Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSlayer › War at the warfield

Slayer › War at the warfield

dvd • 19 titres • 90:23 min

  • 1Disciple03:50
  • 2War ensemble04:52
  • 3Stain of mind03:27
  • 4New faith03:00
  • 5Postmortem03:36
  • 6Raining blood03:27
  • 7Hell awaits05:00
  • 8Here comes the pain05:07
  • 9Die by the sword03:37
  • 10Dittohead02:32
  • 11Bloodline03:35
  • 12God send death04:34
  • 13Dead skin mask05:12
  • 14Seasons in the abyss04:08
  • 15Captor of sin05:40
  • 16Mandatory suicide03:58
  • 17Chemical warfare05:36
  • 18South of heaven04:08
  • 19Angel of death04:51

enregistrement

Enregistré live le 7 décembre 2001 au Warfield Auditorium de San Francisco

line up

Tom Araya (chant, basse), Paul Bostaph (batterie), Jeff Hanneman (guitare), Kerry King (guitare)

remarques

chronique

On continue le week-end dédié à Slayer. En 2003, le groupe nous sort une nouvelle vidéo, après celle de 1995. Ici, il s'agit d'un concert datant de décembre 2001. Ce qui est étrange dans cette sortie, c'est que moins d'un mois après ce concert, on nous annonçait le départ du batteur Paul Bostaph et le retour de l'illustre Dave Lombardo derrière les fûts. Dire que ce retour était attendu des fans est un doux euphémisme tant ce dernier possède une technique et un groove exceptionnels. De plus, en près de 10 années au sein du groupe Bostaph a toujours beaucoup divisé les inconditionnels de Slayer. Donc quand sort cette vidéo en 2003, tout le monde s'étonne du fait qu'il s'agisse d'un concert avec Paul Bostaph alors que tout le monde attendait plutôt un concert avec Dave Lombardo. Et c'est un peu ça qui plombe d'entrée ce "War at the warfield". Soyons honnête, cette vidéo, personne n'en parle. Si on veut du Slayer live, on va préférer le "Live intrusion", le "Still reigning" (sorti à peine plus d'un an après) ou encore mieux, le double-live audio "Decade of aggression" considéré par beaucoup comme le plus grand live de thrash metal jamais sorti. Bref, cette vidéo part déjà avec un handicap. Niveau performance, Slayer restera toujours une expérience spéciale en concert. Le son est bien puissant comme il faut, l'heure et demi du concert passe super bien. On sent quand même le groupe un peu moins fringant que durant les années 90, mais ça balance toujours la purée. La set-list est correcte avec cependant pas mal de titres de "God hates us all". Ils nous sortent quand même quelques vieux titres comme "Captor of sin" ou "Die by the sword". "Seasons in the abyss" est hélas coupé de son intro, mais on a droit à "Raining blood" dans son intégralité. Le groupe fait le job, on n'a pas droit à un concert extraordinaire, mais ne faisons pas la fine bouche, Slayer est toujours ce groupe ultra-intense et agressif avec cette atmosphère morbide si caractéristique. Bostaph n'a pas un jeu très fin (c'est le moins qu'on puisse dire). Ok, il va vite et tape fort, mais niveau break, c'est ultra-bœuf et quand on compare aux versions de morceaux jouées par Lombardo, il n'y a rien à voir. Donc pour résumer, ce live est sympa, il s'écoute sans problème, mais il reste super frustrant sachant qu'on aurait voulu voir comment sonne le groupe avec le retour de Lombardo. Il sera de ce fait boudé par une grande partie des fans. Et sans aller jusqu'à dire qu'il ont complètement raison, je les comprends très bien. Aussi, une chose dont je n'ai pas parlé, le documentaire en bonus. Déjà qu'entre certains morceaux du live, on a droit à quelques passages rapides d'interviews ou d'interventions de fans du groupe, le documentaire, c'est un peu au fan qui réussira à lancer le discours le plus philosophique en étant totalement bourré. Vous savez, vous avez tous connu ça en soirée beuverie de "discuter" sur le sens de la vie, vos groupes cultes oubliés ou vos sentiments lors de l'écoute de certains de vos albums favoris. Dans ces moments-là, vous dites pleins de conneries, mais qui passent sans problème quand tout le monde est complètement déchiré. Là, le souci, c'est que ces moments sont enregistrés... Et là, c'est moche... Surtout qu'avec les Américains, y'a du level niveau discours philosophiques. Je vous laisse découvrir tout seul les meilleurs passages, un grand moment... ou pas ! ;-) Un DVD lambda de Slayer, donc sympa !

note       Publiée le samedi 4 mai 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "War at the warfield".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "War at the warfield".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "War at the warfield".

stankey › samedi 4 mai 2013 - 20:38  message privé !

Le live est excellent (ben Slayer en Live quoi) Mais les bonus sont franchement dispensables...le coup de la poupée d'Hitler et les coms de beuverie (groupies on backstage), qu'est ce qu'on en a à foutre ? C'est vraiment de la provoc à 2 balles, ils ont passé l'age putain.

Note donnée au disque :