Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHarvey Milk › A Small Turn Of Human Kindness

Harvey Milk › A Small Turn Of Human Kindness

cd • 7 titres • 37:34 min

  • 1*
  • 2I Just Want To Go Home
  • 3I Am Sick Of All This Too
  • 4I Know This Is No Place For You
  • 5I Alone Got Up And Left
  • 6I Know This Is All My Fault
  • 7I Did Not Call Out

enregistrement

Athens, Georgia. 2009.

line up

Kyle Spence (batterie), Creston Spiers (guitare, chant), Stephen Tanner (basse)

remarques

chronique

Y a les groupes de sludge, de doom, de post-grunge, et j'en passe, et puis y a Harvey Milk ; mais est-ce que c'est vraiment la peine de le répéter ? Le vrai alcoolique ne collectionne pas les étiquettes. Harvey n'en ont cure, ça aussi c'est connu, et leur survie vacillante est à l'image de ce rien-à-foutrisme absolu. C'est comme l'humour ça, la politesse du désespoir comme on dit, et le leur est du genre pesant et pas drôle... Harvey Milk c'est cette Amérique, celle qui est vue du mégot écrasé sous le talon, pas celle de drogués narcissiques voulant à tout prix faire peur, pas celle d'Eyehategod donc, mais plutôt celle de Big Black, donc des histoires de village et d'aigreurs sociales/amoureuses racontées avec des outils de garagiste en guerre contre l'humanité, celle des Melvins évidemment, dont Harvey Milk ont toujours été la version maussade et bousillée (encore un lieu commun), et plus encore puisqu'on aime aussi le répéter, celle d'Oxbow, probablement le seul groupe de rock à avoir une telle épaisseur blues même en ne jouant que des lambeaux de hard rock. Oxbow, dont Harvey Milk est ici plus que jamais le frangin blanc, chômeur, rural et sans vie sexuelle. Le blues de Harvey pue. Il pue la maison vide. Il pue les bouteilles vides. Il pue le coeur vide - à force d'avoir été plein. Il pue la boîte de thon qui fait cendrier. Il pue le sludge, voilà. Ici comme un retour aux fondamentaux, vu que d'après ce que j'ai cru comprendre Life... The Best Game fût trop funky pour quelque auteur, alors A Small Turn of Human Kindness (d'après le premier titre du premier album) sonnera le glas de toute fantaisie rythmique. Cette brave couille de Preston qui n'était que de passage a plié les gaules, et avec lui les sautillements. Sludge, ma choute. SLUDGE. Ses paroles aussi épiques que des post-it écornés oubliés depuis dix ans sur un frigo, la voix de Tonton Creston aussi éloquente et tendrement cabossée qu'une mimique faciale de Chick Ortega, beuglant chaque ligne comme on se retire péniblement des échardes du cul, le voile de synthétiseur sous-jacent qu'on jurerait piqué à Orange Mécanique (non je ne rêve pas), ce sont tous ces détails cousus main qui font le poids et la saveur brute de cet album, et de Harvey Milk ces tendres ordures capables d'abattre une chappe de cafard sur nos gueules avec deux pauvres riffs déjà claqués cent fois. Et puis, dès qu'intervient cette mélodie pouilleuse au synthé, puis au piano, vers le dernier tiers, on rentre dans la partie irréversible du bousin, le soap opéra avec pour unique casting le gros barbu abandonné par bobonne, la phase "slow avec toi-même en slip", celle qui scelle définitivement ce tas de merde sentimentale, et tes rideaux. Jusqu'ici et en respectant les sensibilités de chacun, ce Small Turn Of Human Kindness est probablement le truc le plus plombant, le plus nounours et le plus terne que Harvey Milk nous aient jamais chié, sans la moindre hésitation. Revers de la médaille de bronze du championnat local de course de camionnette-dépanneuse trônant sur le frigo de Tonton Creston : tout ça est hélas bien trop succint à mon goût pour mériter la note maximale, j'en resterai donc à un franc et solide 5,5. C'est sur cet album que Harvey Milk a caillé, en vérité...

note       Publiée le lundi 8 avril 2013

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A Small Turn Of Human Kindness".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A Small Turn Of Human Kindness".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A Small Turn Of Human Kindness".

boumbastik › jeudi 13 décembre 2018 - 20:23  message privé !

Oxbow-Melvins-Eyhategod sur quoi tu essaies de bricoler tant bien que mal quelques pauvres soli branlants et un clavier chétif. Totalement en phase avec la météo du jour (7°C, pluie continue).

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 10 avril 2013 - 15:35  message privé !

bah eux même ont reconnu que life s'éloignait un peu de ce qu'ils faisaient et ils sont revenu à plus pesant avec celui-ci. Accessible et léger POUR harvey milk, evidemment

Note donnée au disque :       
saïmone › mercredi 10 avril 2013 - 11:34  message privé !
avatar

lol

cyberghost › mercredi 10 avril 2013 - 01:20  message privé !

"trop accessible", ça veut vraiment dire quelque chose? et... LÉGER ???!!!! Pimpom, sur ce coup, tu t'es surpassé

Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 9 avril 2013 - 14:53  message privé !

oui, life était trop accessible et léger, et bim voilà le retour de flamme. J'aime bien le format 35-40min des derniers, au pire si on veut couler completement on s'emfile les premiers qui sont trop longs. TOut est bon dans HM donc on ne va pas se plaindre

Note donnée au disque :