Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMothra Slapping Orchestra › Toi, tu creuses...

Mothra Slapping Orchestra › Toi, tu creuses...

cd • 8 titres

  • 1Pit staff rott !
  • 2Kick your ass !
  • 3L'bonheur
  • 4Kiss !
  • 5Flying saucer on the beach
  • 6Now !
  • 7Pas impliqué
  • 8Zombie party time

extraits vidéo

informations

Studio 'Chez ma femme et mes enfants'

line up

Eric (chant, guitare), Lolo (contrebasse, choeurs), Nico (batterie, choeurs, samples)

chronique

'Le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses', la réplique culte tirée du non moins culte 'Le bon, la Brute et le Truand' ouvre cet album des Mothra Slapping Orchestra. Selon le drapeau, vous lirez que ce groupe est français mais curiosité des Dom-Tom obligeant, il me faut vous préciser qu'ils sont originaires de la Réunion ce qui ajoute nettement plus de sel, ne trouvez-vous pas ? Ce n'est certes pas la région du monde de laquelle on attend la scène punk la plus développée mais cela ne signifie nullement qu'elle est inexistante, l'association La Ravine des Roques et le label Maudit Tangue y remédient. Pour ma part, je vois ce combo comme une version moins gore et horror punk de Banane Metalik. Eux aussi puisent dans le terreau psychobilly et punk, parlent volontiers de zombies et de soucoupe volantes mais ne revendiquent pas une identité macabre de manière aussi poussée malgré quelques petits crânes égarés sur la pochette. Ils abordent des thèmes plus larges, très punk mais passés à la loupe de l'humour cynique ('L'bonheur'), ils se fendent même d'une reprise intéressante et plutôt réussie du 'Kiss' de Prince. La contrebasse claque bien, le chanteur est bon, c'est rythmé, pas trop extrême, quelques samples biens choisis complètent l'ambiance et les musiciens ne sont pas des manches en matière de mélodie; 'Toi, tu creuses' se révèle donc comme un disque plutôt varié dans ses ambiances sans perdre de cohérence pour autant. Le groupe alterne passages rapides et moments plus nuancés permettant ainsi à l'auditeur de bien savourer le feeling. Rock en tongues ? En tout cas, cette galette fraîche et dynamique s'est révélée une vraie bonne surprise et pas juste une curiosité exotique. 4,5/6

note       Publiée le lundi 4 novembre 2013

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Banane Metalik - Requiem de la dépravation

Banane Metalik
Requiem de la dépravation

Plus gore et plus sauvage

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Toi, tu creuses..." en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Toi, tu creuses...".

    notes

    Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

    Connectez-vous ajouter une note sur "Toi, tu creuses...".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Toi, tu creuses...".