Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShe Past Away › Belirdi Gece

She Past Away › Belirdi Gece

  • 2012 • Dead Scarlet DS023-limité à 500 ex. • 1 CD digipack

cd • 10 titres

  • 1Sanrı (Hallucination)
  • 2Ritüel (Ritual)
  • 3Monoton (Monotone)
  • 4Kasvetli Kutlama (Somber celebration)
  • 5İnsanlar (People)
  • 6Belirdi Gece- Musallat ( The night emerged-Haunt)
  • 7Ruh (Spirit)
  • 8Kemir Beni (Gnaw at me)reprise de Replikas
  • 9Bozbulanık (Murky grey)
  • 10İçe Kapanış (Escape within)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Volkan Caner (chant, guitare, programmation), Idris Akbulut (basse)

remarques

'Ruh' est tiré du 'Revenant' de Charles Baudelaire

chronique

Régulièrement, hélas, les projecteurs médiatiques se braquent sur la Turquie où visiblement un certain nombre de droits fondamentaux et de libertés civiques ne sont pas encore entièrement acquis. J'aimerais vous en parler mais sous un angle un peu plus positif sous forme de musique, gothique plus précisément, ce qui, me direz-vous, n'est pas forcément monnaie courante dans ce pays. Je serais bien en peine d'infirmer ou de confirmer la présence d'une quelconque scène mais il faut croire que oui puisqu'un duo du nom de She Past away nous livre son premier album après nous avoir appâtés via internet. Chantant dans sa langue, le groupe a cependant eu la bonté de traduire les titres en anglais afin que nous cernions mieux son univers. En terme de composition, Volkan Caner (chant, guitare, programmation) et son complice Idris Akbulut ont opté pour une forme de gothic rock dépouillée et froide, presque proche de la cold wave parfois, légèrement hypnotique car plutôt monocorde. On remarque en effet une certaine retenue dans la musique qui s'écoule inexorablement, sans envolée, sans véritables attaques, plutôt des petites mélodies synthétiques renforçant la touche glacée de la musique. La voix (caverneuse à souhait, avec échos et tout le toutim) évolue elle-aussi de manière droite, sans écart émotionnel, participant à cette retenue fascinante mais également un peu ennuyeuse à la longue. La formule fonctionne d'une certaine façon car si 'Belirdi Gece' (la nuit émergea) n'est pas de ces disques pour lesquels on se prend de passion, cette presque monotonie dégage aussi un charme hivernal hypnotique auquel on prend volontiers goût, renforcé en cela par les intonations savoureuses de la langue turque assez peu usuelles dans le style. Inutile de cacher que jouer avec les flocons, ça passe un moment, mais que des titres légèrement raccourcis et un ton général moins monocorde auraient aidé même si ce parti-pris assure une véritable cohérence à l'album. Pas de moment spécialement fort, pas de faiblesse, une sorte d'observation sans vague d'un quotidien morne et sans surprise...Etonnamment, on y prend un certain plaisir.

note       Publiée le vendredi 2 août 2013

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Belirdi Gece".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Belirdi Gece".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Belirdi Gece".

(N°6) › samedi 25 mai 2019 - 18:54  message privé !
avatar

Encore un titre joyeux, ah ah.

Note donnée au disque :       
Richard › samedi 25 mai 2019 - 18:13  message privé !

Sortie du nouvel album " Disko Anksiyete " le 12 juillet prochain (-_-)

Note donnée au disque :       
No background › lundi 26 juin 2017 - 11:08  message privé !

La voix est très Sisters effectivement mais la musique me fait beaucoup penser aux débuts de Fra Lippo Lippi : In silence et Small mercies - avec toutefois des sonorités plus modernes puisque ces deux albums sont de 1981 et 1983 (tiens j'étais persuadé que ce groupe norvégien était chroniqué mais en fait non).

Klarinetthor › mercredi 1 février 2017 - 19:10  message privé !

ca évoque les Sisters et Carl MCCoy... c'est pas pour moi, je trouve ca un peu cheap

(N°6) › mardi 31 janvier 2017 - 21:51  message privé !
avatar

C'est caverneux à souhait. C'est le meilleur groupe goth de Turquie parce que c'est le seul si on en croit une interview du groupe y a pas si longtemps. Mais blague à part, ça me plait beaucoup ces gros synthés bien dark. Monoton est une tuerie. Et puis la reprise de Replikas coule toute seule.

Note donnée au disque :