Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStone 588 › Door to the dragon's throat

Stone 588 › Door to the dragon's throat

cd • 21 titres

  • 1Lightning rails
  • 2Paradise fields
  • 3Scales of justice
  • 4Sunset abyss
  • 5Ruination
  • 6Icon bleeds
  • 7Ungarded world
  • 8Stygian darkness
  • 9Posthumous
  • 10Night behind the mind
  • 11Eden lost
  • 12Poseiden's grace
  • 13Panacea
  • 14Contrition
  • 15Door to the dragon's thorat
  • 16Westerling moon
  • 17Eyes of a statue
  • 18Sleep chamber
  • 19Blur red
  • 20Shards to sheaths
  • 21Of the ambush to god

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Terri Kennedy (chant), David Rhine (guitare), Jon McFerson (basse, clavier), Paul Rocha (batterie), Eileen Bowe (clavier), Anthony Siqueido (basse), Larry Salzman (batterie)

remarques

chronique

Première piste...Superbe ! S'agirait-il d'un inédit de Siouxsie and the Banshees ? Non, voici une formation originaire du Pays de l'Oncle Sam, Stone 588 mais il est indéniable que la voix de sa chanteuse, Terri Kennedy, offre de troublantes similitudes avec celle de la diva britannique; sans doute est-elle même une influence revendiquée ? Le milieu goth est une petite famille. Tradition américaine oblige, c'est dans une veine deathrock que se profile la musique du combo mais d'une manière moins écorchée que Mephisto Walz et moins punk que 45 Grave, on s'approcherait davantage d'un Voodoo Church première époque. Stone 588 fait partie de ces projets qui ne se distinguent pas outre mesure en matière de sonorités mais tirent leur épingle du jeu par un certain talent dans l'art d'agencer des mélodies et des ambiances. S'il est évident que la rythmique est fluide et efficace, que les lignes de guitare sont bien écrites, le chant demeure un atout essentiel permettant même au groupe d'oser des atmosphères plus mystiques et sensuelles ('Stygian darkness', 'Of the ambush to God') durant lesquelles Terri démontre l'étendue de ses capacités vocales; cette femme a vraiment une voix magnifique. Le souci, c'est que vingt et un morceaux, c'est plutôt long (ce qui s'explique par le fait que le cd compile les deux premières cassettes en plus de nouvelles compositions) mais globalement, pas de faiblesse ni de remplissage, chaque piste dégage quelque chose même si, évidemment, quelques pics sont à relever, ainsi 'Ruination', 'Icon bleeds', 'Lightning rails', 'Of the ambush to God' ou encore 'Eyes of a statue' ou encore 'Door to the dragon's throat'. Si Stone 588 ne sont pas toujours aussi connus qu'ils le devraient de par chez nous (la faute à une distribution trop confidentielle), ils ne déméritent pas pour autant, tant dans les attaques les plus sombres et torturées que lors de flirts avec l'aspect plus heavenly du deathrock.

note       Publiée le mardi 22 janvier 2013

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Door to the dragon's throat" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Door to the dragon's throat".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Door to the dragon's throat".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Door to the dragon's throat".