Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Breath Of Life › Taste of sorrow

The Breath Of Life › Taste of sorrow

cd | 10 titres

  • 1 Nasty cloud
  • 2 The sun
  • 3 Go away
  • 4 String of pearls
  • 5 Naureen
  • 6 Shining
  • 7 Down
  • 8 No way
  • 9 Forgotten trees
  • 10 Gathering

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Caraïbes Studio, Bruxelles, Belgique, septembre 1993

line up

Isabelle Dekeyser (chant), Philippe Mauroy (guitares), Benoît Sokay (basse), Giovanni Bortoloni (clavier, violon)

chronique

Il faut reconnaître aux Belges de Breath of Life un don certain pour les pochettes hideuses mais également pour la musique; eux qui avaient été classés comme groupe de seconde zone par certains chroniqueurs un peu méchants alignent malgré tout plus de vingt ans de carrière et sept albums. Bien sûr, le monde ne s'en est guère soucié et le groupe a beaucoup vécu et vit toujours sur la réputation de son énorme hit, 'Nasty Cloud', qui ouvre avec brio ce second album. L'atout choc, c'est tout d'abord la voix de Isabelle Dekeyser capable d'imiter Siouxsie tout en se laisser aller à des pointes plus aiguës par moments; ce chant porte littéralement les compositions et il en a toujours été ainsi. Musicalement, nos Belges sont plutôt doués à ficeler des mélodies efficaces mais également à leur adjoindre des atmosphères prenantes, légèrement sulfureuses (l'usage malin du violon y contribue aussi). On final, nous avons affaire un rock gothique plutôt solide, plus personnel qu'il n'y paraît car si les boîtes assurent la sècheresse du beat, les guitares volontiers musclées (mais jamais metal) se distancent de la froideur de la frange représentée par les Sisters of Mercy et si Siouxsie et les Banshees viennent rapidement à l'esprit également, notamment de par le chant et la richesse d'orchestration, l'aspect moins post punk permet aux Breath of Life d'éviter le rang des simples copieurs. Ce disque regorge de bonnes choses et quand je me remémore certaines chroniques de l'époque (remarquez, l'une d'elles les présentait comme Suisses de par leur présence chez Hall of Sermon, c'est dire la crédibilité), je me dis qu'ils n'ont pas dû écouter le même album. Certes, 'Nasty Cloud' porte très haut la flamme mais bien d'autres chansons se révèlent tout aussi efficaces et même plus riches dans les orchestrations (le puissant 'Down', 'String of pearls', 'Naureen' et sa rythmique diabolique ou même un 'Shining' plus bucolique...). Je ne cherche pas à faire du groupe les pionniers méconnus qu'ils ne sont pas mais voilà clairement le genre de formation qui, à l'instar de House of Usher par exemple, a toujours produit des enregistrements de qualité, certains meilleurs que d'autres, mais chacun digne d'achat. Maintenant, pour viser la réussite, il est clair que 'Taste of sorrow' est l'un de ceux, si ce n'est celui, à posséder en priorité.

note       Publiée le lundi 1 juillet 2013

partagez 'Taste of sorrow' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Taste of sorrow"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Taste of sorrow".

ajoutez une note sur : "Taste of sorrow"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Taste of sorrow".

ajoutez un commentaire sur : "Taste of sorrow"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Taste of sorrow".