Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBDavid Bowie › The next day

David Bowie › The next day

  • 2013 • Iso 88765 46192 2 • 1 CD

cd • 14 titres • 53:17 min

  • 1The next day03:27
  • 2Dirty boys02:58
  • 3The stars03:56
  • 4Love is lost03:57
  • 5Where are we now?04:08
  • 6Valentine's day03:01
  • 7If you can see me03:15
  • 8I'd rather be high03:53
  • 9Boss of me04:09
  • 10Dancing out in space03:24
  • 11How does the grass grow?04:33
  • 12Set the world on fire03:30
  • 13You feel so lonely you could die04:41
  • 14Heat04:25

enregistrement

Enregistré au Magic Shop

line up

Zachary Alford (batterie), David Bowie (chant, guitares, claviers, percussions), Sterling Campbell (batterie, tambourin), Gail Ann Dorsey (basse, chant), Steve Elson (saxo, clarinette), Gerry Leonard (guitares, claviers), Tony Levin (basse), Earl Slick (guitares), David Torn (guitares), Tony Visconti (production, guitares, basse, flûte, violon), Henry Hey (piano), Maxim Moston (violon), Antoine Silverman (violon), Hiroko Taguchi (violon), Anja Wood (violon), Janice Pendarvis (chant)

remarques

L'édition Digipack contient les bonus suivants : 15/ So she - 16/ Plan - 17/ I'll take you there

chronique

Styles
pop
rock

Il l'a annoncé le jour de son 66ème anniversaire, "The next day", 25ème album studio de David Bowie, sortira en mars 2013 ! What??! Un nouvel album de David Bowie ?? Aucune rumeur là-dessus, aucune news, rien, et voilà qu'on nous annonce qu'un album est en boîte et prêt à sortir !! Honnêtement, suite à ses dernières prestations interrompues durant l'été 2004 pour cause de problèmes de santé, j'imaginais que la prochaine news sur David se situerait plutôt dans la section nécrologie plutôt qu'au milieu des chroniques de disques. Et puis voilà, un message et tout est balayé ! 2013 verra le retour du Thin White Duke, près de 10 ans après son précédent album studio (un gouffre dans sa carrière !), "Reality". En même temps qu'il nous annonce ce nouvel album, on a droit à un clip d'un des morceaux, "Where are we now?". Et pour être tout à fait franc, ce morceau, il ne m'a pas plus emballé que cela, une petite ballade toute frêle, avec des vocaux vieillissants de Bowie, je m'attendais au pire avec ce disque. Et puis, il est finalement arrivé courant mars. Je n'aime pas trop écouter un preview d'un album. Sorti du contexte et du reste de l'album, ça peut donner une mauvaise image du disque. Et bien, avec cet album, c'est exactement ce qu'il s'est passé ! "Where are we now?" ne m'avait pas convaincu, de prime abord. Et puis, avec l'album, déjà, le titre passe beaucoup mieux, mais surtout, l'album est d'un autre acabit, il est diversifié et il est tout simplement superbe. Les premières écoutes m'ont montré que l'album était riche et surtout qu'il avait un très bon potentiel. Non, il ne s'agit pas d'un album mou du genou (comme on aurait pu le penser avec "Where are we now?"), bien au contraire. Même s'il n'a pas la puissance de ses 25-30 ans, le chant de Bowie est toujours juste et totalement approprié. Mais revenons au début, déjà cette pochette ! Pour le moins anecdotique ! Reprendre celle de "Heroes", barrer le titre de l'ancien album, mettre ce carré blanc à la place du visage de Bowie et mettre en gros le titre du disque. Bref, l'idée est originale certes, mais c'est totalement faire du neuf avec du vieux. Mais ce qui est marrant, c'est de voir que dès le premier disque, on est de retour en 1978 à Berlin tellement ce titre aurait pu apparaître sur ce fameux album. Et d'ailleurs, une grande partie de ce disque possède la même froideur, ce même côté mélancolique inquiétant. Il m'a fallu un peu de temps, mais il n'y a pas à dire, ce nouvel album est une réussite totale, l'inspiration est toujours là et surtout l'inventivité est de retour (c'est clairement ce qui avait manqué à "Reality"). Les ambiances sont superbement bien mises en valeurs avec tout un tas d'ajouts divers et variés. On retrouve le son de guitares de Robert Fripp de "Heroes" ou de "Scary monsters", il y a aussi un sublime tuba (pareil, issu de "Heroes") notamment sur "Dirty boys" ou sur "Boss of me". "The stars" me reste dans la tête si souvent depuis un mois, "Valentine's day" est aussi très entêtant dans un style plus moderne, rappelant "Heathen". Et c'est là que "Where are we now?" est totalement intégré dans cette atmosphère feutrée, inquiétante, presque triste par moment. Et la suite de l'album ne perd pas non plus en intensité. Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon avec autant d'inventivité et d'originalité. Ecoutez "I'd rather be high" avec son refrain posé et sa variation parfaite, ça a l'air facile tellement c'est fluide ! Il ne s'agit pas d'un simple album pop/rock comme il a pu le faire dans les années 80. Et même quand il va piocher dans cette partie de sa carrière, ça donne "How does the grass grow?" ou "Set the world on fire" (serait-ce une suite à "Cat people" ?), des titres à la fois tout droit sortis des années 80 (avec un petit côté "Scary monsters" ceci dit), mais recherchés, puissants et véritablement inspirés. Seuls les deux derniers morceaux, beaucoup plus calmes et aériens, m'ont parus un ton en dessous, mais dans la globalité, ce nouvel album est très bon, presque inespéré ! Et si en plus vous prenez la version Digipack avec 3 bonus, ne passez pas à côté de "I'll take you there", un véritable morceau de pur rock enlevé et qui aurait dû figurer, selon moi, sur l'album principal ! Alors là, vraiment, pour le coup, ce "Next day" est une véritable surprise, une cure de jouvence pour Bowie. Je ne m'attendais honnêtement à plus grand chose de nouveau de la part de l'anglais. En achetant l'album, je pensais au mieux avoir un bon album de pop/rock classique, eh bien non ! Le caméléon nous aura jusqu'au bout ! "The next day" est véritablement un superbe album. Manquerait plus qu'il nous refasse une tournée pour nous achever complètement en nous disant : "Alors, c'est qui le boss ??"

note       Publiée le dimanche 14 avril 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The next day".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The next day".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The next day".

lib › mardi 14 février 2017 - 10:53  message privé !

C'est moi où "How Does The Grass Grow" me fait penser furieusement aux MOthers of Invention ? Bon je ne sais pas si je vais réécouter la discographie de Zappa pour voir à quoi ça ressemble ...

Nicko › lundi 22 février 2016 - 20:00  message privé !
avatar

j'y réfléchis... J'ai pas énormément de temps ces jours-ci, mais elle va venir !! La motivation est là, vous inquiétez pas ! ;)

Note donnée au disque :       
Dun23 › dimanche 21 février 2016 - 15:12  message privé !

A quand la chro de (l'énorme, fantastique) Blackstar, mon cher Nicko?

god › dimanche 7 février 2016 - 20:22  message privé !

Un vrai caméléon qui n'avait pas peur de prendre son public a rebrousse poil. Bowie a aussi complètement relancé la carrière de Lou Reed et d'Iggy Pop....

vieille fessée › samedi 6 février 2016 - 05:23  message privé !

@god:

En même temps l'oeuvre de Bowie est tellement vaste et il à été un personnage tellement important qu'être rebuté tout comme charmé n'est pas très difficile. Il y a vraiment à boire et à bouffer chez Bowie. Sans compter aussi ses nombreuses collaborations, ses inédits, ses perfs live, et ses contributions en tant qu'auteur pour d'autres artistes...

Bowie à cuisiné sa musique à toute les sauces et n'a jamais attendu les modes pour le faire. Pour qui ne connait pas, peu, ou mal Bowie, il faut vraiment reprendre toute sa discographie du début jusque la fin pour en tirer un véritable avis. Prendre chaque albums un par un et les étudiés longuement pour comprendre tout sont univers.

H.S: Bowie, c'est l'archétype même de l'artiste qui ne peu pas subir l'épreuve du "Best Of". Certains artistes de longue dates qui ont sortie des tonnes d'albums peuvent être compiler sur 2 CD, mais d'autres comme Bowie ne le peuvent pas. Même si c'est acceptable et légitime chez d'autres, la musique de Bowie ne s'y prête pas. Au mieux un best of Bowie, ça peu juste servir de porte d'entré (et donc pas un best of).

Note donnée au disque :