Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTT.C. Matic › Choco

T.C. Matic › Choco

cd | 11 titres

  • 1 If you wanna dance dance if you don't don't.
  • 2 Ha ha
  • 3 L'amour n'est pas avec moi
  • 4 Arrivederci solo
  • 5 Living on my instinct
  • 6 Call me up
  • 7 Putain putain
  • 8 Being somebody else
  • 9 They never make you laugh
  • 10 Putain putain (euromix)
  • 11 Living on my instinct (euromix)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

C.P Studios, Bruxelles, Belgique

line up

Jean-marie Aerts (J.M. Aerts) (guitare), Arno (Arno Hintjens) (chant), Serge Feys (claviers), Rudy Cloet (batterie), Ferre Baelen (basse)

Musiciens additionnels : Julia Loko (choeurs, chant féminin), Freddy Feys (cor, accordéon), Franky Deleers-Nijder (cor), Dirk Demeulemeester (cor)

chronique

Styles
post punk
rock
Styles personnels
rock industriel

'Putain, putain, c'est vachement bien, on quand même tous des Européens !', qui n'a pas une fois dans sa vie entendu résonner cet hymne alternatif scandé avec cette gouaille belge inimitable ? C'est Arno version post-punk soit T.C. Matic, un groupe ayant réussi à fusionner le rock traditionnel avec des influences new wave avec pour résultat une forme de post punk instinctif assez dur et martelant. Si je choisis de parler de 'Choco', outre le fait que je ne possède pour l'instant que celui-ci, c'est justement parce qu'il contient le fameux 'Putain, putain' résumant à lui-seul beaucoup de la démarche. Comme nombre de formations issues du même terreau, T.C Matic c'est avant tout une rythmique, une rythmique mécanique, syncopée, parfois limite électronique ('Living on my instinct'). Vient ensuite le chant râpeux de Arno qui évolue à son diapason, alternant anglais, français et quelques touches de flamand. Le reste, ce sont des guitares aux sonorités tranchantes, tendues dans le jeu, complétées discrètement par le clavier (à l'exception de l'orgue menaçant de 'If you wanna dance...'). Mais où nos Belges vont plus loin, c'est lorsqu'ils colorent cette froideur industrielle par des touches cabaret ('l'amour n'est pas avec moi') ou des percussions exotiques (They never make you laugh'), même si ni l'accordéon, ni le djembé n'adoucissent le propos; c'est véritablement du rock européen que ces musiciens ont réussi à mettre au point, un rock dépouillé aux sonorités nettes, grinçantes (comme si les instruments refusaient de fusionner en une masse) dont ne se dégage pas la moindre chaleur organique (même les choeurs féminins de 'They never make you laugh' n'y parviennent pas). Cela n'a donc rien d'un hasard s'ils ont parfois été comparés à Killing Joke et Gang of Four. Malgré son titre 'exotique', 'Choco' n'a rien de sucré, c'est un album empreint de la dureté de son époque, un brûlot qui agit davantage comme une miroir qu'une contestation...'Tu veux danser ? Vas-y. Tu ne veux pas, ne le fais pas', 'J'aime les femmes, j'aime les garçons, et comme j'ai déjà dit, j'aime les zizis'...Rien à d'autre à dire, débrouille-toi. 4,5/6

note       Publiée le vendredi 9 août 2013

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Choco' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Choco"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Choco".

ajoutez une note sur : "Choco"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Choco".

ajoutez un commentaire sur : "Choco"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Choco".

Wotzenknecht › vendredi 9 août 2013 - 23:16  message privé !

Ah ben ca ! La première phrase en question est reprise par No One Is Innocent dans "Amère", sur Utopia > http://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=11110 . Je ne sais pas jusqu'où va l'hommage n'ayant pas les paroles sous la main mais une recommandation en lien ne serait pas de trop.

Dioneo › vendredi 9 août 2013 - 18:23  message privé !
avatar

En vlà, une bonne idée !

Qui me donne envie d'aller chercher au delà de ce génial tube à l'arrache (qui est en effet putain putain de vachement bien).