Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKBernd Kistenmacher › Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)

Bernd Kistenmacher › Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)

cd | 3 titres | 62:08 min

  • 1 Rücksturz [ 24:50]
  • 2 Quitting Time [ 14:24]
  • 3 La Tendresse [ 12:57]

line up

Bernd Kistenmacher (Korg MonoPoly, ARPs 2600, et Odyssey, ARP Séquenceur, Oberheim OBxa, Roland System100 M et percussions)

remarques

Pour en savoir plus sur Bernd Kistenmacher, vous pouvez consulter son blog à l’adresse suivante; http://bernd-kistenmacher.blogspot.com/

chronique

Il y a de ces albums qui traversent les courbes du temps sans que l'on se lasse de les entendre encore et encore. “Head-Visions” fait parti de ces classiques intemporels qui nourrissent nos mémoires à chaque fois qu'on le dépose dans le lecteur CD… ou sur une platine à vinyls. Car il est maintenant réoffert dans ce format et dans une toute nouvelle réédition remasterisée limitée. Ce pressage dans la série Audiophile de 170 grammes est la consécration pour cette œuvre ultime qui tangue entre les étranges atmosphères à la Iirlicht et Blackdance de Klaus Schulze. Malheureusement, ou heureusement c'est selon, je n'ai plus de table tournante. J'ai donc du attendre jusqu'à ma visite d'un vieux copain d'adolescence, qui a toujours sa Linn Soundek LP 12 équipée de son bras Itok, pour rouvrir le vieux débat CD versus vinyl. Et les arguments étaient là. Ils encerclaient la pièce d'une étonnante netteté musicale avec tellement de rondeurs dans les basses et de profondeur dans les courbes et permutations de mouvements que l'on a réécouté d'autres vinyls (du vieux Klaus Schulze, Tangerine Dream, Synergy et autres) sans pour autant clore les débats. Évidemment que je prêchais pour ma paroisse car je n'ai plus de table tournante depuis des lunes, sauf que j'ai été étonnamment enchanté par cette 4ième édition de Head-Visions depuis sa sortie en 1986. C'est évident que la profondeur musicale est indéniable et que le remastering fait à partir du Cakewalk Sonar X1est d'une renversante richesse à couper le souffle. Les nuances dans les évolutions de Rücksturz sont détaillées avec plus de profondeur alors que les ambiances de la mélodieuse Quitting Time et les errances de l'intrigante La Tendresse nous enveloppent avec plus d'envoûtement. Mais était-ce l'effet d'enchantement créé par la rencontre très chaleureuse de deux amis durant la période des Fêtes ou est-ce que le vinyl a toujours ce quelque chose qui échappe aux CD? Selon mon vieil ami, qui est un vrai mélomane audiophile, le vinyl restituera toujours plus de profondeurs dans les courbes que le skeud argenté. Mais on s'entendait sur un point; “Head-Visions” est un classique qui devrait garnir toutes discothèques des mélomanes avides de MÉ. Un album que mon ami n'avait pas et qui le fait saliver depuis.

note       Publiée le mercredi 9 janvier 2013

partagez 'Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)".

ajoutez une note sur : "Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)".

ajoutez un commentaire sur : "Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Head-Visions 2012 (Édition spéciale en vinyl)".