Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSubhumans › 29:29 Split vision

Subhumans › 29:29 Split vision

cd • 9 titres

  • 1Somebody's mother
  • 2Think for yourself
  • 3Walls of silence
  • 4Heroes
  • 5Dehumanisation
  • 6Worlds apart
  • 7New boy
  • 8Time flies
  • 9Untitled

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Southern Studios, Angleterre 14-17 Décembre 1985

line up

Dick (chant), Trotsky (batterie), Phil (basse), Bruce (guitare)

remarques

chronique

Styles
punk
Styles personnels
anarcho-punk

Certains albums des Subhumans sont tellement riches musicalement qu'on pourrait quasiment rédiger une chronique pour un seul titre. Dans le cas de celui-ci, on pourrait disserter sur l'excellent 'Worlds apart' qui n'en finit plus de rebondir, surprendre, sans perdre une once de fluidité. Démarrant sur une rythmique ska assez classique, le morceau va nous dévoiler tour à tour des guitares lourdes qui n'éclatent jamais à fond, des passages limite jazz, des accélérations punky, des breaks, des retours à des lignes claires, quelques brèves démonstrations techniques dans les montées électriques, une touche de pop, de grincements, avant un retour au thème de base, tout cela sur près de huit minutes. Mais les Suhumans nous avaient habitué à ce genre de démarche, eux qui depuis toujours ont transcendé les limites du punk rock pour mieux délivrer un message qui n'a jamais édulcoré sa philosophie. Rien que pour cette chanson, l'achat se justifierait mais pour dépasser le propos de fan transi, je vous rassure tout de suite quant au reste du contenu de très haute volée lui aussi. Les musiciens aiment à s'aventurer dans plusieurs styles, du punk 77 de 'Walls of silence' (très soigné dans ses parties de guitare en terme de mélodie) à des atmosphères plus lourdes et post-punk ('Time flies', 'Somebody's mother'), limite goth old school comme sur certains passages de 'Dehumanisation', notamment son intro dépouillée à la base et ses riffs efficaces en diable ou le bon 'New boy' et son jeu tendu entre calme et tempête. Plus encore que sur d'autres disques, le groupe fait montre d'un véritable talent dans la maîtrise de ses instruments (un comble pour des punks !) sans céder à la stérilité démonstrative. Les mélodies sont excellentes, pas le moindre temps mort ni d'ennui, j'irais même jusqu'à affirmer qu'il n'y a pas besoin d'être fan de musique punk pour goûter à '29:29 Split vision' tant il est sophistiqué et bien pensé tant dans son écriture, ses arrangements, que sa production. Encore une merveille à accrocher au tableau de chasse de ce groupe si particulier.

note       Publiée le vendredi 10 mai 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "29:29 Split vision".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "29:29 Split vision".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "29:29 Split vision".

Klarinetthor › jeudi 21 juillet 2016 - 18:05  message privé !

Toujours une bonne tuerie cet album, dommage qu'ils jouent pas tellement de ces morceaux live de nos jours. Pas un morceau moins bien, pas une ligne de basse a jeter.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › dimanche 5 janvier 2014 - 22:33  message privé !

Bon réécouté, et là ça l'a fait totalement. du pop, de la reggae, de la jazz, de la grosse bertha metallique parfois et finalement peu de punk alors que les grattes sont acérées. Ils excellent dans les enchainements de rythme d'une fluidité et d'une évidence incroyable.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 12 novembre 2013 - 23:56  message privé !

C'est marrant, j'ai de suite pensé également punk 77 de suite au début; et puis les grattes se font de plus en plus sombres et acérées, les passages reggae tuent (bon c'est mon talon d'achille aussi, le reaggae punk bien fait) et Worlds apart (ils y tiennent, à leur boys band) déchire, oui

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 15 mai 2013 - 13:47  message privé !

jamais écouté plus loin que les deux premiers, mais l'erreur ne saurait attendre d'être réparée. Encore une fois merci Twilight.

Note donnée au disque :