Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPublic Image Limited › Happy ?

Public Image Limited › Happy ?

  • 2011 • Virgin 5099908801227 • 1 CD

cd • 8 titres

  • 1Seattle
  • 2Rules and regulations
  • 3Body
  • 4Save me
  • 5Hard times
  • 6Open and revolving
  • 7Angry
  • 8Fat chance hotel

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Lu Edmonds (claviers), John Lydon (chant), John Mcgeoch (guitares), Bruce Smith (batterie), Alan Dias (basse)

remarques

chronique

Il y a le mot, 'happy', et puis il y a John Lydon, le point d'interrogation...C'est bien lui, ça, toujours à jouer l'emmerdeur, la fouine, à devancer ses détracteurs d'une longueur...Après le rouleau compresseur 'Album', notre trublion en remet une couche avec un line-up pas piqué des hannetons, visez le tableau: John McGeoch (Siouxsie and the Banshees), Bruce Smith (Pop Group), Lu Edmonds (The Damned)...Et une fois encore, il va se la joueur trompeur...Commercial, cet album ? Il en a les ingrédients apparemment mais il suffit d'y jeter une oreille, comment un truc pareil pourrait-il remporter l'adhésion des masses ? Oui, 'Seattle' peut faire illusion avec son groove puissant, son 'refrain' vaguement fédérateur mais 'Rules and regulations' vient vite brouiller les pistes; ok, il y a des choeurs féminins kitsch mais écoutez-le chanter, notre Johnny, il retrouve ce timbre vénéneux de ses débuts, roule les 'r' comme une petite gouape...Mais pas complètement non plus et c'est ce qui fait l'ambiance de ce titre, ce feeling menaçant contrebalancé par des synthés fashion et des choeurs. Il n'empêche que les riffs sont puissants et assez jouissifs. 'Body' est une petite bombe lui-aussi, peut-être le tube potentiel de l'album, le plus évident (abstraction faite des textes vitriolés) mais ce n'est rien encore car c'est avec 'Save me' que Lydon commence à abattre ses cartes. Les arrangements sont aux petits oignons avec de magnifiques parties de guitare et 'Hard times' va un pas plus loin en ajoutant des touches orientales dans l'instrumentation, lesquelles sont du plus bel effet. Quand au chant, je trouve que notre Anglais se donne à fond et ceux qui apprécient seront servis. En même temps, c'est justement cette voix qui témoigne du fait que non, Public Image Limited n'est pas à vendre. Vicieux dans le timbre, acerbe dans le verbe, John reste maître du jeu. L'album se poursuit, 'Open and revolving', 'Angry' poursuivent dans cette voie ultra rythmée complétée de guitares séduisantes. Pour conclure, le groupe s'offre un titre magnifiquement barré avec ses samples jazzy tordus, un petit apport hispanique aux cordes...C'est un peu de cette folie des débuts qu'on y découvre. A noter qu'une version instrumentale en boucle surgit en piste fantôme pour terminer. Bref, je n'ai jamais compris les fans ayant décrié ce disque franchement inspiré tant au niveau des mélodies que des arrangements et même de l'ambiance générale. A ceux qui l'accusent de sonner commercial, je réponds que j'aimerais bien entendre une musique d'une telle qualité passer en radio.

note       Publiée le lundi 2 septembre 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Happy ?".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Happy ?".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Happy ?".

torquemada › mardi 3 septembre 2013 - 20:17  message privé !

Je n'ai jamais porté de jugement sur l'album dans sa globalité et puisque tu insistes à le défendre et que je suis curieux, je vais trouver le temps de l'écouter en entier.

SEN › mardi 3 septembre 2013 - 15:13  message privé !

"Seattle" et "Body" font partis des 3 premiers morceaux qui sont les plus commerciaux, c'est pas étonnant qu'ils se retrouvent dans la Plastic Box... Les meilleurs morceaux de l'album (dont Angry) se situe à partir de la 4ème Piste ! C'est pas possible de juger objectivement l'album d'après les seuls morceaux présents sur la Plastic Box !

Note donnée au disque :       
torquemada › mardi 3 septembre 2013 - 13:36  message privé !

Ca tombe bien, j'avais ressorti "Plastic Box" pour voir si je disais toujours autant "beurk" aux titres que je connaissais. "Seattle" : morceaux pop anecdotique. "Angry" : c'est un peu mieux, et ça sonne plus personnel, mais pas de quoi se relever la nuit. "Body" : mon Dieu, ce refrain avec des choeurs très laids... Donc finalement, c'est autant "zzzzz" que "beurk".

SEN › mardi 3 septembre 2013 - 12:26  message privé !

Si cet album à des allures commerciales, une écoute attentive permet néanmoins de ressortir les perles qui jalonne cet opus ! Si les 3 premiers titres sont les plus commerciaux (et probablement pas les plus réussit de l'album), comment dire "Beurk" à des titres comme Save me, Hard Times, Open and Revolving, Angry ou Fat Chance Hotel ! Oui "Happy" est un excellent album de PIL et je remercie Twillight pour son excellente chronique. Je rajouterais même qu'il a sa place aux côtés des meilleurs albums de la discographie de PIL !

Note donnée au disque :       
stankey › mardi 3 septembre 2013 - 07:32  message privé !

Première sortie: 1987. Il était quand même bien dans l'air du temps, ainsi que son petit frère '9' par la suite. Sans être à la tête une usine à tube, JL aura peut être simplement essayé d'être au gout du jour, de toucher un plus large public, avec le virage pris sur cette paire d'albums ? Car de la pop bizarroïde à l'époque on en trouvait quand même à la pelle, même dans des albums qui ont fait un carton, faut pas déconner.... Au final serais je vraiment passé à côté du concept "génial" de PIL ? Même pas sur.