Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSilent Scream › In the cinema

Silent Scream › In the cinema

cd | 10 titres

  • 1 Cinema
  • 2 Do it right
  • 3 City highrise
  • 4 Vultures
  • 5 Hive mind
  • 6 The animal room
  • 7 The present
  • 8 Burning car
  • 9 In the sea
  • 10 The ghost in your eyes

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Bomb Shelter, Finlande, automne 2009-hiver 2010

line up

Antii Lautala (chant, guitare, synthé), Matthew Pallasoja (basse, chant), Jukka Laine (batterie)

chronique

Ne faites pas comme moi, ne confondez pas le groupe allemand Scream Silence et les Finlandais de Silent Scream; j'ai failli passer à côté des seconds en raison de cette méprise. C'est d'ailleurs d'eux dont je vais vous parler et si vous êtes en osmose avec le son post punk goth d'origine (UK Decay, Play Dead, Ritual, In Excelsis...), tendez l'oreille, ça pourrait vous intéresser. Nos jeunes gens affectionnent en effet les rythmiques qui roulent et martèlent, les guitares aux cordes tendues, avec chant profond et tapis de basse et s'y entendent à en user avec talent. A commencer par le premier morceau, 'Cinema' qui pose d'emblée l'ambiance. Du moins le croit-on. Une chose est sûre, c'est un grand cru, avec enchaînement de tueries telles que le puissant 'City highrise', véritable hit potentiel, hypnotisant avec la fraîcheur de ses guitares sur le couplet et matraquant sur le refrain. Avec 'Vultures', plus calme et nocturne, le groupe démontre qu'il peut aussi s'attaquer avec talent à des compositions plutôt nocturnes, moins violentes et au rendu plus atmosphérique. Comme pour se faire pardonner cette 'faiblesse', il va pourtant ré-embrayer le turbo puissance triple avec une série de chansons sauvages et intenses avec cavalcades de batterie, tapis de basse, guitares grinçantes et un chant en forme de cri de guerre tribal, marquant de ce fait un véritable lien spirituel tant avec les vieilles formations de la trempe de Killing Joke ou 1919 qu'avec nombre de nouveaux venus de la scène deathrock américaine contemporaine comme Cemetary, Lost Tribe ou Alaric. Là aussi, que des trucs mortels et inspirés au maximum. D'un coup, la pression retombe avec 'In the sea' qui ose à nouveau l'atmosphère, comme pour préparer le final 'The ghost in your eyes', la pièce la plus longue du disque, que je ne puis m'empêcher d'écouter en visualisant une ville dans la nuit, le méandre de ses rues, ses lueurs blafardes, les traces de neige en pagaille...Plus de sept minutes d'introspection maussade à vivre comme un exorcisme en douceur. J'imagine que vous avez compris, le cinéma, c'est la vie et vous, les spectateurs, en êtes les acteurs principaux; ce n'est pas sans danger et il n'y a pas d'entracte.

note       Publiée le jeudi 3 janvier 2013

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'In the cinema' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In the cinema"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In the cinema".

ajoutez une note sur : "In the cinema"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In the cinema".

ajoutez un commentaire sur : "In the cinema"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In the cinema".

Lord Sébastyén › vendredi 4 janvier 2013 - 14:43  message privé !

Pas mal, j'ai écouté "cinema". Je vais approfondir tout ça.

Twilight › vendredi 4 janvier 2013 - 12:29  message privé !
avatar

je n'en doute pas et en serai le premier ravi ^^

Wotzenknecht › vendredi 4 janvier 2013 - 08:27  message privé !

Un jour j'arriverai bien à te faire venir :)

Twilight › vendredi 4 janvier 2013 - 02:01  message privé !
avatar

Ouiiii, je sais, aargh !

Wotzenknecht › vendredi 4 janvier 2013 - 00:40  message privé !

En concert avec UK Decay justement le 18 janvier !