Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIn Search Of Beauty › Disappointment after hope

In Search Of Beauty › Disappointment after hope

k7 • 7 titres

  • 1A melancholic day
  • 2Resurrection
  • 3In my memories
  • 4Beauty
  • 5A happy new year
  • 6Ich möchte liber träumen
  • 7Venezianisches Ballett

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Red Mountain Studios, Niederwangen, Suisse

line up

jean-Luc Itten (chant, guitare, basse), Dieter Portmann (chant, synthé, programmation)

remarques

Les quatre premiers titres forment la face A et les autres la face B

chronique

L'ennui conduit à la mélancolie qui conduit elle-même à la créativité...Fin des 80's, vivre dans les petits villages des Montagnes Neuchâteloises n'était pas le summum de l'éclate en comparaison des villes comme Genève ou Zürich. Comme toujours dans ce genre de situation: 'si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi'...C'est l'option que prirent Jean-Luc Itten et Dieter Portman en créant In Search of Beauty (et bien d'autres side-projects par la suite). Leur première cassette résume la philosophie cold wave de l'époque à laquelle s'adonnaient beaucoup d'entre nous à l'aube de nos seize ans. Orgues, basse, boîte sèche, guitares claires et glacées, chant grave, pour des atmosphères pesantes, baignées de spleen, d'introspection et de recueillement; messes brumeuses pour jeunes gens blafards aux cheveux en pétard qui cherchaient dans l'obscurité une beauté mystique que le quotidien morne ne semblait pas en mesure d'offrir. Plus de vingt ans après, je reste persuadé qu'il s'agit du meilleur essai du groupe qui fait déjà preuve d'une belle maturité dans le maniement des sons et l'écriture de mélodies fortes et émotionnelles ('A melancholic day', 'In my memories', le génial 'Beauty'...). On retrouve pas mal de parallèles avec ce goût de la cold wave typiquement français qui motivera la démarche de Asylum Party, Les Maîtres, Odessa et autres Neutral Project. Les mélodies froides n'ont rien perdu de leur grisaille quasi religieuse et jamais par la suite, le groupe ne retrouvera cette touche si percutante. La qualité sonore, pas toujours évidente sur ces bandes d'époque, confirme les moyens que les musiciens se sont donnés pour enregistrer leur musique (cette belle époque où on pouvait espérer en vivre, même dans le style) et ne font qu'ajouter au plaisir de l'écoute. Vraiment excellent et ce n'est pas pour rien qu'ils seront choisis pour ouvrir pour les Fields of The Nephilim au concert de Neuchâtel en 1988...

note       Publiée le samedi 24 août 2013

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Disappointment after hope".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Disappointment after hope".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Disappointment after hope".