Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlessed In Sin › Odes obscures

Blessed In Sin › Odes obscures

6 titres - 41:21 min

  • 1/ Enter into the vaginal temple of the night queen
  • 2/ Infernal ceremony in the antique dolmens for the dark victory
  • 3/ En mon âme et conscience
  • 4/ Purify by fire
  • 5/ Northern nightmare (a tribute to the kings)
  • 6/ Ode obscure à la dame noire

enregistrement

Titres 1, 2, 4 et 6 enregistrés lors de repétitions entre mai et aout 1995. Titre 3 enregistré en 1994 (Chant en 1996). Titre 5 enregistré en live à Toulon le 31/05/1995

line up

Overlord Nasty Metatheos (Chant), Black Christ (Guitare), Torregroza (Guitare session), Krof (Batterie session), Amaobscuradeo (Clavier session)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
heavy black metal

« Odes obscures » est donc la deuxième démo officielle en studio du groupe Toulonnais, après « Unholy rehearsal », sortie en 1994, et parue environ un an après la démo live à Toulon. Par rapport à cette dernière, les morceaux présents sont plus complexes, mélangeant beaucoup plus d'ambiances, et travaillant avec plus de justesse sur la juxtaposition clavier / guitare. Ceci se retrouve particulièrement au point lors de breaks mélodieux, comme sur le premier titre « Enter into the vaginal temple of the night queen ». Bien évidement on retrouve toujours des passages de destructions, où les riffs se font plus linéaires, mais ce sont principalement les ambiances mélodieuses et mélancoliques qui prennent le dessus et marquent le plus l'auditeur, à la fois par leur beauté et leur côté dépressif. En cela, les claviers ont leur importance, mais ce sont bien les guitares qui apportent le plus au niveau de l'ambiance, et sont souvent mises plus en avant, avec des riffs sympathiques, et des enchaînements bien en place. Seul titre en retrait, « En mon âme et conscience », où l'on entend Methateos déclamer un texte en français, avec quelques notes de piano plutôt agréables et des sortes de gémissements dont le rendu est assez mauvais. Dans le même style, mais plus travaillé, et donc intéressant, le dernier titre « Ode obscure à la dame noire », où la batterie est également présente, faisant ressortir une folie profonde et plein de désespoir. L'ensemble est desservi par une production assez moyenne, mais qui colle relativement bien à l'esprit du groupe, renforçant peut être encore plus le côté fou et malsain de cette démo.

note       Publiée le samedi 8 juin 2002

partagez 'Odes obscures' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Odes obscures"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Odes obscures".

ajoutez une note sur : "Odes obscures"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Odes obscures".

ajoutez un commentaire sur : "Odes obscures"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Odes obscures".

Demonaz Vikernes › jeudi 13 février 2014 - 20:24  message privé !

Une démo d'excellente facture, avec ces petits défauts kitch (putaing, l'accent toulonnais pour invoquer Lucifer, pas la meilleure idée) qui au final, participent au charme de la sortie. Assez conseillée, surtout qu'on peut trouver la dernière réédition assez facilement.

Note donnée au disque :       
ZynC › vendredi 26 mars 2004 - 19:10  message privé !
claviers magnifiquements utilisés, musique black de bonne qualité, seul defaut: les incantations de Overlord Nasty Metatheos en francais, omg c trop chiant kan ca vient tout gacher en plein mileu ! panzerfaust oui sur l'oiseau bleu il ya beaucoup de titres ki font 4min et kelkes... le vrai titre 3 en fait 8 min
Note donnée au disque :       
panzerfaust › vendredi 3 octobre 2003 - 14:09  message privé !
c'est normal que le titre 3 est coupé bizarrement à la fin?