Vous êtes ici › Les groupes / artistesIBilly Idol › Rebel Yell

Billy Idol › Rebel Yell

cd • 14 titres

  • 1Rebel yell
  • 2Daytime drama
  • 3Eyes without a face
  • 4Blue highway
  • 5Flesh for fantasy
  • 6Catch my fall
  • 7Cranks call
  • 8(Do not) stand in the shadows
  • 9The dead next door
  • 10Rebel yell (session take)
  • 11Motorbikin' (session take)
  • 12Catch my fall (original demo)
  • 13Flesh for fantasy (session take)
  • 14Blue high way (original demo)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Electric Lady Studios, New York, USA

line up

Billy Idol (chant, guitare), Steve Stevens (guitare, basse, claviers, Casio), Judi Dozier (clavier), Steve Webster (basse), Thommy Price (batterie)

Musiciens additionnels : Mars Williams (saxophone), Perri Lister (choeurs), Sal Cuevas (basse), Jack Waldman (clavier additionnel), Gregg Gerson (batterie additionnelle)

remarques

Les versions 10-14 sont des bonus

chronique

Je me devais de chroniquer ce disque, non seulement de par l'importance qu'il a eu dans mon adolescence (mais bon, à la limite, le lecteur, il s'en fout) mais également parce qu'il s'agit à mon sens du meilleur de Billy Idol. Regardez donc les titres, s'il ne manquait pas 'White wedding' présent sur le premier essai solo, 'Rebel Yell' pourrait quasiment faire office de best of...Des tubes, des tubes et encore des tubes (servis souvent par de beaux clips). Débutons par eux justement. Judicieux que de démarrer avec 'Rebel Yell', une des plus belles réussites du blond platiné. Ca envoie la patate, c'est sombre, le parfait mélange entre miettes punky, hard rock soft et une touche de noirceur gothique. Vient ensuite la mélancolie de 'Eyes without a face'; la mélodie est plaisante et la petite accélération du milieu avec riff inspiré de Steve Stevens est un régal. Cette dualité entre parties dépouillées et attaques électriques se retrouve sur 'Flesh for fantasy'. Tout fan du sieur Idol n'a pu que constater à quel point la collaboration quasi fusionnelle entre les deux hommes s'est révélée productive et créative. Dans une veine de rock'n'roll wave telle qu'on la trouvait chez les Lords of the New Church, citons 'Blue Highway'. Certes, on reprochera les restes de production 80's sous forme de claviers corrects mais pas indispensables, les lignes étant clairement électriques à la base avec quelques beaux passages de gratte flirtant avec un hard rock bluesy. 'Catch my fall' est sympa également mais plus calibré commercial. A noter que cette réédition nous le propose également dans sa version démo, démontrant des bases nettement plus rock'n'roll dans l'écriture. Restent les chansons moins connues. 'Daytime drama' tout d'abord, pas mal du tout avec son feeling un peu moite, tendu, et la guitare de Stevens sur le fil du rasoir. Pareil pour 'Crank call', très orientée vers ce rock sombre typique des 80's. C'est assez accessible mais il y a toujours chez Billy Idol le petit côté sombre qui donne du piment à la chose. Pour '(Do not) stand in the shadows', c'est dans ses racines punk que puise le jeune homme et ça passe plutôt bien même si ce morceau n'a rien de révolutionnaire. Intéressant également le 'The dead next door' final nettement plus atmosphérique mais qui permet de mettre en avant les capacités vocales du chanteur ainsi que son beau timbre grave. Les différentes versions proposées en bonus que j'ai mentionnées précédemment permettent de se familiariser avec le côté le plus rock et brut de l'entité Billy Idol tout en démontrant sa volonté de ne pas se cantonner dans un carcan trop puriste en expérimentant avec un peu de synthé. Après tout, ce mec vient quand même du punk, n'en déplaise à ceux qui ne voyaient en lui qu'un keupon de pacotille, et les influences blues et hard rock de Steve Stevens complèteront ce style, certes calibré pour les radios mais avec le zeste de souffre qui manquera à bien des groupes de l'époque.

note       Publiée le mercredi 10 avril 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Rebel Yell".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rebel Yell".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rebel Yell".

Cera › samedi 12 septembre 2020 - 14:25 Envoyez un message privé àCera

son album le plus tubesque. difficile de faire plus typé 80's.

Note donnée au disque :       
SEN › samedi 13 avril 2013 - 00:50 Envoyez un message privé àSEN

Bon ben voilà, ça devais arriver je viens de me racheter le vinyle ! Le commentaire de Seijitsu ma incité à mettre une oreille sur CYBERPUNK et je le rejoint partiellement dans sa critique, il y a plein trucs très sympa sur cette album qui mérite qu'on s'y attarde !

Note donnée au disque :       
Pat Bateman › mercredi 10 avril 2013 - 21:52 Envoyez un message privé àPat Bateman

Très bon album que je me suis écouté tout récemment justement. On pourra dire ce qu'on veut du look et du côté kitsch mais il n'en reste pas moins que c'est de la bonne musique, merci Twilight, je me sens moins seul !

Note donnée au disque :       
Jean Rhume › mercredi 10 avril 2013 - 20:51 Envoyez un message privé àJean Rhume

J'écoutais cette grosse mièvrerie de "Eyes Without A Face" en boucle, juste pour le riff et le passage du milieu (qui paraît bien gentil aujourd'hui), même si je marchais à fond aussi dans le côté mielleux/commercial du reste de la chanson. "Flesh For Fantasy" est bien cool aussi. Quant aux clips, bah il faisait son gros dur avec la bouche de travers et le poing en l'air, c'était d'une kitscherie (qui curieusement n'est pas un magasin où l'on vend des quiches) absolue... Il m'a fallu 25 ans pour réécouter avec plaisir tellement c'était synonyme du gars qui avait vendu sa mère, son cousin et toute sa famille.

zugal21 › mercredi 10 avril 2013 - 20:35 Envoyez un message privé àzugal21

Je trouve que ses titres connus vieillissent bien, et la plupart des autres plutôt moins

Note donnée au disque :