de bonnes idées, et développe une ambiance de malade. À l'inverse de ses aînés, le duo ne donne pas dans la nécromancie obscure, mais dans le cauchemar intangible. Un fond sonore toujours gluant, flou, puant. Une brutalité poisseuse, toxique. Malheureusement, à trop vouloir tout mettre au sein d'un même morceau, ça devient parfois littéralement écœurant, indigeste, fouillis, brouillon. Et long ! À trop vouloir déloger Mitochondrion sur son propre terrain, Aevangelist s'enfonce dans le zèle. L'intention du groupe est trop claire. Emmerder l'auditeur, lui faire peur, le faire vomir même. Les ficelles sont parfois un peu grosses. C'est dommage, car, putain, l'ambiance de malade là-dedans !

note       Publiée le samedi 7 décembre 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Omen Ex Simulacra".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Omen Ex Simulacra".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Omen Ex Simulacra".

Klarinetthor › mardi 16 septembre 2014 - 03:46  message privé !

et le petit nouveau est sorti.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 12 septembre 2014 - 19:07  message privé !

grosse tuerie, aussi

Note donnée au disque :       
Consultant en informatique › vendredi 12 septembre 2014 - 19:05  message privé !
avatar

Complètement splatter.

Note donnée au disque :       
Bernard › jeudi 19 décembre 2013 - 16:14  message privé !

Je mets 5 boules, mais l'album m'a pris par surprise et commence à s'imposer grave, un peu comme le premier Khanate que j'écoutais à un moment carrément en boucle au baladeur CD il y a une douzaine d'années. Il y a donc de grosses chances qu'une boule supplémentaire vienne se rajouter d'ici quelques temps.

Note donnée au disque :