Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDark Carnival › Welcome to show business

Dark Carnival › Welcome to show business

cd • 12 titres

  • 1Here it comes
  • 2I'm a ramrod
  • 3Price of admission
  • 4Your mink stinks
  • 5I wanna be your dog
  • 6T.V. eye
  • 7My best friend
  • 8I'm not having your baby
  • 9Ain't nothing to do
  • 10I'm loose
  • 11Sonic reducer
  • 12Ain't it fun

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live au Babylone A Go Go le 29 juin 1990 à Detroit, USA

line up

Ron Asheton (guitare), Scott Asheton (batterie), Niagara (chant), Bootsey X (chant), Joe Hayden (basse)

Musiciens additionnels : Cheetah Chrome (guitare, chant), Ron Cumbo (batterie), Snake (choeurs), Gary Adams (synthé)

remarques

chronique

Juin 1990, Paris, une putain de voiture fauche Stiv Bators privant ainsi le monde du rock'n'roll d'une des figures de proue du proto-punk américain. La nouvelle affecta énormément les fans mais également nombre des amis du défunt, dont les frères Asheton que l'ex-Dead Boys avait toujours énormément respectés vu qu'il considérait les Stooges comme sa plus grande influence. Ces derniers venaient de rejoindre un combo du nom de Dark Carnival à Detroit dont la chanteuse Niagara (ex-Destroy all monsters) était également une amie de Stiv. Alors que le groupe venait de terminer son premier album, on lui demanda de participer à un concert de charité destiné à récolter des fonds pour soutenir la famille du musicien. Le show fut enregistré dans sa ville natale de Cleveland et vit également la participation au line-up de Cheetah Chrome avec lequel il avait crée les Dead Boys. Plutôt qu'un concert de Dark Carnival, ce disque se doit d'être abordé comme un concert de rock'n'roll où des potes rendent hommage à leur camarade à coup d'électricité en exorcisant leurs émotions mais aussi en cherchant à transformer cette perte tragique en cérémonie d'éclate totale. C'est ainsi que la liste inclut très peu de compositions propres laissant la part belle aux reprises. Les Stooges bien entendu mais également les Dead Boys. La qualité est correcte mais reste suffisamment brute pour conserver l'ambiance électrique. C'est Bootsey X qui assure d'abord le chant sur les premiers titres avant que Niagara ne reprenne le micro à partir de 'Your mink stinks' en chaînant sur des versions déchaînées, un brin chaotiques, de 'I wann be your dog' et 'TV Eye'. On s'éclate bien tout au long de ce disque et il est probable que les musiciens font de même. L'ambiance est spontanée, pêchue, sombre mais pleine d'énergie, entre garage et punk primal. A en juger par la pochette montrant Niagara en petite tenue, l'ambiance a dû virer au torride. Attention, pas question d'oublier le pourquoi du show pour autant. C'est Cheetah qui interprète l'ultime chanson, une version de 'Ain't it fun' que l'on sent gorgée d'émotion derrière les envolées de guitare. Stiv aurait aimé, nul doute, bien plus que la pathétique reformation des Lords of the New Church sans lui...

note       Publiée le jeudi 21 mars 2013

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Welcome to show business".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Welcome to show business".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Welcome to show business".

kranakov › mardi 26 mars 2013 - 00:19  message privé !

Comme ça que je m'étais pris d'un besoin compulsif d'écouter CHACUN des albums auxquels participaient les frères ASHETON... et en fait comme ça que j'ai découvert quelques uns des groupes les plus essentiels de mon existence : SONIC'S RENDEZVOUS BAND, NEW RACE, NEW ORDER, DESTROY ALL MONSTERS, EMPTY SET, DARK CARNIVAL...

Purain, ce bon vieux REVENGE RECORDS jadis situé RUE DE L'OUEST, responsable des premiers boots des STOOGES qu'il m'ait été donné d'entendre, des plus véhéments LPs de rock que j'ai jamais acquis et des meilleurs groupes que j'ai écoutés... dont l'indépassable RADIO BIRDMAN !

Note donnée au disque :       
Twilight › jeudi 21 mars 2013 - 21:28  message privé !
avatar

Bon sang, j'ai plus les yeux en face des trous. Merci Klarinetthor. Avec une jeune dame pareille, nul besoin de pastille bleue pourtant...Tssss, Twilight, l'âge, c'est pas beau.

(N°6) › jeudi 21 mars 2013 - 11:06  message privé !
avatar

Je me disais bien qu'elle était sapée comme Murielle Moreno la fille sur la pochette...

Klarinetthor › jeudi 21 mars 2013 - 02:42  message privé !

tu as marqué Niagra partout, Twilight (j'espère que ce n'est pas un lapsus revelateur); son pseudo, c'est Niagara j'imagine, comme dans Destroy all monsters. Je ne connaissais pas cette mouture de la bande de Détroit, je m'écoute ça dans très bientot.