Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRebentisch › Empathie

Rebentisch › Empathie

cd | 12 titres

  • 1 Single (Empathie-version)
  • 2 Zittern
  • 3 Sommetraum
  • 4 Leg dich zu mir
  • 5 Keine Zukunft (Empathie-version)
  • 6 Tod im Wald
  • 7 Longing
  • 8 Dein Biss (Empathie-version)
  • 9 Befreien
  • 10 Hoffnungsschwimmer
  • 11 Angst (Empathie-version)
  • 12 Angst (hospital-RMX by Mike Pale)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Kinskinoize-Studio, Berlin, Allemagne, septembre 2011

line up

Sven Rebentisch (chant, clavier), Andreas Kupsch (guitare, choeurs), Jens Bohm (basse)

chronique

Styles
pop

Sven Rebentisch n'est visiblement pas un débutant dans la scène dark allemande même si pour ma part j'ignore tout de son passé musical (Daimon in the casket et The Decay pour les connaisseurs). Il me serait à priori sympathique vu une intégrité qu'on ne peut lui dénier à en juger par son parcours (en plus, ce mec aime les rats) mais hélas je ne parviens pas à entrer dans son album. Pour une fois, voilà un artiste qui a essayé de brouiller un minimum les cartes en s'inspirant certes de dark wave et d'électro mais y ajoutant une touche organique, de par l'usage de basse et de guitare pour débuter, mais également par l'injection de structures limite ska-punk dans certains titres ('Kein Zukunft'). Le chant n'est pas désagréable, on remarque quelques beaux passages mélodiques au synthé mais quelque chose me dérange pourtant. Ce sont peut-être ces beats programmés trop légers à mon goût ? Cette confusion émotionnelle perpétuelle au sien d'un album qui sonne très pop, limite mièvre parfois (l'affreux 'Longing' qui a tout du slow de l'été) et une intention que l'on sent plus profonde mais qui ne parvient pas à faire son trou ? Sans vouloir jouer le goth de chez goth (après tout, j'écoute volontiers de la pop), tout ça sonne une fois encore bien gentil malgré quelques injections de mélancolie mais qui peinent à toucher en profondeur. En un mot comme en cent, ça sonne trop kitsch sans être kitsch, si bien qu'on ne sait trop sur quel pied danser: trop doux pour un album sombre, trop sombre pour un simple album pop, telle est la question, mon cher William. Autre faiblesse, malgré une production soignée, 'Empathie' sonne bien vite très linéaire, les chansons s'enchaînent sans véritable rebondissement ('Kein Zukunft' faisant exception de par sa rythmique inattendue) et si de temps à autre quelques passages agréables caressent l'oreille, on a vite fait de se laisser distraire par quelque chose d'autre. Finir sur 'Angst' aurait pu aider mais voilà qu'on nous balance un affreux remix du même titre juste après, quelle faute de goût ! Encore un disque qui ne fera pas date et c'est dommage car ce Sven Rebentisch semble un artiste avec une véritable vision des choses, dommage qu'il la dilue ainsi. 2,5/6

note       Publiée le mercredi 3 juillet 2013

partagez 'Empathie' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Empathie"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Empathie".

ajoutez une note sur : "Empathie"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Empathie".

ajoutez un commentaire sur : "Empathie"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Empathie".