Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNew Model Army › Eight

New Model Army › Eight

cd | 11 titres

  • 1 Flying through the smkoe
  • 2 You weren't there
  • 3 Orange Tree Roads
  • 4 Someone like Jesus
  • 5 Stranger
  • 6 R&R
  • 7 Snelsmore Wood
  • 8 Paekakariki Beach
  • 9 Leeds Road 3 am
  • 10 Mixam
  • 11 Wipeout

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Dave Blomberg (guitare), Michael Dean (batterie, percussions, chœurs), Nelson (basse, percussions), Justin Sullivan (chant, guitare, claviers, basse, harmonica), Dean White (claviers, guitare, basse, programmation)

chronique

Styles
rock

Je ne possède pas tous les albums de New Model Army mais je tenais à avoir 'Eight' pour la bonne et simple raison que lorsque je l'ai entendu pour la première fois, je ne l'ai pas aimé. Totalement illogique, non ? Mon raisonnement a été le suivant, il n'existe aucun disque de la bande à Justin Sullivan que je n'apprécie pas, celui-ci ne peut donc faire exception à la règle. Peut-être avais-je simplement besoin de temps, de me trouver dans la disposition adéquate pour l'écouter ? Et de l'avoir dans ma collection me forcerait bien un jour ou l'autre à le chroniquer, donc à m'y frotter jusqu'à ce que j'en saisisse l'essence. Tout bien considéré, ce disque démarre plutôt bien, 'Fyling through the smoke' est un excellent morceau alternant instants de tension sur fond de batterie tribale et explosions électriques, un omniprésent flûtiau irlandais ajoutant une touche hantée à l'ambiance. 'You weren't there' qui enchaîne est typique de la mélancolie britannique que sait parfois distiller le groupe, cette tristesse évoquant les rues désertes bordées de maisons de briques grises, reliques du passé industriel autrefois glorieux, aujourd'hui synonyme de chômage, de la Grande-Bretagne; un rythme lent, boiteux, un orgue que l'on s'attend à voir évoquer 'Hey Jude' des Beatles mais qui poursuit dans une mélodie funèbre, fugacement renforcée par un harmonica à l'agonie. Magnifique. A tel point que l'énergie de 'Orange Tree Roads' nous cueille de manière presque désagréable dans notre recueillement. Pas pour longtemps, voilà une chanson de la trempe de '225' avec un thème de clavier très catchy que l'on se met vite à aimer. J'avais donc raison de me forcer la main avec ce cd. Ce d'autant que la pièce suivante, 'Someone like Jesus' inaugure un genre d'impressions peu courant chez NMA, presque atmosphérique, avec orchestrations légères et délicates, batterie jazzy en arrière-fond histoire de servir la voix principalement axée sur la technique du spoken word. Une fois encore, l'électricité, en l'occurence celle de 'Stranger', nous tire abruptement de notre torpeur, même si voilà également une composition très valable. D'autant que la veine contestatrice de Justin Sallivan ne s'est point tarie comme le prouve 'R&R', même si on le qualifiera de 'sans risque', le genre de pièce chouette à écouter mais qui ne remue pas en profondeur. C'est peut-être ça qui m'avait dérangé alors, malgré un départ foudroyant, l'album se poursuivait sur des titres bien écrits mais sans charisme particulier...Retour à la prépondérance acoustique sur 'Snelsmore Wood', notre Anglais s'en sort bien avec ce genre d'écriture protest-folk légèrement punky. Dans le même registre mais avec batterie, 'Paekakari beach' sonne de manière nettement plus plate. 'Leeds Road 3am' confirme un goût des orchestrations relativement dépouillées pour ce disque: percussions en roulements continus, nappes mélancoliques et lointaines, quelques accords diaphanes de guitare et la voix. Plutôt réussi. Technique semblable pour 'Mixam' mais avec une batterie plus tribale, comme sur 'Flying through the smoke', la tension en moins et l'harmonica en plus (bien géré je dois dire, moin qui ne suis guère fan de cet instrument à la base). Et pour conclure ? Un 'Wipeout' plus électrique et dynamique malgré une intro calme. Une fois encore, c'est très correct, mais voilà le genre de chanson qui ne nous trottera pas forcément dans la tête. Après ce passage en revue, je suis plus au clair quant à mes sentiments pour ce disque. Il est bon mais il manque d'âme et d'efficacité. Après un trio d'entrée franchement jouissif, le reste se dilue dans des climats peu clairs où les pièces tristes ne le sont pas assez pour nous bouleverser et où celles qui ont la patate sonnent trop banales pour enthousiasmer totalement. Il souffre également d'une certaine absence de cohérence qui rend quelque peu floue sa direction artistique. Certains accusent le départ de Rob Heaton mais je n'y crois guère, malgré l'importance de ce complice, c'est bien Justin la tête pesante. Sans doute que 'Eight' est simplement l'un de ces disques un peu moins bon dans une discographie haute en qualité, cela arrive, et il n'en est pas raté pour autant, au contraire, ce qui demeure le plus important pour moi. New Model Army reste donc une formation quasi sans tache. 3,5/6

note       Publiée le mercredi 13 février 2013

partagez 'Eight' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Eight"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Eight".

ajoutez une note sur : "Eight"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Eight".

ajoutez un commentaire sur : "Eight"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Eight".

Kagoul › dimanche 15 mars 2015 - 20:45  message privé !

Oui c'est sur on s'est croisé x fois sans le savoir ! pour ça faut absolument qu'on corrige le tir :-) et qu'on se capte enfin à un prochain concert. je t'ai envoyé un mp (peut être deux fois excuses) où je te parle aussi du concert de Lucie Cries en suisse ou on a du se voir et même se parler peut être sans le savoir ;-) La vie c'est étrange, j'ai rencontré il y a peu deux mecs extra qui habitent à 20 kil de chez moi, et on s'est rendu compte que ça fait plus de 25 ans qu'on se fait les mêmes concerts goth !

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 15 mars 2015 - 12:18  message privé !
avatar

J'étais à ce concert funeste ^^, encore un où on s'est croisé sans le savoir ^^

Kagoul › samedi 14 mars 2015 - 18:29  message privé !

c'est un des rares albums que je n'ai pas de NMA mais je l'aime bien, pas mon favori c'est sur mais il me le faut aussi !! Hier en concert NMA m'a mis une bonne tite claque; la grande classe, un son parfait avec un bon dosage de vieux et plus récents morceaux. je ne les avais pas vu depuis 23 ans quand Justin est mort sur scène pendant le rappel lors d'un concert en suisse !!! ça fait trop du bien de le revoir, et je me disais il est tellement charismatique, on voit à son regard qu'il est à moitié de l'autre côté du voile. Merci NMA de sévir avec toujours autant de talent !!

Note donnée au disque :       
taliesin › jeudi 14 février 2013 - 09:53  message privé !

Ce n'est pas mon favori, mais cela reste tout de même un bon album de cet excellent groupe.

Note donnée au disque :