Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSorry, Heels › Wasted

Sorry, Heels › Wasted

cd • 4 titres

  • 1Sweet upon my sorrow
  • 2A kiss, a lie
  • 3Always wrong
  • 4Circling in a standpoint

enregistrement

VDS Recording Studios, janvier-février 2013

line up

Simona (chant), David M. (basse), Fabiano (guitare, choeurs), Gerry (batterie)

remarques

Le cd est emballé dans une pochette poster. http://www.sorryheels.com/

chronique

A l'heure où les fans se lamentent sur la disparition de Chants of Maldoror ainsi que la non-sortie de leur troisième album (visiblement prêt mais non masterisé, projet pour lequel nos Italiens ne sont visiblement plus très motivés à dépenser leurs sous, occupés qu'ils sont sur de nouveaux plans), deux anciens membres débarquent avec un nouveau groupe et un ep sous le bras. Sorry, Heels ne rompt pas totalement avec l'ancien style mais doit clairement être appréhendé comme une nouvelle expérience plus ancrée dans les terres post punk que purement gothiques. Classique. On nous dira que le groupe a évolué, qu'il est devenu plus 'adulte', qu'il est revenu aux racines (songez à Corpus Delicti devenus Press Gang Metropol) et nul n'est autorisé à critiquer ce choix, surtout pas moi. D'autant que ces quatre pièces sont plutôt ficelées; on sent l'expérience et la maîtrise des musiciens, notamment dans le jeu de basse menant finement le jeu entre colère et retenue, une batterie aussi à l'aise dans les passages roulants que les rythmes hachés, et une guitare qui n'a pas oublié ses aspirations deathrock mais diversifié sa palette de sons, s'activant dans un registre parfois tendu, parfois plus froid. Simona est une bonne chanteuse même si son timbre n'a rien d'original, elle sait donner des colorations diverses aux chansons, glissant d'une power pop à la Cranberries ('Sweet upon my sorrow') à quelque chose de plus sombre et nocif ('Always wrong') avec des incursions 90's (le combo aime Sonic Youth, c'est net) comme sur 'A kiss a lie'. Tout est parfaitement composé et produit, les titres sont efficaces et finement arrangés. Je ne puis pourtant me départir d'une certaine frustration; je ne retrouve pas entièrement la flamme qui animait les musiciens lorsqu'ils officiaient dans Chants of Maldoror et le changement de style n'est nullement en cause, c'est quelque chose de plus profond. J'avais ressenti la même chose à l'écoute du disque de Press Gang Metropol, efficace, bien écrit, maîtrisé mais manquant d'une certaine passion. Oui, on évolue mais est-ce une excuse ? D'un autre côté, Sorry, Heels débutent et de manière très honorable, laissons-leur le temps d'affuter leurs armes en nous délectant de ce mini plutôt accrocheur malgré les quelques réserves grognonnes émises; d'autant que la beauté de la pochette montre qu'ils restent des esthètes. 4,5/6

note       Publiée le mardi 1 octobre 2013

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Wasted".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wasted".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wasted".

Shelleyan aka Twilight › mardi 1 octobre 2013 - 19:26  message privé !
avatar

Oooops, boulette ! Réctifié

novy_9 › mardi 1 octobre 2013 - 19:16  message privé !

"VDS Recording Studios, janvier-février 1983" comprend pas c'est pas des années 80 ? j'aimais bien Chant Of Maldoror donc ma curiosité est éveillée :) mais comme toi Corpus Delicti - Press Gang Metropol le passage a été difficile aussi, PGM c'est pas mal mais il manque cruellement quelque chose ...