Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRemy & My Breath My Music › Sessions 2012

Remy & My Breath My Music › Sessions 2012

cd • 4 titres • 61:20 min

  • 1Temptation 13:29 (with Korneel Oskam)
  • 2In High Places 17:33 (with Christian Gouweleeuw)
  • 3Hunter 15:14 (with Glenn Nugteren)
  • 4Full Moon 15:03 (with Karin van Dijk)

enregistrement

Composé entre 2010 et 2012 et rejoué et remixé à l'automne 2012

line up

Remy (Synthé, claviers, piano, séquenceurs, percussions électroniques et FX) Korneel Oskam, Christian Gouweleeuw, Glenn Nugteren et Karin van Dijk (The Magic Flute)

remarques

Pour plus d'informations à propos de Sessions 2012 on visite le Blog de Remy au: http://exhibitionofdreams.blogspot.ca/2013/05/new-release-remy-my-breath-my-music.html

chronique

Styles
musique électronique
Styles personnels
dutch school théâtrale

Une étrange beauté, fragile et poétique, émane de cette dernière œuvre de Remy. “Sessions 2012” est un album sur la résilience où 4 handicapés offrent à la musique de Remy une toute autre dimension. My Breath My Music est un quatuor composé de Korneel Oskam, Christian Gouweleeuw, Glenn Nugteren et Karin van Dijk. Des personnes lourdement handicapées qui jouent un instrument spécialement conçu pour ceux qui n'ont aucune, ou très peu, mobilité au niveau des bras afin qu'ils puissent créer de la MÉ; The Magic Flute. Cet instrument à vent trouve sa genèse dans ce tube que les handicapés se mettent entre les lèvres afin d'actionner leur fauteuil roulant ou de réaliser les gestes nécessaires à une meilleure, si possible, qualité de vie où les gestes du quotidien sont de véritables épreuves de d'endurance pour eux. The Magic Flute peut être connecté à d'autres sources d'équipements électroniques, comme des synthés ou des logiciels MIDI, multipliant ainsi un plus large éventail de vents musicaux, de souffles flûtés, de tonalités de synthés et d'instruments à vent dont la profonde sensibilité semble n'avoir de secrets pour les 4 membres du quatuor Éolien.
Ne soyez pas surpris si vous reconnaissez en "Temptation" la structure de rythme furtif de I-Dentity de l'album du même nom. Pour les besoins de la cause, où tous les bénéfices de la vente de “Sessions 2012” iront à la fondation My Breath My Music, Remy a offert quatre structures provenant de The Great Church Trilogy, I-Dentity et Exhibition Of Dreams aux membres de ce quatuor à vents. Sauf que tout est dans les vents. Ici, ils sont contorsionnistes. Ils épousent des formes éthérées et se fondent avec délice aux solos originels sur une structure qui n'a rien perdu de son originalité. "In High Places", qui est une version Vulnerable (titre offert seulement en format digital) de I-Dentity est criante d'émotions avec les souffles très déchirants de Christian Gouweleeuw. On jurerait un synthé avec une âme où les lamentations venteuses de Gouweleeuw suivent le lent crescendo obscur de ce fascinant titre qui prend ici une toute autre dimension. À vrai dire, je préfère cette version qui est tout simplement déchirante. "Hunter" joue sur les plates-bandes de Destination Berlin III de I-Dentity avec une guitare acoustique qui apporte une touche de flamingo à ce titre nourri par des accords secs et tranchants d'une ligne de basse qui ne cesse de vrombir de ses cercles menaçants. Glenn Nugteren apporte de fluides solos en 2ième portion. Des solos complexes qui rivalisent d'aise avec un synthé manipulé farouchement sur un titre que l'on reconnaît à peine et, une fois dépouillé de ses harmonies primaires, dévoile une très belle structure de rythme à la fois tribal et groovy, mais lourd et sec. "Full Moon" est une superbe reprise du tendre et romanesque Lunascape du célèbre Exhibition Of Dreams. Les souffles éthérés des synthés aux arômes de voix angéliques y sont remplacés par des souffles de saxophone brillamment rendus par Karin van Dijk qui est plus nostalgique qu'une eau de pluie sur une rose fanée.
“Sessions 2012” est un beau projet caritatif de Remy où le meilleur de sa mélancolie se retrouve dans la douleur de 4 personnes à la sensibilité décuplée par une vie sans remords. L'œuvre est saisissante, notamment en raison des interprétations de Vulnerable et de Lunascape, où les synthés trouvent une âme que même l'analogue ne pourrait rendre. C'est très bon. Le choix des titres est judicieux avec une belle balance entre le drame et ses bonheurs insoupçonnés. Et comme je le disais; il y a une étrange beauté derrière My Breath My Music qui donne à la vie les souffles qui manquent trop souvent à notre imagination, à notre besoin de comprendre ce qui échappe à une vision qui refuse de voir. Chapeau Remy pour avoir accompagné My Breath My Music tout au long de ses quatre compositions. Mais surtout chapeau Korneel Oskam, Christian Gouweleeuw, Glenn Nugteren et Karin van Dijk pour avoir su trouver en la musique de Remy ce petit quelque chose qui le rend si unique et de l'avoir exploité avec autant de profondeur que le synthésiste Hollandais.

note       Publiée le dimanche 9 juin 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sessions 2012".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sessions 2012".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sessions 2012".