Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMizar › Свјат Dreams 1762 – 1991

Mizar › Свјат Dreams 1762 – 1991

  • 1991 • Helidon 6.751 549 • 1 CD

cd • 10 titres

  • 11762
  • 2Glas
  • 3Dumanje
  • 4Dom
  • 5Veligden
  • 6Svjat dreams
  • 7Da peam pesna
  • 8Otrov vo venite
  • 9Običen Čovek
  • 10Abja mem

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Studio Jatagan, Skopje, Macédoine, octobre-décembre 1990

line up

Goran Tanevski (chant), Gorad Capovski (guitare), Ilja Stojanovski (basse), Vladimir Kaevski (clavier), Zarko Serafimovski (batterie)

Musiciens additionnels : Eleonora Blazevska (choeurs), Risto Samardziev (choeurs), Saso Gigov (choeurs), Mefo Ismail (percussions), Goran Spasovski (cornemuse), Angele Dimovski (flûte traditionnelle, zurla, cornemuse), Goni Zarnovski (percussions)

remarques

chronique

Le débat avait démarré suite à un article écrit par un goth noir américain se plaignant d'un certain racisme au sein de la scène actuelle. Certains avaient surenchéri en mentionnant le peu de musiciens de couleur parmi les groupes du style. L'idée avait surpris les vieux de la vieille. Certes, ils étaient très peu présents mais chacun se souvenait de Raymondo (ex-Sex Gang Children et ex-Death Cult), Tobi O'Kandi (chanteur de O Children), Andy Anderson (ex-Cure), Donald Johnson (ex-A Certain ratio), du mystérieux vocaliste de Martyr Whore sans compter quelques formations new wave comme les Fun Boys Three ou punk avec les Dead Kennedys, Hagard the Womb et j'en passe. J'avais ramené mon grain de sel en objectant (ayant moi-même côtoyé plusieurs goths noirs, asiatiques ou originaires du monde arabe, et croyant naïvement à une scène se riant des frontières et des origines de chacun) que l'on trouve des formations du style dans presque tous les pays ayant eu une scène punk, à quoi on m'avait répondu qu'ils étaient minoritaires et que le genre restait lié à la culture occidentale. Il est vrai que peu de groupes intègrent ou ont intégré à leur sombre musique des éléments de leur culture, au contraire de Dazibao en France qui n'hésitaient à se servir des origines marocaines de certains des membres pour enrichir la texture des morceaux et alterner plusieurs langues. Idem pour les Macédoniens de Mizar qui s'inspirent ouvertement du folklore de leur pays pour composer, du moins sur cet album (le second), le seul que je possède à l'heure actuelle. Tout débute avec un air traditionnel, une valse lente aux relents funèbres avec choeurs slaves du plus bel effet. Et 'Glas', quelle merveille ! Une pièce de gothic rock mélancolique et ample avec un chant grave et profond évoquant celui de Veljanov (Deine Lakaien), lui aussi originaire de Macédoine d'ailleurs. On aurait pu penser que le combo se serait limité à l'intro quant à l'usage des sonorités de son pays mais pas du tout, même dans les chansons plus électriques, il n'hésite pas à adjoindre quelques instruments traditionnels en arrière-fond et à faire parfois appel à des renforts de choeurs féminins ('Dumanje', 'Svjat dreams'); s'en dégage une atmosphère mystique accrue. L'écriture s'en trouve marquée également puisque Mizar ose des pièces plus intimes et acoustiques tels que 'Dom' qui n'en perdent pas moins leur touche ample de par le timbre du chanteur. Cette optique de croiser gothic rock, post punk et racines traditionnelles fait de 'Свјат Dreams 1762 – 1991' un opus original, oserais-je le dire, presque exotique. Voilà qui nous change en tout cas des sons habituels liés au style. La formation s'y entend à composer des mélodies fortes, à équilibrer les divers éléments en présence pour un résultat optimal qui prend quasiment des allures de voyage sans pour autant verser dans le folk noir. En Macédoine, Mizar est considéré comme l'une des références de la scène dark et après écoute, je comprends pourquoi. Voilà qui m'a mis l'eau à la bouche et j'espère bien pouvoir me dégoter leur premier enregistrement.

note       Publiée le mardi 7 mai 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Свјат Dreams 1762 – 1991".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Свјат Dreams 1762 – 1991".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Свјат Dreams 1762 – 1991".

eric burden › mercredi 12 février 2014 - 19:51  message privé !

Deine Lakaien, Sisters, et the Cult, nettement. Le gout pour l'orient n'est pas qu'une posture occidentale ici, cela traverse le disque. Sans etre vraiment perché, ça a un gout d'ailleurs

Note donnée au disque :