Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSavages › Silence yourself

Savages › Silence yourself

  • 2013 • Matador Ole-1036-2 • 1 CD digipack

cd • 11 titres

  • 1Shut up
  • 2I am here
  • 3City's full
  • 4Strife
  • 5Waiting for a sign
  • 6Dead nature
  • 7She will
  • 8No face
  • 9Hit me
  • 10Husbands
  • 11Marshal dear

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Fish Factory, Londres, Angleterre, décembre 2012

line up

Jehnny Beth (chant), Gemma Thompson (guitare), Ayse Hassan (basse), Fay Milton (batterie)

Musiciens additionnels : Duke Garwood (clarinette)

remarques

chronique

Si ces jeunes femmes s'étaient présentées avec cheveux corbeau crêpés, maquillage charbonneux sur teint blafard, dentelles noires et crucifix, nul doute que bien des journalistes auraient esquissé un sourire condescendent et poli avant de se tourner vers quelque chose de plus 'adulte'. Seulement, tel n'est pas le cas et du coup les sphères hype peuvent se les approprier sans vergogne. En même temps, impossible de leur donner tort parce que ce premier album des Savages, c'est du béton armé. Si Siouxsie avait eu une fille, elle aurait chanté comme Jehnny Beth. Bon sang, quelle voix ! Elle sont beaucoup à pouvoir se réclamer de l'héritage vocal de Susan mais moins nombreuses sont celles qui parviennent à exprimer tant de choses, avec parfois une sensualité écorchée qui file le frisson ('Waiting for a sign', 'Strife'). Traînant une quête d'humanité, un existentialisme pas encore résigné, dans des ambiances post punk goth aux guitares torturées, aux rythmiques de plomb, hantées par les spectres de Joy Division, Siouxsie and the Banshees, Birthday Party ou PJ Harvey, le quatuor enchaîne perles sur perles, tant dans les attaques directes (les brillants 'Shut up', 'Husbands') que les atmosphères rampantes et interlopes (le bouleversant et nocturne 'Marshal dear' avec son piano égaré et ses gémissements de clarinette à l'agonie sur le final, l'instrumental 'Dead nature' carrément souterrain dans ses sonorités pour cachots). Pour un groupe qui totalise moins de deux ans de carrière au compteur, la maîtrise tant des instruments que des climats est remarquable, surtout que le disque est servi par une production idoine. Beaucoup de tension, de noirceur, de colère, d'espoir, dans des textes forts emballés dans des mélodies impeccables qui frappent droit au coeur et remuent les tripes. Voilà belle lurette qu'un tel brulot n'avait ainsi pris possession de ma platine et de mon âme...'The world used to be silent now it has too many voices'...Les couleurs d'un hymne.

note       Publiée le mardi 24 septembre 2013

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Silence yourself".

notes

Note moyenne        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Silence yourself".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Silence yourself".

jb29 › jeudi 14 avril 2016 - 13:33  message privé !

Enormissime ! 6 boules pour le dernier album !

Note donnée au disque :       
Twilight › samedi 13 février 2016 - 14:38  message privé !
avatar

Il est plus dans la retenue, l'éclat fugace, le dernier. Je l'aime mais l'apprivoise encore.

SEN › vendredi 12 février 2016 - 22:14  message privé !

ah ben je lui colle un bon 3 boules au dernier SAVAGES, elles se rapprochent plus de U2 que des Sex Pistols !

Note donnée au disque :       
Kagoul › vendredi 12 février 2016 - 21:51  message privé !

Le nouvel album "ADore Life" est carrément génial ! encore mieux que le premier. parfaitement maîtrisé, et prenant dés la première écoute :-) du grand art. bravo les filles.

Note donnée au disque :       
Jesuis › jeudi 21 janvier 2016 - 23:34  message privé !

Bon adore life est décevant. L'urgence "de silence your self" c'était de la poudre aux yeux et au bout de 5 écoutes l'album s’essouffle très rapidement.

Note donnée au disque :