Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFJerome Froese › Cases of Recurrence

Jerome Froese › Cases of Recurrence

  • 2012 - Moonpop, Moonpop | CD-706 (1 cd)

cd | 14 titres | 76:03 min

  • 1 The Speed of Snow [ 6:35]
  • 2 Microchannel Surfing [ 5:13]
  • 3 Sea Miles [ 5:36]
  • 4 A Cold Spell in Spring [5:51]
  • 5 Joy and Sorrow [ 8:10]
  • 6 Glasmenagerie [ 5:11]
  • 7 Delusions of Lunacy [ 3:58]
  • 8 Safe and Sound [ 4:54]
  • 9 Sprachlabor [ 5:54]
  • 10 Summer Light Fantastic [5:45]
  • 11 Stiff Dose [ 6:07]
  • 12 Origin Unknown [ 3:34]
  • 13 Nemo's Cello [ 4:40]
  • 14 Ayon-X [ 4:35]

line up

Jerome Froese (Guitares, Guitartronica, Claviers, Synthé et programmation)

remarques

Pour connaître un peu plus le monde de Jerome Froese, visitez son site au http://www.jeromefroese.com/

chronique

Styles
musique électronique
Styles personnels
rock'n'teutronica and guitartronica

S'il y a un point en commun entre l'univers de Jerome Froese et celui de Tangerine Dream c'est bien l'approche commerciale. Jerome adore faire plaisir à ses fans inconditionnels en offrant des EP et singles en édition très limitée, et assez onéreuse, insérés entre les longs écarts qui séparent la réalisation de ses albums solos. Et ça prend peu de temps pour que ces EP et singles se vendent en totalité et deviennent des objets de rareté, attisant les portefeuilles ardents des nouveaux adeptes de Jerome Froese qui s'accumulent année après année. Il vous manque de ces EP et singles réalisés entre Neptunes (2005) et Preventive Medecine (2010)? Mais pas de problèmes, Jerome (comme papa) a pensé à tout en concoctant une belle compilation de ses titres introuvables avec en prime…Un titre inédit ("Ayon-X") et deux titres vraiment introuvables. “Cases of Recurrence”, un titre très approprié, débute avec "The Speed of Snow" et ses petites touches carillonnées qui dansent sur un filon rythmique stroboscopique avant d'exploser dans un rythme lourd et dense où riffs de guitare et lamentations de synthé soutiennent les délicates harmonies des arpèges introductifs qui scintillent sur des roulements militaires. Ce petit bijou de cet EP n'est pas seul sur cette compilation car "A Cold Spell in Spring", un très beau titre onirique, et "Summer Light Fantastic", une bombe sur harmonies, en farcissent les invisibles sillons argentés. "Microchannel Surfing" est le seul titre du single Radio Pluto à ne pas figuré sur l'album Neptunes. Il s'agit d’une belle ballade obscure sise sur des percussions un brin clanique qui tam-tam sous les vapes et mélodies d'un synthé mélancolique. "Nemo's Cello" est un titre perdu dans les méandres de l'univers parallèle de l'Internet qui fait aussi parti de l'aventure Neptunes. Disponible seulement en version téléchargeable, ce titre offre une douce ambiance éthérée avec de suaves voix de sirènes qui flottent comme des vagues dans les rêves. Un titre qui démontre que Jerome peut aussi faire dans l'ambiant. "Sea Miles" fait parti de Precooked Munchies. C'est un autre titre vivant qui trouve son enchantement de par ses étonnantes séquences qui roulent comme des billes séquencées sur une structure mi-rock mi-techno. Si le départ est relativement doux, avec ses séquences qui glissent en série ondulatoire, le rythme s'accentue avec une ligne de basse aux oscillations lourdes qui justement éveillent ce surprenant maillage de séquences à billes dont les cliquetis ondulent dans les échos de frappes de percussions tout autant créatives. C'est le rythme et l’harmonie unies dans ce qu'il y a de plus efficace. "Joy and Sorrow" respecte les patterns établis par Jerome au fil de ses parutions. Le rythme est polyphasé et fini par exploser dans un lourd rock'n'Teutronica avec de puissants riffs et de bons solos harmoniques. Cette compilation offre le titre caché de Precooked Munchie; "Origin Unknown" qui est un véritable délire de clochettes, tintements, cliquetis et pulsations dont les tonalités biscornues s'éclatent dans des vapeurs d'ocre. "Glasmenagerie", d'Einzelkind, est un puissant tourbillon malmené de coups de percussions. La structure est pesante et remplie d'une savoureuse musicalité qui emmagasine ses filets harmoniques au travers les riffs saccadés de sa Guitartronica. L'autre versant d'Einzelkind, "Sprachlabor", est encore plus lourd avec une intro qui tourne autour d'un long chapelet de séquences érodé par de puissantes réverbérations qui se brisent dans un rythme sec, puissant et hachuré. "Delusions of Lunacy" de Preventive Medicine, est un superbe morceau qui rappelle les années TD. La structure est saccadée et ondule comme un stroboscope névrosé tout en étant mordu par de sauvages solos de guitares et de synthés qui se court-circuitent sur une structure rythmique aux deux visages. "Stiff Dose" plonge encore plus loin dans Preventive Medicine avec un rythme hyper saccadé qui palpite fougueusement sur des accords spasmodiques et des roulements de batteries. La Guitartronica est un furieux rouleau compresseur et les percussions déchirent un rythme qui trouve finalement asile dans les souffles éthérés d'une chorale angélique. Finalement la pièce inédite, "Ayon-X" est un fidèle reflet des récentes œuvres de Jerome Froese. Les séquences tournoient comme des lucioles dans un carrousel de verre, traçant un parcours mélodieux qui ruissèle sur une structure stroboscopique où les arrangements orchestraux volent la vedette aux timides harmonies d'un synthé qui dispersent de sa 2ième bouche des souffles éthérés. Il y a quelque chose d'extrêmement attirant dans ce titre qui est un habile mariage des ambiances de Tangerine Dream des années Schmoelling et celles plus contemporaines de Jerome Froese. Si vous ne possédez pas tous ces EP et singles visés par cette compilation, courez acheter “Cases of Recurrence”. C'est une belle compilation qui dépeint avec justesse les approches éclectiques de Jerome Froese. En revanche, je ne vois pas la nécessité de délier les cordons de sa bourse seulement que pour "Nemo's Cello" et "Origin Unknown", à moins d'avoir un gros faible pour les ambiances psychédélicosmiques, et ce même si "Ayon-X" est un superbe inédit...pour l'instant. Bref, c'est beau, vivant et essentiel si Precooked Munchies ou The Speed of Snow ou encore Preventive Medicine et Einzelkind manquent à votre collection.

note       Publiée le mercredi 9 janvier 2013

partagez 'Cases of Recurrence' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cases of Recurrence"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cases of Recurrence".

ajoutez une note sur : "Cases of Recurrence"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cases of Recurrence".

ajoutez un commentaire sur : "Cases of Recurrence"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cases of Recurrence".