Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGötterdämmerung › Of whores and culture

Götterdämmerung › Of whores and culture

cd • 10 titres

  • 1Warhorse
  • 2First-in-Man
  • 3The prow
  • 4Bleeding wooer
  • 5Whore mill...a game of fear
  • 6No deviation
  • 7Vibroboy
  • 8At status
  • 9Oblivion
  • 10Infiltrate

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Studio Gerdo Nieuwenhuizen, Andel, Pays-Bas

line up

Guido (chant, effets), Marc (basse, guitare, synthé), Almar (guitare, guitare sèche, basse, choeurs, piano, synthé, programmation)

remarques

Contient une piste fantôme

chronique

Vous escomptiez quelque suspense ? Je n'en laisserez planer aucun, ce disque est une tuerie. On ne peut pas dire que vous n'aviez pas été prévenus puisque la compilation 'Kin-burst 9104' avait largement préparé le terrain pour ce nouvel opus qui témoigne du potentiel du groupe à ne pas se calmer et à maîtriser toujours mieux son son. Rien de statique, la boîte à rythmes roule, se casse, se laisse submerger par les cymbales synthétiques, accélère, se la joue faussement techno, s'arrête, repart...Et il y a toujours ce diable de chanteur avec son chant genre Cinéma Strange sous speed qui sème la décadence partout sur son passage. Il y a quelque chose de brute et spontané dans le mixage, on sent que l'objectif n'est pas de peaufiner mille et une petites nuances et pourtant, on mesure aisément à quel point l'ensemble reste travaillé, direct mais travaillé. Si les guitares ont une bonne pêche deathrock, nos Hollandais ne se privent pas pour autant de balancer quelques rythmiques electro histoire de pulser le beat pour mieux laisser le côté punk de leurs harmonies éclater. Niveau mélodie, ils sont au top avec des tueries telles que 'Warhorse', 'The prow', l'excellent 'Vibroboy' (lequel a même fait l'objet d'un clip). Franchement j'adore, voilà une belle exemplification de ce que peut être le batcave moderne, une voie que trop peu de formations ont exploré. Cet album remise quelque peu la touche expérimentale de Götterdämmerung (si ce n'est sur l'ultime piste, instrumentale) mais on n'en se plaindra pas tant il facile de se laisser subjuguer par cette pêche dansante et grinçante distillée de la première à la dernière chanson. Miam avec un 'm' majuscule et on relance aussitôt le disque.

note       Publiée le lundi 4 novembre 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Of whores and culture".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Of whores and culture".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Of whores and culture".