Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPuscifer › 'V' Is For Vagina

Puscifer › 'V' Is For Vagina

cd • 10 titres • 48:57 min

  • 1Queen B03:56
  • 2Dozo04:00
  • 3Vagina Mine05:35
  • 4Momma Sed03:24
  • 5Drunk With Power05:01
  • 6The Undertaker04:00
  • 7Trekka04:46
  • 8Indigo Children06:22
  • 9Sour Grapes06:45
  • 10Rev. 22:20 (Dry Martini Mix)05:08

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré à : Ghost Town Studios, Jerome, AZ; +44 Studio, North Hollywood, CA; Scientific Electric, Los Angeles, CA; Assault & Battery Studios, Willesden Green, UK; Electric Lady Studios, New York, NY; Mix One Studios, Boston, MA; Tree Studios, Atlanta, GA; Ardent Studios, Memphis, TN; Chicago Recording Company, Chicago, IL. Produit par Mat Mitchell & Puscifer

line up

Tim "herb" Alexander (batterie, percussions), Jarboe (choeurs), Maynard James Keenan (chant, batterie, guitare acoustique, clavinet), Lustmord (programmations), Susan Marshall (chœurs), Jonny Polonsky (guitares, clavinet, mandoline samplée, piano), Mat Mitchell (programmation, basse, guitare), Rani Sharone (guitare baryton, basse, percussions), Gil Sharone (batterie, percussions), Ainjel Emme (guitare acoustique, chœurs), Yoko & Yasuo (voix japonaises), Alessandro Cortini (synthétiseur), Tool Crew (percussions), D.H.L. (alto), Josh Eustis (programmation, clavinet, piano), Jenn Yacoubian (percussions), Jeremy Berman (percussions, batterie), Alfredo Nogueira (pedal steel guitar), Jackie Johnson (chœurs)

remarques

chronique

Styles
rock alternatif
indus
trip hop
Styles personnels
cocktail trip-hop/redneck

"Ouiiiiiinnnnnn !!!!!" "Mais quoi, pourquoi tu chiales encore ?" "Mais je reconnais même pas sa voix !!!!!" "C'est normal. Il s'est fait la tête de Mike Patton sur RV ! Ah ah ah ah ah, c'est génial !!" "Mais euuuuuuuuuuh !!!!!!" Ainsi le fan de Tool découvrit, tout déconfit, que son idole, le métaphorique et sombrexifiant Maynard James Keenan était devenu une sorte de redneck mâchonnant une chique de tabac, un stetson largement enfoncé sur son petit crâne à perruque, un verre de son propre vin dans une main, l'autre dessinant dans l'air des gestes obscènes à destination de la fille au joli cul rebondi remuant un corps charnu aux rythmes tribaux émanant d'une énorme beatbox posée sous le porche. Sacré Maynard. Il prend un côté pervers pépère avec l'âge. C'est la régression de la quarantaine, on lâche des grosses conneries bien salaces genre "show you the différence between my gun and my pistol", ça reposera des textes soi-disant à messages codés dans tous les sens. Et puis depuis qu'il s'est fait vigneron, on sent qu'il est décontracté du gland, à la fraîche. Et la suite on la connaît. Alors voilà, il offre la tournée de pinard, il vous en prie (en japonais ça se dit "Dôzo"), il a même invité deux petites nanas du pays pour gémir un coup, c'est facile mais ça marche toujours, surtout quand c'est un peu concassé dans une mixture genre indus-trip-hop pas bégueule, assez atmosphérique et nuageuse pour ne pas oublier que c'est bien Lustmord qui fait le DJ, mais suffisamment groovy pour se remuer le fion lascivement comme dans une scène de club interlope de Twin Peaks. Ouais, c'est peut-être parfumé aux effluves trip-hop, mais c'est pas urbain pour deux sous, ça sent la guitare western, la poussière du désert et à la limite, de longues plages abandonnées sur lesquels on emporte le pic-nique, de quoi faire une flambée hallucinogène et des réserves de boisson pour tiser toute la nuit. Mais Maynard guette au coin, l'oeil torve, il a mis son costume de vieux maquereau white-trash, la bouche pâteuse de trop de mauvais alcool de contrebande, il est sinistre pour de rire ou pour de vrai, jamais trop sûr entre le lard et le cochon avec ce bonhomme bizarre, "Drunk With Power" fait l'effet d'une mauvaise cuite nauséeuse avec pont Morriconien découpé en tranche par une batterie de boucher assommé de médoc. C'est que faudrait pas confondre la reine Puscifer avec un simple petit divertissement estival, on peut faire de l'humour trivial tout en chiadant l'emballage. C'est ça la vraie perversité, faire croire à une pochade alors qu'un titre majestueux comme "The Undertaker" s'alignerait facilement avec n'importe quel sommet d'A Perfect Circle. Ah mais dès qu'on fait le clown deux secondes, ça y est, c'est les grandes orgues, les grandes eaux, ça hurle au crime de lèse-majesté. Il n'était pas censé pondre un truc pareil le gars, pas aussi répétitif (dans le bon sens pourtant, celui du beat qui colle aux semelles), pas aussi vulgaire (et zou, t'as vu ma teub ?). Mais ne pleurez pas, reprenez un Martini, faites un saut dans la piscine, si Maynard le crooner change de perruque toutes les cinq minutes c'est pour divertir l'auditoire, autant se laisser aller. Prenez le temps de l'écouter, elles sont bien là les harmonies vocales, les scansions martiales, les envolées et les susurrements profonds. Faites pas vos têtes de cons, boudez pas et dansez autour du feu, faites la ronde au son de la comptine des "Indigo Children", concept New-Age aussi fumeux que ce qui s'échappe des flammes bleutées, Maynard a jeté des herbes dans le foyer, ça tournera un peu la tête et ça fera sans doute vomir le lendemain mais sur le moment ça provoque des chorégraphies saccadées en groupe, en troupe, en tribu. Il a bon esprit le gourou, rejoignez la secte de Puscifer, l'idole aux hanches larges. Ceci n'est pas bien sérieux, mais ça coule tout seul dans le gosier, comme un coktail empoisonné par une journée de canicule au Texas.

note       Publiée le dimanche 7 avril 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "'V' Is For Vagina".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "'V' Is For Vagina".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "'V' Is For Vagina".

GRMBL › mercredi 10 avril 2013 - 23:50  message privé !

Il y a deux trois remix des titres de cet album qui sont pas mal.

http://www.youtube.com/watch?v=eWx_ZrHeVoo http://www.youtube.com/watch?v=80ReAqufrMY

NevrOp4th › lundi 8 avril 2013 - 15:18  message privé !

Momma Sed est un titre puissant. Vraiment un des meilleurs trucs que keenan ai faits. Pour le reste de l'album, c'est sans doute celui que j'ai le plus écouté sans vraiment le vouloir; entourages , famille toussa.

Damodafoca › dimanche 7 avril 2013 - 22:19  message privé !

NON !! PAS TOI AUSSI !!! NON !!! TU DOIS PAS ECOUTER DE MP3 !!!! Oué, c'est obscur la participation des mecs sur ce morceau (valable pour tout l'album en fait)... mais t'as pas tort.

(N°6) › dimanche 7 avril 2013 - 21:49  message privé !
avatar

Ouais, en 2013 on écoute aussi des trucs en mp3 dis-donc, c'est chié non ? Et sinon, la section rythmique en question est créditée sur ce morceau à l'écriture sur Wiki et Discogs, mais pas en tant que musiciens sur l'album... Donc voilà voilà... (putain, je me fais l'effet d'un modo casse-couille de RYM d'un coup)

Damodafoca › dimanche 7 avril 2013 - 21:18  message privé !

Bouh ! Tu as le mp3 seulement ? Ahahaha. Bref, c'est bien stipulé dans le livret qu'il y a la section rythmique de RATM sur Momma Sed. http://en.wikipedia.org/wiki/%22V%22_Is_for_Vagina