Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDer Himmel Über Berlin › Memories never fade

Der Himmel Über Berlin › Memories never fade

cd • 11 titres

  • 1Donau Ruf
  • 2A sad boy
  • 3Night moans
  • 4We dreamt to be happy
  • 5Birch forest
  • 6Blue scarecrow
  • 7Strawberry lipstick
  • 8Varena
  • 9Eaten up
  • 10Sweet dancing buttefly
  • 11Allumette Lucifer

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ars Libera Studio, Trieste, Italie

line up

Davide Simeon (guitare), Paolo Rossi (chant, batterie), Stefano Bradascha (basse)

remarques

chronique

J'ai deux bonnes raisons de me réjouir de la rédaction de cette chronique. Tout d'abord car elle me permet de saluer la première sortie officielle et studio du label Swiss Dark Nights qui nous a régalés une année durant de différents live de groupes italiens ayant joué pour eux. Ensuite car elle confirme le bien que je pensais de Himmel über Berlin découverts justement au travers de leur concert, le premier CD que j'ai d'ailleurs chroniqué pour l'association tessinoise. Voilà en effet un très bon disque de gothic rock à l'ancienne, plein d'énergie, avec une touche post punk qui rend justice à la rythmique. Le chant, grave (ce n'est pas banal, assuré par le batteur), enveloppé d'un très léger halo de réverbération, confère une impression mystérieuse en accord avec les canons du genre. Une autre qualité du trio, c'est un bon sens de la mélodie allant de paire avec une volonté de varier les ambiances autour d'une même gamme d'émotions. Ainsi l'excellent 'Night moans' se profile-t-il sur le fil du rasoir avec une sentiment de tension, 'We dreamt to be happy' dégage quelque chose de conquérant, légèrement épique tandis que 'Strawberry lipstick' se dévoile comme la chanson la plus calme du disque, un chouïa mélancolique. Pas de composition faible, même 'Sweet dancing buttefly' qui emprunte un peu trop sa ligne de base au 'Marian' des Sisters of Mercy ; on sent que les titres ont été mûris avant l'entrée en studio et probablement rodés sur scène aussi. Niveau production, ça tient la route ; tout au plus ne puis-je me départir d'une impression que le chant reste peut-être un brin mixé trop en avant mais je crois que je pinaille plus qu'autre chose. Pour inaugurer son catalogue, le label a fait un bon choix, voilà un disque fort, suffisamment personnel et qui laisse présager du meilleur quant aux futures sorties si elles sont de cet acabit. 4,5/6

note       Publiée le lundi 11 février 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Memories never fade".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Memories never fade".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Memories never fade".

Lord Sébastyén › mardi 19 février 2013 - 00:33  message privé !

Petit détail amusant me concernant, le "patron" du label m'a affirmé que j'ai été le tout premier à acheter l'album... (petite fierté j'avoue). Sinon, vraiment un bon album, du bon rock goth à l'ancienne. Des riffs et mélodies efficaces, une voix sombre mais qui, contrairement à beaucoup de formations, n'en fait pas des tonnes. Un groupe à suivre.

Note donnée au disque :       
novy_9 › mardi 12 février 2013 - 15:43  message privé !

je suis curieux !