Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAfter Forever › Prison of desire

After Forever › Prison of desire

cd • 11 titres

  • 1Mea culpa
  • 2Leaden legacy
  • 3Semblance of confusion
  • 4Black tomb
  • 5Follow in the cry
  • 6Silence from afar
  • 7Inimical chimera
  • 8Tortuous threnody
  • 9Yield to temptation
  • 10Ephemeral
  • 11Beyond me

enregistrement

Excess studios, Rotterdam

line up

Floor Jansen (soprano), Mark Jansen (guitare, chant), Sanders Gommans (guitare, chant), Jack Driessen (claviers), Luuk Van Gerven (basse), Jeop Beckers (batterie)

remarques

Choeurs assurés par : Hans Cassa (basse), Caspar De Jonge (tenor), Yvonne Rooda (alto), Malissa Hart (soprano).

chronique

After Forever, c'était pas le titre d'une chanson de Black Sabbath çà ? (merci de me corriger dans les commentaires s'il y a lieu d 'être !). Et bien en tout cas, c'est désormais également le patronyme de cette très intéressante formation de gothic metal hollandaise. Improbable fruit d'un mélange entre les musiques de Nightwish, Lacuna coil, et le black/death metal, After Forever nous propose un assemblage musical déjà destiné à devenir une référence du genre. Chant féminin absolument parfait, grognements death se faisant toujours au bon moment, musique ultra puissante tout en restant constamment mélodique et sombre, rien à jeter ici. Les claviers, très variés, associés aux guitares, font un travail d'orfèvre formidable, contribuant majoritairement à créer ce climat baroque qui recouvre ce disque. Car, en plus d'être somptueusement sombre et dépressif, ce "Prison of desire" est délicieusement sensuel. Le genre d'oeuvre qui vous charme, capable de fédérer d'innombrables publics différents, tout en conservant son intégrité. Cette prison des désirs se révèle être un véritable exutoire de diversité : entre une intro aux chants typiquement grégoriens, un premier morceau quasiment doom, la suite beaucoup plus gothic, et certains carrément black/death et délicieusement entraînants ("Inimical chimera", "Yield to temptation"), l'ensemble des styles du metal est passé en revue et opposé au classique. Le résultat est donc bien entendu fabuleux. Choeurs inquiétants, claviers majestueux, riffs efficaces, et surtout chant absolument magnifique, rappelant par moment Nightwish pour l'influence classique prédominante. "Prison of desire" est un petit bijou, possédant certes quelques défauts plus que mineurs (passages un peu longuets, chant death un peu trop guttural), mais faisant preuve d'une maturité musicale que certains grands ne possèdent pas encore. After Forever, ou le groupe de gothic metal qui m'a réconcilié avec le genre. Excellent.

note       Publiée le vendredi 31 mai 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Prison of desire".

notes

Note moyenne        19 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Prison of desire".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Prison of desire".

M-Atom › mardi 20 septembre 2016 - 20:57  message privé !

c'est quand même vachement gay tout ca ! quand je pense que je me cache pour écouter du melodeath a la insomnium...finalement ca va y'a encore un peu de marge avant de se mettre a la verveine !

Alliage › dimanche 7 mars 2010 - 15:57  message privé !

Prout ! Tous ces metal à voix en carton-pâte vont se retrouver dans les poubelles de l'histoire ! Heureusement il y a Diablo Swing Orchestra pour me réconcilier avec l'addition métal+lyricovoix mais c'est une autre dimension il est vrai.

Note donnée au disque :       
Clabird › lundi 3 mars 2008 - 12:56  message privé !
J'accroche moins sur leurs derniers albums, mais celui là est une perle. Je confirme aussi que Floor Jansen est une déesse en live ^^
archeron › mercredi 30 juin 2004 - 00:12  message privé !
Il est vrai que l'album d'Epica est vraiment magnifique. Extrêmement orchestral, une vocaliste qui assure très bien, des compositions vraiment inspirées... Mark Jansen est trop fort.
Note donnée au disque :       
Carnibal › mardi 11 mai 2004 - 17:02  message privé !
Cet album est superbe, c'est celui ci qui m'a fait découvrir le genre, et il reste inconstetablement dans mes albums preferés de metal gothic et probablement de tous genre ... Malheureusement le départ de Mark Jansens se fait fort ressentir sur leur dernier album que je trouve vraiment mauvais, beaucoup trop heavy et sans de veritables émotions que pouvaient me procurer les 2 premiers albums ! Les fans du genre peuvent se jeter sur Epica, le nouvo groupe formé par Mark, dans la même lignée que Prison of desire.