Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVlad Tepes › War funeral march

Vlad Tepes › War funeral march

k7 | 5 titres | 20:42 min

  • 1 War Funeral March in the Grey Mist of a Full Moon Night [05:16]
  • 2 From the Celtic Moonfrost [03:33]
  • 3 Walachian Tyrant [04:29]
  • 4 Returning to My Old Battlegrounds [03:16]
  • 5 Frozen Dead's Kingdom [04:08]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

France - 1993

line up

Vorlok Drakksteim (basse, voix), Wlad Drakksteim (voix, batterie, guitare),

Musiciens additionnels : Krissagrazabeth (voix [1]), Aäkon Këëtrëh (voix [3]), Vordb Dréagvor Uèzréèvb (voix [2]), Meyhna'ch (voix [4])

remarques

Première édition autoproduite par le groupe en cassette. Edité ensuite par Full Moon à 1000 ex. dont la plupart auraient été détruites par le label (...). Rééd. CD en 2005 par Embassy Productions ; rééd. CD non officielle en 2005 par Tragic Empire Rex. Rééd. vinyl, cassette, CD, digital par Drakkar en 2013. Dernière rééd. cassette par Drakkar en 2017. Certaines rééditions ont en bonus une prise de répétition datant d'hiver 1993, avec Niffleim à la batterie. On peut également retrouver cette démo avec les autres oeuvres du groupe dans une compilation, box vinyle (7'' et 12'', remasterisé) sortie par Drakkar en 2018.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Vlad Tepes, groupe légendaire ayant fait parti des Black Legions, nous délivre sur ce « War Funeral March » un black metal malsain, destructeur et haineux. Tout ici y est crade, en commençant par la production, avec un son de guitare qui grésille, une batterie éloignée, une voix malsaine et immonde. Ensuite, on a les riffs de guitares qui, quant à eux, sont décharnés et suppurent par tous les pores, tout en étant d'une simplicité et d'une efficacité remarquable. Pourtant lorsqu'on écoute Vlad Tepes, on n'a pas l'impression d'écouter un groupe comme les autres, d'une part parce qu'évidement l'étiquette Black Legions leur est accolée, et d'autre part parce que les compositions sont très inspirées, avec des enchaînements travaillés, des riffs pas forcément toujours linéaires, mais cherchant au contraire à partir dans des voies peu empruntées à l'époque (1993), tout en gardant un aspect black metal old school bien sûr. Une excellente démo prouvant au monde entier que la France est dotée d'une scène underground vivace.

note       Publiée le dimanche 9 juin 2002

chronique

Ah les black legions. Ah quoi ? Non en fait je n'ai rien à en dire, à part que c'est écrit en gros sur le livret de cette cassette, et que celle-ci fut éditée de manière "professionnelle" par le label américain Full Moon Productions, lequel sera en bisbille, le mot est faible, avec le groupe par fanzines interposés juste parce que le gars avait parlé d'eux et que ça se fait pas. Metal Archives me dit qu'en retour à leurs menaces, cet américain leur avait promis qu'ils finiraient dans des sacs mortuaires s'ils posaient un pied sur sa fucking propriété. Je sais pas s'ils se sont payés un billet d'avion juste pour voir s'il bluffait ou non... toujours est-il que non, je n'ai pas grand chose à dire sur les légions noires et quand même, j'arrive à cancaner sur des anecdotes du temps de quand je découvrais le métal ! Quel potentiel potin ! Alors on va revenir au basique : Vlad Tepes était donc un groupe de black metal français, un des premiers du genre en France, reprenant les canons norvégiens de l'époque qui ont dû martyriser les esgourdes et la morale de pas mal de petits hardos de nos campagnes pour qu'ils deviennent aussi cinglés du jour au lendemain... car, au delà de l'approximation de l'interprétation (le batteur est parfois... inventif, et les guitares ont parfois des accordages... particuliers), malgré le son de démo un peu craspec (mais y a pire), on ne se fait pas trop d'illusion sur la santé mentale des deux gusses aux manettes, qu'on imagine aisément faire n'importe quoi dans des ruines, des caves et autres lieux publics que l'on pourrait profaner tranquilou bilou alors que M6 passe des reportages sur le satanisme dans la jeunesse, deuxième plaie de l'Egypte avec la Game Boy (corruptrice, tentatrice, rend fou, rend idiot). Et malgré donc cet amateurisme affirmé, tout ce tintouin médiatique underground juste histoire de dire "regardez on fait l'histoire même si vous ne le savez pas" se dégage de cette démo une réelle et belle odeur de faisandé, notamment quand le débit se ralentit et que tout cela finit quasiment en doom black déglingué ; de manière générale, les riffs sont de guingois, le son en rajoute dans l'aspect de décomposition en marche, et ce petit EP saura donc ravir les amateurs de déconfiture (aux fraises). C'est la période avec tous ces fruits qui poussent, il est donc temps d'acheter tous ces bocaux et paquets de "sucre" hein tonton ! Pourquoi tu tousses ?

note       Publiée le mercredi 14 août 2019

partagez 'War funeral march' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "War funeral march"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "War funeral march".

ajoutez une note sur : "War funeral march"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "War funeral march".

ajoutez un commentaire sur : "War funeral march"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "War funeral march".

Demonaz Vikernes › dimanche 1 avril 2018 - 15:59  message privé !

Intégrale-presque-mais-pas-tout-à-fait en LP chez la grande surface Drakkar.

prowler › vendredi 22 octobre 2010 - 16:31  message privé !

Le meilleur de VLAD TEPES se trouve à mon avis sur le boot "march to the black holocaust" qui contient en plus de "war funeral march" les titres issus du split avec BELKETRE et qui a l'avantage d'avoir un bon son.A noter que le titre 6 "vladimir's march" du dit bootleg ressemble à la chanson "the ants go marching" plus connu pour etre le theme principal du film DIE HARD 3...

Note donnée au disque :       
Arch-Evil › samedi 11 août 2007 - 11:28  message privé !
Mouais... Bon, c'est pas mauvais au contraire, mais c'est du déjà vu quoi. Perso, je m'emmerde en écoutant ce cd, comme petit groupes français, je préfère de loin Peste Noire ou Nydvind ( en Black Pagan )
Note donnée au disque :       
Astralgeist › dimanche 21 novembre 2004 - 14:19  message privé !
le début de From the celtic moonfrost est absolument majeur !
Note donnée au disque :       
Glandalf_Mage_Glandeur › dimanche 21 novembre 2004 - 13:17  message privé !
Les meilleures compos du groupe sont là. Il ne manquerait plus que 'Under (the) Carpathian Yoke' et ce serait parfait.
Note donnée au disque :