Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Adicts › All the young droogs

The Adicts › All the young droogs

cd • 12 titres

  • 1Battlefield w1
  • 2Wild
  • 3Stomper
  • 4My old friend
  • 5Stop the world (I wanna get off)
  • 6Give it to me baby
  • 7Rage is the rage
  • 8All the young droogs
  • 9To us tonight
  • 10Catch my heart
  • 11Horrorshow
  • 12Love lies bleeding

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

D.O.B. Studios, Santa Fe Springs, Californie, USA

line up

Monkey (chant), Scruff (guitare), Pete Dee (guitare, piano, choeurs), Shahen (basse,, choeurs), Kid Dee (batterie, choeurs)

Musiciens additionnels : Stan Lee (guitare), Marc Davison (violoncelle), Derek O'Brien (batterie), Dana Parker (piano), Claude (synthé, choeurs)

remarques

chronique

Styles
pop
punk

'All the young droogs', comme un message aux générations à venir...Celles qui n'auront pas connu la naissance du punk mais qui ont pour mission de porter le flambeau car 'The battle is on and I'm in', rien n'est fini, tout continue. Les Adicts approchent de la soixantaine mais ont la patate comme jamais mais qu'en sera-t-il de leur public, notamment la portion la plus jeune ? La jeunesse est un thème central de cette nouvelle galette, que la réflexion se porte vers le futur ou un passé nostalgique. Dans le très pop 'Hello my dear old friend', Monkey se remémore avec tendresse une virée à Londres avec son pote, leurs frayeurs de gamins fugueurs dans la grande ville alors qu'il affirme avec conviction dans un 'Battlefield w1' punk rock l'importance de ne pas avoir peur, de se tenir ferme, sans pour autant parvenir à dissimuler une certaine inquiétude face à une époque dangereuse. Impossible également de cacher une certaine amertume comme dans l'épique 'Rage is the rage' que le chanteur conclut par cette phrase: 'Qu'est-ce que cela peut bien signifier quand toute notre colère ne sert qu'à faire vendre des magazines'. Oui, les Adicts aiment la déconne, oui ils sont là pour motiver les troupes mais le temps qui passe est là également et la lucidité également. C'est aussi la force de cet album au premier abord un peu trop pop et pas assez punk et qui au fur et à mesure des écoutes dévoile une saveur aigre-douce. Honnêtement, ce n'est pas le meilleur disque du groupe mais il reste représentatif de leur style varié entre pop pêchue et punk mélodique et inclut son lot de bonnes chansons: 'Battlefield w1', 'Rage is the rage', 'Let's get wild' ou 'Horrorshow'. Et puis, il y a toujours la petite dose d'expérimentation comme sur 'All the young droogs ' où les guitares louchant vers le glam côtoient une rythmique dub et des sonorités de synthé très new wave car nos Anglais préfèrent ne rien s'interdire. Les plus excités lui reprocheront une certaine lenteur et des clins d'oeil trop marqués au glam (le final 'Love lies bleeding' en est un significatif exemple, sans compter l'allusion à 'All the young dudes' de Mott the Hoople), les plus sombres zapperont un 'To us tonight' trop jovial but globalement, rien ne justifie de bouder ce disque. Reste à souhaiter que la jeunesse pige le message, un beau message d'espoir au final derrière le masque en noir et blanc de Monkey: 'You're the future, making history (...) Look to the future, don't forget your past'. La boucle est bouclée. 3,5/6

note       Publiée le lundi 4 février 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "All the young droogs".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "All the young droogs".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "All the young droogs".