Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWitchfinder General › Resurrected

Witchfinder General › Resurrected

cd • 8 titres

  • 1The living hell
  • 2The gift of life
  • 3Final justice
  • 4Bryn-Y-Mor
  • 5Brutal existence
  • 6Euthanasia
  • 7Night to remember
  • 8The funeral/ Beyond the grave

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

The Den Studio, Shaw Road, Dudley, Grande-Bretagne

line up

Gaz Martin (chant), Phil Cope (guitares), Rod Hawkes (basse), Derm Redmond (batterie)

remarques

chronique

Quels que soient les genres, la mode est aux reformations, vingt ans après, c'est Witchfinder General qui s'y colle...Pas évident quand on vous catalogue malgré vous en tant que référence du doom metal. A priori, le groupe a décidé d'assumer et joue la carte à fond...Un peu trop. La donne s'est passablement modifiée, les formations du genre sont aujourd'hui légions mais nos Anglais ne sont visiblement pas au courant. Moins heavy que par le passé, leur musique joue l'atout de la lourdeur post-Sabbath. Trop. Les parties de guitare sont certes correctes mais sans la moindre originalité, pompant allègrement dans le réservoir de Tony Iommi ('Final justice', 'The funeral/beyond the grave'). A l'époque déjà, sauf qu'en pleine vague NWOBHM, les concurrents n'étaient pas si nombreux permettant à Witchfinder General partis pour le peloton des séries B de se trouver cités en références parmi les pionniers. Fini tout ça aujourd'hui, ce qui l'avait jadis propulsé nuit aujourd'hui au combo. 'Resurrected' est cohérent mais manque furieusement de patate, le chant est mixé beaucoup trop en avant ( à préciser que Zeeb Parkes a été remplacé par un certain Gaz Martin, pas mauvais mais loin d'être le vocaliste du siècle) au détriment de la guitare qui manque elle-aussi de noirceur. Idem pour la basse, bien rampante mais qui eût mérité un poil plus de plomb dans l'aile. Le groupe nous surprend à deux reprises, sur l'acoustique instrumental 'Bryn-Y-Mor' et sur 'Euthanasia' combinant passages tranquilles et orchestration doom traditionnelle. Tiens, tant qu'on y est si on filait une dose de Red Bull à la batterie ? Honnêtement, ces mecs sont supposé avoir de la bouteille, comment ont-ils pu se contenter d'une production aussi molle ? Le doom est un genre lent mais en aucun cas poussif, or voilà justement l'impression générale qui se dégage de cet album et cette voix râpeuse écrasant le reste n'aide pas. On note de bons moments malgré tout, ainsi l'ultime pièce sombre à souhait, la plus belle réussite de cette galette, 'The living hell' ou encore 'Final justice' mais ça demeure franchement moyen dans la globalité. Une jeune formation débutante aurait pu sortir le même genre de trucs, un comble pour ceux que l'on regarde comme des pionniers ! Dans le genre 'retour que personne n'attend', leurs compatriotes de Angel Witch se sont révélés plus inspirés. Un petit 3.

note       Publiée le lundi 6 mai 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Resurrected".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Resurrected".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Resurrected".

Horn Abboth › mardi 7 mai 2013 - 12:09  message privé !

Moi je l'adore celui-ci, c'est peut être lui que j'ai le plus écouté parmi leurs 3 albums. Ok, la voix est peu être un peu trop mise en avant, mais ya pas de quoi fouetter un chat. Quand on regarde les critiques à droite à gauche, tout tourne autour du chant, que le mec sait pas chanter etc... Au contraire, il a une bonne voix éraillée comme il faut, son "timbre juvénile" donne justement ce côté attachant au disque. Et les compos sont excellentes, ça riff de partout, impossible de pas headbanger. Du vrai doom old-school qui a conservé son côté heavy, que demander de plus ?

Note donnée au disque :