Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNew Model Army › High

New Model Army › High

cd | 12 titres

  • 1 Wired
  • 2 One of the chosen
  • 3 High
  • 4 No mirror, no shadow
  • 5 Dawn
  • 6 All consuming fires
  • 7 Sky in your eyes
  • 8 Into the wind
  • 9 Nothing dies easy
  • 10 Breathing
  • 11 Rivers
  • 12 Bloodsports

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

State of the Ark

line up

Michael Dean (batterie), Marshall Gill (guitare), Nelson (basse), Justin Sullivan (chant, guitare), Dean White (clavier)

Musiciens additionnels : Anna Esslemont (violon)

chronique

Une carrière musicale est loin d'être un long fleuve tranquille, elle ressemble même parfois à des montagnes russes pour certains. Certes, New Model Army n'ont jamais connu de véritable bas mais force est d'admettre que la fin des 90's et les début des années 2000 ont plutôt été synonyme de creux avec des albums corrects mais plus aussi inspirés. Ayant surmonté les problèmes de label, le deuil, le groupe amorce pourtant la seconde moitié de la décennie avec une motivation retrouvée. Nous sommes loin des frissons de l'époque 'Ghost of Cain' ou 'Thunder and consolation' mais les enregistrements vont se suivre avec une constance de qualité réjouissante. Il y a avait eu 'Carnival' et 'High' poursuit dans une voie similaire. Le mordant est définitivement de retour. Même si, comme à son habitude, le combo s'autorise quelques incursions plus tranquilles, le son général est sombre, agressif; 'Wired' qui ouvre le disque a d'ailleurs des accents quasi punk. Est-ce l'arrivée du nouveau guitariste Marshall Gill ? Toujours est-il que ce dernier, issu des milieux blues, privilégie des guitares sales, bien électriques, hurlantes parfois ('One of the chosen') qui participe à ce retour affirmé à des ambiances plus noires. Le jeu de batterie, volontiers tribal insuffle cette tension, cette impression d'inquiétude et de danger que l'on ressentait sur les premiers albums; j'en veux pour preuve des chansons comme 'No mirror no shadow' ou 'Breathing'. On remarquera également la présence d'un clavier discrètement mais judicieusement utilisé qui participe à l'impression de mélancolie qui s'échappe parfois de l'électricité ('Dawn') ou confère une touche épique ('Bloodsports'). Mais tout n'est pas uniquement question de climat, à l'image de la première pièce, certaines compositions sont juste puissantes, conquérantes, typiques de la griffe New Model Army ('All consuming fires', le final 'Bloodsports', 'Nothing dies easy'...). Certains reprocheront peut-être ce manque d'audace, le groupe utilisant des ficelles qui lui sont familières, mais d'un autre côté, il se positionne dans le style qui lui réussit le mieux et on ne peut que s'en réjouir car 'High' confirme que 'Carnival' n'était pas qu'un pétard mouillé. Justin Sullivan a de nouveau la niaque et sa combattivité semble intacte, sa musique s'en ressentant en termes d'efficacité. Un album homogène, solide et inspiré d'un bout à l'autre, même si sans réelle surprise. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 10 avril 2013

partagez 'High' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "High"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "High".

ajoutez une note sur : "High"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "High".

ajoutez un commentaire sur : "High"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "High".